Sans que leur patron le sache, certains font des choses étonnantes en télétravail

Par Margaux Audinet | Publié le 15/11/2021 à 19:34 | Mis à jour le 15/11/2021 à 19:42
Photo : Unsplash - Ave Calvar
Femme travaillant depuis son canapé en télétravail

Qu’il s’agisse d’anecdotes cocasses ou de lourds secrets, certaines choses faites ou vécues en télétravail par des salariés sans en informer leurs supérieurs sont pour le moins surprenantes.

 

Au Royaume-Uni en avril 2020, alors que le Covid-19 commençait à peine à bouleverser nos quotidiens, 46,6% de la population active faisaient du télétravail. Parmi ces personnes-là, 86% d’entre elles se sont mises au télétravail du fait de la pandémie. À Londres, le télétravail était alors encore plus développé, puisque 57,2% l’ont expérimenté. Le coronavirus a accéléré un processus déjà en marche : celui de la transformation des habitudes de travail à travers le monde, à l’instar du développement du travail à distance. Ce dernier se traduit par une flexibilité nouvelle et quelques débordements (plus ou moins) amusants.

 

Des anecdotes drôles qui font sourire

Certains employés trouvent le temps long devant la messagerie en ligne de leur entreprise, et décident d’optimiser leur journée : le télétravail permet notamment de travailler… depuis ses toilettes. Le seul risque demeure celui de se faire repérer, ce qui arrive rapidement lorsqu’on oublie de couper son microphone. D’autres se délestent des exigences vestimentaires formelles exigées par le monde professionnel, en travaillant tout nu. Les personnes témoignant de leurs journées de travail nudistes expliquent ne jamais avoir été prises en flagrant délit, mais on peut déjà imaginer la situation cocasse provoquée par une visioconférence un peu trop révélatrice. Un New-Yorkais explique quant à lui auprès de l’Huffington Post : « en gros, j’ai fait l’amour pendant un appel de travail », une situation pour le moins inimaginable. « Ce n’était pas mon idée – ma copine voulait vraiment le faire. Ça devait être un fantasme ou quelque chose comme ça parce qu’elle était vraiment excitée et elle a coupé le son de l’ordinateur. La réunion se déroulait via Zoom, mais la caméra était éteinte et le micro était coupé. De temps en temps, nous rebranchions le micro et j’intervenais pour ce que ça n’ait pas l’air suspect ». Un salarié se confie en donnant son habitude encore plus originale : lorsqu’au cours de sa journée de travail il dispose d’une heure creuse, il crée des memes. Ce sont des collages photos humoristiques comprenant des textes drôles accompagnées d’images explicites.

 

Des situations impensables particulièrement difficiles à imaginer

Pourriez-vous croire que votre collaborateur, en pleine conversation téléphonique avec vous, est également en train de faire une randonnée ? C’est pourtant le cas de Chris, un Américain qui réalisait l’ensemble de ses obligations professionnelles tout en marchant dans la nature. Une disposition de travail particulière dont ses collègues et supérieurs n’ont jamais pris connaissance. Certaines salariées de leur côté, ont passé ces mois de télétravail enceintes, sans pour autant en informer leur employeur. D’un côté, par peur d’une réaction négative, de l’autre, grâce à la conviction que le télétravail permettait de continuer ses activités habituelles en gardant le secret. La plupart du temps, les supérieurs ont fini par apprendre le pot aux roses au cours du dernier trimestre de grossesse, lorsque se pose la question de l’accouchement.

Alors que certains donnent naissance, d’autres déménagent. C’est ce que relatent de nombreux témoignages, démontrant qu’on peut traverser les États-Unis tout en continuant de travailler depuis chez soi. La personne en question savait que son entreprise n’acceptait que les personnes habitant dans son État, alors elle a préféré déménager et démissionner lorsqu’un nouvel emploi sera trouvé. C’est ce qui s’est passé, un an après avoir quitté le Colorado. Parfois, il s’agit même de changer de pays.

 

De lourds secrets peu réjouissants

Parfois, le télétravail incite aussi les travailleurs à faire face à de difficiles situations sans les mentionner dans le cadre professionnel. « Le travail à domicile nous a permis, à mon mari et moi, de nous occuper plus facilement de notre défunte chatte lorsqu’elle a eu un cancer. Je n’ai pas eu besoin de le dire à mon patron ou à qui que ce soit d’autre, puisque mon travail n’a jamais été affecté et que je m’assurais que mon travail était toujours terminé » témoigne une Californienne aux journalistes du Huff Post. D’autres personnes se sont confrontées à la maladie de leurs proches, comme le cancer en phase terminale d’un parent nécessitant ainsi des soins particuliers. En télétravail, l’organisation de la journée est plus souple et permet de vaquer à ses tâches professionnelles tout en gérant des problèmes à la maison. Plusieurs salariés confient également avoir tenté de dissimuler un traumatisme crânien à leurs supérieur, des problèmes de concentration ou de mémoire les forçant tôt ou tard à vendre la mèche. Même des maladies chroniques peuvent être dissimulées aux yeux du monde professionnel, alors que le télétravail représente un atout de taille pour y faire face. Les témoignages évoquent notamment le fait de travailler depuis son lit lorsque les douleurs sont trop intenses, avec une bouillote : une situation inimaginable dans les bureaux d’une entreprise.

 

Sur le même sujet
Margaux Audinet - Journaliste Londres

Margaux Audinet

Etudiante à Sciences Po Aix curieuse et passionnée, je transmets cette flamme à travers mes écrits et photographies, au gré de mes aventures.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale