Le Royaume-Uni accueillera l’Eurovision 2023 en remplacement de l’Ukraine

Par Colin Porhel | Publié le 26/07/2022 à 12:28 | Mis à jour le 27/07/2022 à 05:57
Photo : Frédéric de Villamil - Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Generic license
Le Royaume-Uni accueillera l'Eurovision 2023

Face à l’impossibilité de programmer l'Eurovision à Kiev en raison de la guerre qui sévit dans le pays, les organisateurs ont décidé de confier l’accueil de l’édition 2023 au Royaume-Uni, qui est monté sur la deuxième marche du podium cette année.

 

Nul doute que les organisateurs auraient préféré laisser l’Ukraine organiser le prochain concours de l’Eurovision. L’actualité géopolitique en a décidé autrement. Victime d’une guerre voulue par Vladimir Poutine, le pays d’Europe centrale n’est plus en capacité d’accueillir la compétition, selon la tradition qui veut que le pays vainqueur héberge le concours l’année suivante.

 

Si le ministère de la Culture ukrainienne avait, dans un premier temps, laissé transparaître une certaine déception, il s’est finalement rangé derrière la décision des organisateurs. « Je suis convaincu qu'ensemble, nous serons en mesure d'ajouter l'esprit ukrainien à cet événement », a affirmé Mykola Chernotytskyi, le radiodiffuseur local. Un avis partagé par Oleh Psiuk, membre du groupe Kalush Orchestra, désigné vainqueur de l’édition 2022. « Très triste », il espère néanmoins que le prochain Eurovision permettra de « célébrer la belle et unique » culture ukrainienne.

 

Londres, Manchester et Sheffield candidates

Déjà huit fois hôte du concours – un record tous pays confondus –, le Royaume-Uni doit désormais choisir la ville qui accueillera les délégations des plus de quarante pays concurrents. Londres, Manchester et Sheffield se sont d’ores et déjà portées candidates, tandis que Leeds, Liverpool, Newcastle, Birmingham, Aberdeen, Brighton, Bristol, Belfast, Cardiff et Nottingham se montrent également intéressées. Mais organiser un tel évènement peut s’avérer coûteux. En 2012, l‘Azerbaïdjan avait dépensé plus de 48 millions de livres sterling pour s’assurer une fête mémorable.

 

Si la date de l’Eurovision n’est pas encore connue, Nadine Dorries, la secrétaire d’Etat à la Culture britannique, a déjà annoncé que le Royaume-Uni « veillera à ce que l'événement reflète la récente victoire de l'Ukraine à l'Eurovision et la créativité ukrainienne ». Le pays organisera « un concours fantastique au nom de nos amis ukrainiens », a ajouté Boris Johnson, qui ne sera vraisemblablement plus Premier ministre à ce moment-là.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale