TEST: 2269

Le prince Andrew déchu de ses titres militaires suite à l’affaire Epstein

Par Stéphane Germain | Publié le 14/01/2022 à 12:24 | Mis à jour le 14/01/2022 à 12:42
Photo : The Open University - Flickr
prince Andrew Epstein viol giuffre

La veille, un juge New-Yorkais avait décidé de poursuivre le second fils de la reine Elizabeth II pour trois faits d’agressions sexuelles sur mineure.

 

Le tribunal de Manhattan refuse de classer l’affaire Virginia Giuffre

Dans un communiqué, le palais de Buckingham a annoncé qu’“Avec l’accord et l’approbation de la Reine, les affiliations militaires et parrainages royaux du duc d’York ont été rendus à la Reine. Le Duc d’York continuera à ne pas assumer de fonctions publiques et se défend dans cette affaire en tant que citoyen privé.” Une déclaration qui laisse entendre que la Reine ne financera pas les frais de justice du prince Andrew.

 

Cette déchéance de ses titres militaires et de ses parrainages d’associations fait suite au rejet du tribunal de Manhattan de classer sans suite la plainte de Virginia Giuffre, une jeune américaine, contre le Duc d’York, qu’elle accuse d'agression sexuelle. Les faits se seraient déroulés à trois reprises à New-York, à Londres, et au domicile du couple américain Epstein et Maxwell sur leur île privée dans les îles vierges américaines, alors que la jeune femme était âgée de 17 ans. Le juge, Lewis Kaplan, a estimé que la demande de rejet de la plainte civile devait être “refusée à tous égards.” Le procès du prince pourrait ainsi se dérouler “entre septembre et décembre 2022”, avait annoncé le juge quelques mois auparavant.

 

Le prince Andrew patauge dans l’affaire Epstein

Le prince Andrew, âgé de 61 ans, s’emmêle depuis plusieurs années maintenant dans l’affaire de trafic sexuel menée par le financier américain Jeffrey Epstein, mort en prison en 2019, et sa compagne Ghislaine Maxwell, jugée coupable en décembre dernier malgré la demande d’un nouveau procès début janvier par ses avocats. L’un des jurés aurait en effet été considéré comme incapable d’être impartial dans la mesure où il a lui-même été victime d’abus sexuels.

 

Le Duc d’York, lui, nie “catégoriquement” les faits qui lui sont reprochés et maintient même n’avoir aucun souvenir de Virginia Giuffre, une déclaration qui avait été suivie de son retrait de la vie politique. L’étau se resserre pourtant pour l’ami du couple Epstein, puisque de nombreuses photos compromettantes ont été largement diffusées depuis le début du procès. Un cliché daté de l’an 2000 montre Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell en pleine partie de chasse avec le prince en Angleterre. Plus incriminant encore, une seconde photographie montre le prince Andrew et Virginia Giuffre, la plaignante, se tenant par la taille, souriants, avec Ghislaine Maxwell apparaissant au second plan.

 

Les juges de New-York ont également rendu public un accord entre Virginia Giuffre et Jeffrey Epstein, signé en Floride, selon lequel la jeune femme s’engageait à ne poursuivre ni Epstien ni “d’autres accusés potentiels” contre 500 000 dollars. Un accord dans lequel le prince n’est pas clairement nommé, et dont il n’aurait même pas eu connaissance, ne le protégeant ainsi pas d’un procès, estiment les avocats de la jeune femme. Les avocats du prince, eux, jugent que cet accord permet justement de le protéger de toute incrimination dans cette affaire.

 

Les vétérans de l’armée avaient demandé le retrait de ses titres militaires

Plus de 150 vétérans de l’armée britannique ont exhorté la Reine a déchoir l’ancien pilote d’hélicoptère de ses titres militaires. Dans leur lettre, les signataires de la demande accusaient le prince Andrew d’avoir manqué à ses devoirs de "probité, d’honnêteté et d’honorabilité" auxquels sont tenus les militaires du Royaume-Uni. La déchéance publique, militaire et politique du prince Andrew ne semble pas prête de s’achever à mesure que les révélations abondent et que le pays méprise son ancien héros et petit protégé d’Elizabeth II.

Stéphane Germain - Journaliste

Stéphane Germain

Rédactrice en chef Lepetitjournal.com Londres. Journaliste passionnée et inlassable curieuse.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale