Le meurtrier de Sarah Everard a été condamné à perpétuité

Par Margaux Audinet | Publié le 01/10/2021 à 12:31 | Mis à jour le 01/10/2021 à 12:41
Photo : Capture d'écran Youtube
Sarah Everard

Sept mois après le kidnapping, viol et meurtre de Sarah Everard, l’officier de police Wayne Couzens a été condamné à perpétuité. Il avait abusé de son statut de policier pour enlever la jeune femme avant de commettre ses crimes.

 

Selon le juge Fulford qui vient de prononcer la condamnation de l’accusé, ses actes sont comparables à des activités terroristes. Il a choisi la sanction la plus élevée du système juridique britannique, du fait de la gravité de ses crimes. La décision du juge a également été influencée par la position de policier occupée par le coupable : « À mon avis, l'abus du rôle d'un agent de police, tel qu'il s'est produit dans cette affaire pour enlever, violer et assassiner une victime isolée, est aussi grave qu'un meurtre commis dans le but de faire avancer une cause politique, religieuse, raciale ou idéologique. […] Toutes ces situations s'attaquent à différents aspects des fondements de notre mode de vie démocratique. C'est ce facteur vital qui, d’après moi, rend la gravité de cette affaire exceptionnellement élevée. »

 

Couzens, licencié de la police métropolitaine dès son aveu de culpabilité, fait désormais partie des 60 détenus anglais et gallois qui servent des réclusions criminelles à perpétuité. Cette nouvelle est un soulagement pour la famille de la victime, qui vit un enfer depuis sept mois. Cette dernière s’est exprimée dans une déclaration, expliquant que : « rien ne peut améliorer les choses, rien ne peut ramener Sarah, mais savoir qu’il sera emprisonné pour toujours apporte un certain soulagement […] le monde est plus sûr avec lui en prison. ». Habituellement, les déclarations des victimes sont énoncées par l’accusation, alors que les membres de la famille Everard ont pris l’initiative de les lire eux-mêmes. Ce courage a été salué par les spécialistes.

 

La ministre de l’Intérieur, Priti Patel, a déclaré : « en ce qui concerne le monstre qui a été condamné aujourd'hui, il est juste qu’il ait été condamné à une peine à vie et qu’il ne puisse plus jamais marcher dans les rues de notre pays ». La libération de Wayne Couzens ne sera jamais considérée, mis à part dans le cadre d’un changement exceptionnel de l’affaire. Le meurtrier est donc destiné à finir ses jours derrière les barreaux.

 

Margaux Audinet - Journaliste Londres

Margaux Audinet

Etudiante à Sciences Po Aix curieuse et passionnée, je transmets cette flamme à travers mes écrits et photographies, au gré de mes aventures.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale