Contrairement à la France, le Royaume-Uni n’intronisera pas le passeport vaccinal

Par Lili Auriat | Publié le 13/09/2021 à 15:10 | Mis à jour le 13/09/2021 à 15:23
Scan de QR Code

A vous qui craigniez de devoir vous munir d’un passeport vaccinal pour entreprendre vos sorties, soyez rassurés car vous n’en aurez définitivement pas besoin sur le sol de Sa Majesté.

 

Le plan hivernal de Boris Johnson, qui sera annoncé demain, a connu un revirement ce dimanche. Alors que le projet initial était de mettre en place fin septembre un certificat de vaccination pour entrer dans les stades, les discothèques et tous les endroits fréquentés en masse, il ne sera finalement pas introduit.

 

Une campagne de vaccination efficace

Cette décision a été prise suite au succès de la campagne de vaccination qui permet à 81% de la population de plus de 16 ans d’avoir déjà reçu deux doses de vaccin. De l’autre côté de la Manche, malgré les 83% de la population de plus de 18 ans totalement vaccinés, le pass sanitaire reste obligatoire dans la vie quotidienne des français, y compris à l’entrée de discothèques ou des restaurants.

 

L’exception Ecossaise

Mais toutes les nations britanniques ne sont pas obligées de donner raison à Sajid Javid qui a déclaré sur la BBC ne pas aimer “l'idée de dire aux gens de devoir montrer leurs papiers (...) pour faire ce qui est simplement une activité courante”. L’Ecosse a elle décidé de ne pas changer de programme. Le certificat de vaccination y sera donc obligatoire, à compter du 1er octobre, pour pouvoir aller en discothèque ou participer à de gros évènements. Par ces restrictions l’Ecosse souhaite freiner la hausse des cas de contamination, très étroitement liée à la rentrée scolaire.

 

Sur le même sujet
Lili Auriat - Journaliste Londres

Lili Auriat

Lili Auriat, étudiante à Sciences Po Aix, parisienne et passionnée de sport et de voyage.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale