Mercredi 26 janvier 2022
TEST: 2269

13 passagers blessés après la collision de deux trains à Salisbury

Par Judith Chouzenoux | Publié le 01/11/2021 à 13:14 | Mis à jour le 01/11/2021 à 17:06
Photo : Patrick - Unsplash
un train dans une gare

Les pompiers sont intervenus dimanche soir, après la collision de deux trains, près du tunnel de Fisherton situé entre les communes d’Andover et de Salisbury dans le Wiltshire, un comté du sud-ouest de l'Angleterre. L’incident a fait treize blessés, mais aucune victime grave n’est à déplorer. Les enquêteurs tentent encore d’établir la cause de la collision.

 

L’incident s’est déclenché dans la soirée de dimanche vers 18h46, tout près du tunnel de Fisherton, non loin du centre-ville de la petite ville. Les passagers d’un train en provenance de Londres et à destination du petit village de Honiton, s’apprêtaient à quitter leurs wagons et à descendre à Salisbury, ne pouvant continuer leur voyage à cause des inondations survenues sur l’ouest du pays. C’est à ce moment que le train aurait percuté une autre locomotive de la Great Western Railway reliant le port de Portsmouth à Bristol Temple Meads.

 

Un incident brutal faisant 13 blessés

Dimitri Popa, un adolescent de 17 ans, se trouvait dans un des wagons du train en provenance de Londres. Il explique que « tout s’est passé très vite », avant d’ajouter « il y a eu un grand fracas, puis j'ai vu des flammes. Le wagon était à 45 degrés sur la droite. Nous ne savions pas où nous étions ni rien, nous étions très choqués. » Les lumières se sont coupées laissant les passagers, éjectés de leur siège, dans le noir total.

 

Les pompiers sont arrivés rapidement sur place et ont évacué plus de 100 personnes bloquées dans les trains. L’un des conducteurs a dû être extrait de sa cabine et 14 blessés ont dû être transportés à l’hôpital du district de Salisbury. Un autre passager a été transporté dans un hôpital de Southampton, mais tous sont déclarés dans un état stable aujourd’hui.

 

Un centre d'accueil pour les blessés a été mis en place au sein l'église St Mark de Salisbury, où les habitants du village ont bénévolement fourni de la nourriture, des boissons chaudes et des couvertures aux personnes touchées. Les services ferroviaires ont eux été interrompus dans toute la région.

 

Les enquêteurs n’ont pas encore établi les causes exactes de la collision

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’accident se serait produit alors que le train en direction de Bristol aurait heurté un objet à l’approche de la gare de Salisbury entraînant son détachement des rails. Ce déraillement serait à l’origine d’une panne générale de signalisation de la zone ferroviaire. La collision avec le train en provenance de Londres aurait eu lieu quelques instants plus tard, blessant le conducteur de ce dernier.

 

Les enquêteurs ferroviaires estiment que les fortes crues et pluies, constatées dans le Wiltshire ce dimanche, sont également à prendre en compte. Martin Frobisher, directeur de la sécurité et de l'ingénierie à Network Rail, a toutefois affirmé lundi que les causes de l'accident n'étaient pas encore claires. À la BBC Radio, il a exprimé son soulagement que « personne n'ait été grièvement blessé » tout en reconnaissant que « les passagers ont dû vivre une expérience vraiment traumatisante » pour laquelle la compagnie ferroviaire est « vraiment désolée. »

 

Le directeur de la sécurité a rappelé qu'il était « beaucoup trop tôt pour spéculer » sur les raisons de l'incident, avant d’ajouter qu'il y avait encore « beaucoup d'informations contradictoires » dans les premières étapes de l’enquête. Il a assuré qu’une investigation « très détaillée et médico-légale » était en cours et que la Direction des enquêtes sur les accidents ferroviaires faisait part d’un travail « incroyablement minutieux. »

Grant Shapps, le secrétaire d'État aux transports, a promis que des enquêtes sur l'accident seraient menées, afin d'aider à prévenir d'autres incidents aussi « graves » à l'avenir.

 

Judith Chouzenoux - Journaliste Londres

Judith Chouzenoux

Etudiante à Sciences Po Aix, spécialiste de pas grand chose, curieuse d’à-peu-près tout.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Varsovie
POLITIQUE

Pologne, la rentrée politique chaotique décryptée par Nicolas Maslowski, politologue

Affaire Pegasus, Nowy Ład, autoritarisme, révolution conservatrice, Union européenne, état de droit : états des lieux avec Nicolas Maslowski, politologue, sociologue et directeur du CCFEF à Varsovie