Dimanche 21 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Accord sur le Brexit : vers une défaite sans appel de 3 à 0 ?

Par Marie Colombier | Publié le 18/03/2019 à 11:58 | Mis à jour le 18/03/2019 à 12:05
accord Brexit vers une défaite sans appel 3 à 0 politique Royaume-Uni UE

Jeudi dernier Theresa May annonçait qu’elle soumettrait à nouveau son accord de retrait au vote du Parlement ce mardi 19 mars. Aujourd’hui les pronostics sont de 3-0 !

L’incertitude est tellement grande que Theresa May envisage de renoncer à soumettre son accord de retrait au vote des députés. « Le texte ne sera présenté que si le gouvernement a la certitude qu’il recueillera un nombre suffisant de voix », affirme le ministre des Finances Philip Hammond. Même son de cloche pour Liam Fox, ministre du Commerce international, pour qui « il sera difficile de justifier d'organiser un vote si on est sûrs de le perdre ».

Pour rappel, l’accord de retrait avait été recalé le 15 janvier, par 432 voix contre 202, puis le 12 mars, par 391 voix contre 242. Si l’accord est rejeté une troisième fois, des élections générales seront probablement organisées.

75 parlementaires à convaincre pour l’emporter

Aujourd’hui le compte n’y est pas. Theresa May a besoin de convaincre 75 parlementaires supplémentaires dont les eurosceptiques de son parti et les députés du DUP. Dans une tribune au Sunday Telegraph, elle a de nouveau prévenu que le Royaume-Uni pourrait se retrouver coincé sans pouvoir quitter l’UE pendant des mois, voire des années. Cette menace n’avait pas convaincu lors des deux premiers votes. « Si le gouvernement présente de nouveau l'accord de retrait aux députés, je soupçonne qu'ils seront de nouveau battus », a déclaré Jeremy Corbyn, chef du parti travailliste, « Je pense qu'à ce stade une motion de défiance sera justifiée ».

En parallèle, Jeremy Corbyn est en discussion avec des députés d'autres partis pour trouver une alternative sur le Brexit. Il a annoncé que son parti pourrait soutenir un amendement déposé par les députés Peter Kyle et Phil Wilson qui validerait l'accord de retrait à condition qu'il soit soumis à un référendum.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir