Dimanche 20 septembre 2020

5 inégalités hors du commun entre Londres et le reste du pays

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 04/08/2020 à 16:59 | Mis à jour le 04/08/2020 à 17:08
Photo : Arthur Tumasjan - UNSPLASH
inégalités londres royaume uni

L'écart entre ce que les gens gagnent à Londres et dans le reste du pays s'est rétréci depuis le début des années 2000, selon l'Institute for Fiscal Studies (IFS).

Il est difficile de situer les inégalités géographiques de revenus et de revenus des ménages dans le Royaume-Uni. Voici quelques chiffres et analyses.

Une croissance plus rapide des revenus en dehors de Londres

La mise en place d’un salaire minimum plus élevé a eu un impact plus important en dehors de la capitale, limitant les inégalités entre Londres et le reste du pays. En effet, les salaires sont de nouveau au-dessus de ceux d’avant la récession due à la crise économique de 2007. Après prise en compte de l'inflation, les gains moyens des emplois à temps plein exercés à Londres n'ont augmenté que de 1,5% depuis 2002, contre 5,6% dans le reste du pays. Cependant, il existe encore de grands écarts de revenus et de productivité entre l’épicentre économique et les autres provinces.

Un niveau de pauvreté préoccupant lorsque le coût du logement est pris en compte

Le coût du logement est beaucoup trop élevé au sein de la capitale alors que le niveau de pauvreté est à son plus bas à Londres. Ce gouffre entre les salaires des Londoniens et le prix de l’immobilier reste très inquiétant. Selon l’IFS, le revenu médian des ménages après déduction des frais de logement a augmenté de 13% depuis le début des années 2000 en dehors de la capitale, contre seulement 6% de croissance à Londres sur la même période. Ce qui prouve que malgré une augmentation des salaires, même très légère au sein de la capitale, cela ne suffit pas pour autant, puisque les prix de l’immobilier n’ont de cesse d’augmenter.

Les travailleurs de Londres sont encore bien mieux rémunérés

Les salaires à Londres ont peut-être augmenté plus lentement, mais ils sont toujours beaucoup plus élevés qu’ailleurs. La richesse d’un ménage d’une région du Royaume-Uni à une autre varie énormément. Un Londonien qui gagne plus de £85 000 sera comptabilisé au sein des 10% des salariés qui gagnent le plus alors qu’au Pays de Galles il suffit de gagner un peu moins de £50 000 pour faire partie de ces 10% de salariés considérés comme les mieux payés.

Le patrimoine des Londoniens a pris encore plus de valeur avec la hausse des prix du logement

Avec l’augmentation du prix des logements à Londres, la possession d’une maison, appartement ou autres a décuplé la valeur du potentiel patrimoine des Londoniens en comparaison du reste du pays. La richesse financière et immobilière moyenne des Londoniens a grimpé de 150% au cours de la décennie précédant 2018, contre seulement 3% pour le nord-est de l'Angleterre.

De meilleurs résultats scolaires pour les enfants issus des milieux les plus défavorisés de Londres

Près de la moitié des enfants ayant accès à des repas scolaires gratuits dans le centre de Londres poursuivent des études supérieures, contre moins d'un cinquième des cas similaires dans plusieurs autres régions anglaises. Le rapport IFS indique également que les élèves londoniens bénéficient de meilleurs résultats scolaires. En 2005, 33% des jeunes fréquentant les écoles publiques du centre de Londres sont entrés dans l'enseignement supérieur. Aujourd'hui, 55% des jeunes de ce domaine fréquentent l’université. En revanche, 37% des jeunes du Sud-Ouest vont désormais à l'université, contre 29% en 2005.

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne,  abonnez-vous à notre newsletter en deux clics  !

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet