Vendredi 27 novembre 2020

2 millions d’enfants au Royaume-Uni privés d’enseignement à distance

Par Sarah-Laure Grossmann | Publié le 16/06/2020 à 14:33 | Mis à jour le 16/06/2020 à 14:41
Photo : Matt Ragland - Unsplash
Ecole a domicile Londres

Une étude publiée cette semaine par l'UCL Institute of Education (IOE) révèle que 2 millions d’enfants au Royaume-Uni – soit un enfant sur cinq – n’ont pas étudié à distance depuis le début du confinement, ou seulement moins d’une heure par jour.

 

L’étude interpelle aussi sur le temps moyen de travail à la maison des élèves, évalué à 2,5 heures par jour, ce qui représente seulement la moitié du temps estimé lors une précédente enquête réalisée en mai.

Les temps d’apprentissage et le suivi académique varient grandement d’une école à une autre, mais ce sont surtout les élèves des écoles privées qui ont le plus travaillé ces derniers mois. Alors que dans les écoles publiques, 7 élèves sur 10 (71 %) n’ont eu aucun cours en ligne (ou moins d’une fois par jour), près d’un tiers des élèves d’écoles privés ont reçu quotidiennement quatre cours en ligne ou plus (31 %).

Pour le professeur Francis Green, principal auteur de l'étude, « la fermeture des écoles et leur réouverture partielle seulement, sont une menace potentielle pour le développement éducatif d'une génération d'enfants.

» Cette étude intervient en pleine polémique sur la gestion de la crise par le gouvernement. Le secrétaire à l'Éducation, Gavin Williamson a lui-même admis être désolé de ne pas voir toutes les écoles primaires du pays rouvrir leurs portes. Plus d’une centaine de psychologues et experts en développement de l'enfant ont par ailleurs écrit au Sunday Times le week-end dernier pour exhorter les ministres à « libérer les enfants » du confinement dès que possible.

 

 

Sarah-Laure Grossmann rédactrice

Sarah-Laure Grossmann

Rédactrice freelance et spécialiste de la communication : la créativité et la curiosité sont mes moteurs.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
SPORT

Wind-Surf : Sarah Hauser entre au Guinness World Records

La windsurfeuse Calédonienne Sarah Hauser entre au Guinness World Records pour la plus haute vague wind-surfée par une femme à 10,97 mètres de haut à Haiku, Hawaï, USA le 31 Décembre 2019.

Sur le même sujet