Lundi 18 octobre 2021
TEST: 3752

Les Taureaux de Pucará, symboles de protection et de prospérité

Par Guillaume FLOR | Publié le 05/02/2021 à 08:00 | Mis à jour le 10/02/2021 à 04:09
Photo : © GFLOR
taureau pucara pérou

Saviez-vous que beaucoup de péruviens plaçaient sur le toit de leur maison deux petits taureaux en céramique afin qu'ils puissent prendre soin de la famille ?

En effet, il n’est pas rare d’observer sur les toits des maisons au Pérou, un couple de taureaux qui, comme des sentinelles, attendent vigilants et imposants.

 

Le taureau de Pucará, une forte signification symbolique

Les taureaux de la communauté de Checca Pupuja, plus connus sous le nom de taureaux de Pucará, conservent en eux une véritable dualité. Pour les andins, ils représentent l'union des énergies négatives et positives, qui ensemble dirigent la maison vers l'équilibre. Selon la tradition des populations de l'Altiplano péruvien, les deux taureaux garantissent bonheur et protection pour les habitants de la maison, mais aussi fertilité.

Les taureaux de Pucará sont des sculptures en céramique ornées de fleurs et de lignes colorées dont chacune détient une signification unique. Chaque taureau a donc une signification particulière, principalement liée aux liens émotionnels et à la procréation. La poignée située entre la tête et le dos représente l'union des couples et le trou dans la partie supérieure est lié à la fécondation. Les yeux, ronds et au regard fixe, symbolisent l'observation et l'attitude vigilante de l'être humain face au monde qui l’entoure. Les lignes en spirale et colorées témoignent des aléas de la vie.

Si l’artisanat péruvien est largement reconnu pour sa beauté et son héritage historique, le taureau de Pucará en est une véritable représentation. Un objet d’art à part entière né d'une matière première simple mais magnifié par une technique impressionnante. Pour son élaboration, les maîtres artisans comptent sur un savoir-faire qui s’est transmis de génération en génération.

 

taureau pucara pérou
© GFLOR

 

L’origine des taureaux de Pucará

Le premier spécimen aurait été conçu dans la région de Santiago de Pupuja, proche de Pucará qui est une ville, située près de Juliaca et Puno dans le Sud du Pérou. Il existe plusieurs théories autour de la création des taureaux Pucará. L'une des plus admises attribue son origine à l'histoire suivante : Pucará aurait souffert d'une saison de sécheresse sévère qui inquiéta ses habitants, l'eau était rare et peu à peu les puits qui alimentaient la ville se tarissaient. Face à la nécessité de trouver une solution, un habitant décida de livrer un taureau en offrande au dieu Pachakamaq. Espérant trouver une solution pour son peuple, il monta avec l'animal jusqu'au rocher de Pucará. Mais la bête résista et, dans cette lutte, une de ses cornes toucha un rocher d'où de grandes quantités d'eau commencèrent à couler, assez pour que la ville ne subisse pas les ravages de la sécheresse. À l’époque précolombienne, il semblerait que les Andins utilisaient déjà des représentations de lamas qui ont donc été remplacés par les taureaux avec l’arrivée des Espagnols.

Le taureau est devenu célèbre dans les années 1940 lorsque les commerçants de Pucará ont commencé à le vendre aux voyageurs. Le beau travail de céramique a très vite attiré l'attention des touristes de passage. Quelques années plus tard, l'Institut d'art péruvien, sous la direction de José Sabogal, a publié un document sous le titre de « Le taureau dans les arts populaires » (1949) qui mettait en évidence l'élaboration du taureau en céramique à Checca Pupuja et sa pertinence pour la culture nationale. En 2018, le ministère péruvien de la Culture a déclaré le taureau de Pucará « Patrimoine Culturel National ».

 

guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Lima

La peine de mort est-elle vraiment abolie au Pérou ?

Afin de mettre fin aux homicides judiciaires, chaque 10 octobre est organisée la journée mondiale contre la peine de mort, mais qu’en est-il au Pérou ? Est-il possible d'y appliquer la peine capitale

Expat mag

VOYAGES

Habitez-vous dans un des quartiers les plus cool au monde ?

Nous avons sélectionné les 15 quartiers les plus cool du monde que l’on a hâte de visiter. Embarquez pour un voyage 100% urbain. Peut-être ferez vous partis des chanceux qui habitent dans l'un d'eux !