Des sacrifices d’enfants de l’ancienne culture Wari découverts au Pérou

Par Guillaume FLOR | Publié le 08/11/2021 à 08:00 | Mis à jour le 08/11/2021 à 08:00
Photo : © Edgar Bracamonte Lévano
Des sacrifices d’enfants de l’ancienne culture Wari découverts au Pérou

Des archéologues viennent de mettre au jour ce qui pourrait être le premier témoignage d'offrandes rituelles humaines découvert à Lambayeque, dans le nord-ouest du Pérou.

La Huaca Santa Rosa de Pucalá a en effet de nouveau surpris les archéologues du Musée des tombes royales de Sipán, qui ont découvert quatre tombes contenant des enfants et des adolescents enterrés en offrande, il y a environ 1000 ans, lors de la construction de trois enceintes de style wari à Lambayeque.

 

Des sacrifices d’enfants de l’ancienne culture Wari découverts au Pérou
© Gob.pe

 

Les premiers exemples connus d'offrandes humaines de la civilisation Wari

Comme l'explique l'archéologue Edgar Bracamonte Lévano, directeur du projet archéologique de la vallée de Lambayeque et responsable du Musée des tombes royales de Sipán, cette découverte est significative car c’est la première fois que ce type d'offrandes, liées à la culture wari, est retrouvé à Lambayeque. Les chercheurs n'ont pas eu de difficulté à identifier les sépultures, car elles ont été découvertes dans trois enceintes distinctes, en forme de « D », typiques des sites religieux de cette civilisation.

En plus des restes humains, les fouilles ont mis au jour les ossements de huit cobayes, ainsi que de plusieurs alpagas et lamas, qui ont probablement tous été sacrifiés. Ils ont également découvert des pots, des bouteilles et un couteau avec une lame en forme de demi-lune (« Tumi »). Toutes ces trouvailles font « partie d'un possible rituel réalisé au moment du démarrage de la construction de ces espaces religieux de style wari » a indiqué Edgar Bracamonte Lévano. La civilisation Wari a prospéré dans les Andes depuis la région d’Ayacucho, puis le long des côtes du Pérou actuel de 500 à 1000 après J.C.

Par ailleurs, 25 autres squelettes ont également été retrouvés sur le site, des restes enterrés et non sacrifiés qui appartenaient à la culture Mochica, ou Moche. Une civilisation qui a prospéré dans la région de Lambayeque entre 100 et 700 après J.C. et qui a été par la suite supplantée par les Wari.

 

Des sacrifices d’enfants de l’ancienne culture Wari découverts au Pérou
© Edgar Bracamonte Lévano

 

À Huaca Santa Rosa de Pucalá, un temple de la période formative (400-200 av. J.C.) a également été découvert

L'avancement des fouilles a également révélé pour la première fois l'existence d'un temple de la période formative, contemporain de la fin de la culture Chavín, qui présente des caractéristiques totalement différentes de celles précédemment trouvées à Lambayeque.

Bracamonte a expliqué qu’il s’agissait d’un temple construit avec des murs en argile. « La partie supérieure du temple présente des sols très élaborés, des plafonds de vestiges végétaux et des traces d'incinération d'objets ont été retrouvées. Le temple a été construit par un groupe humain avec des caractéristiques locales mais aussi liées aux montagnes, ce qui montre qu’entre 400 et 200 avant J.C., il y avait différentes communautés sur la côte avec des interactions vers les montagnes ».

 

Des sacrifices d’enfants de l’ancienne culture Wari découverts au Pérou
© Gob.pe

 

guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lima !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale