Dimanche 20 septembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Les expatriés inquiets pour leur santé

Par Article Partenaire | Publié le 07/09/2020 à 14:56 | Mis à jour le 10/09/2020 à 13:03
doctor-1149149_640

Santé : la nouvelle priorité des expatriés

 

Si la pandémie actuelle que nous traversons tous nous impacte au quotidien, elle est devenue un critère déterminant dans le choix des expatriés de rester à l'étranger ou de rentrer chez eux.

 

Si le confinement géré dans chaque pays a chamboulé le quotidien de centaines de millions de personnes, l'accès aux soins est très disparate. Les familles confinées ont pu réorganiser leur quotidien sans les sorties, sans les transports, et sans tout ce qui constituait la routine de chacun. Certains ont opté pour le sport à la maison, d'autres pour la méditation, la cuisine ou encore les activités ludiques en faisant des jeux de société ou des jeux en ligne. De nombreux foyers ont trouvé le moyen de se faire même un peu d'argent en jouant. Après avoir consulté la liste des jeux de roulette en ligne gratuite où aucun téléchargement n'est requis, ils se sont lancés dans des parties de jeux de casino et certains ont réussi à amasser de petites fortunes. Poker, blackjack, machine à sous, roulette, etc., de nombreuses possibilités sont disponibles en ligne en fonction des préférences et goûts de chacun.

Mais alors que les frontières ont été rouvertes, de nouvelles préoccupations ont occupé les esprits, et surtout ceux des expatriés qui sont loins de leurs proches.

Une enquête récente a montré que plus de 6 expatriés sur 10 estiment que la pandémie de la Covid-19 affecte et remet en question leurs projets à l'étranger. Loins de leur famille et leurs proches, cette crise sanitaire a bouleversé leurs priorités. Les critères de la santé et du bien-être de ces derniers sont devenus des critères majeurs (pour plus de 73% d'entre eux) à l'heure de définir leur avenir : rester ou rentrer ?

 

Des disparités au niveau des soins de santé

Certains pays comme la France, le Canada, les Emirats Arabes Unis ou encore Singapour, accueillent de nombreux expatriés chaque année. La grande majorité de ces derniers considèrent bénéficier de meilleurs services de santé dans leur pays d'accueil que dans leur pays d'origine.

Mais l'équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle devient déterminant lorsqu'il s'agit de faire un choix... Inquiétude, stress, et autres symptômes provoqués par l'épidémie s'installent dans les esprits. Et beaucoup d'expatriés souhaitent se rapprocher de leurs proches. Cette épidémie monte le réel défi qu'est le fait de choisir de vivre à l'étranger. Les pays d'accueil mettent alors en place des services de soutien de la santé mentale des expatriés pour éviter la solitude et les difficultés d'adaptation, dans certains cas.

 

La situation en Italie a fait fuir beaucoup d'expatriés Roumains

Depuis le début de la crise sanitaire, près d'un demi-million de Roumains installés en Italie sont rentrés près des leurs proches, dans leur pays d'origine. En effet, l'Italie a été touchée fortement et prolonge même son état d'urgence jusqu'en octobre 2020

Prenons l'exemple de Mariana, une aide à domicile de 46 ans. Cette dernière a choisi de fuir l'Italie en confiant : "Je suis rentrée parce que je ne veux pas mourir parmi les étrangers".  De nombreux citoyens Roumains ont pris cette décision difficile de fuir l'Italie pour rentrer chez eux juste avant que les frontières ne soient fermées en mars. 

Un problème majeur de ce mouvement a été la mise en quarantaine préventive obligatoire. En effet, elle n'a pas été respectée et l'Etat de Roumanie a été rapidement submergé par les révoltes des arrivants ne souhaitant pas se plier aux règles de prévention. Le gouvernement Roumain a donc su changer in extremis sa stratégie en imposant une quarantaine à domicile cette fois, afin d'éviter que la propagation du virus ne s'accélère dans le pays.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Business

SKEMA ALUMNI

Maxime Parra, un parcours 100 % entrepreneur dans la finance

C’est durant ses études à SKEMA Business School que Maxime Parra, passionné de finance et de marketing, crée sa première entreprise, New Trading, qui marque le début d’une longue aventure entrepreneur

Expat & Politique

TRIBUNE - L'élection du président de la BID

Tribune de la députée des Français de l'étranger, Paula Forteza : Élection du président de la BID : La France et l'Europe doivent s'opposer fortement à la tentative de passage en force de Donald Trump