Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 1
  • 0

Les coups de cœur littéraires de l’IHS pour le premier semestre 2023

L’association culturelle Indonesian Heritage Society a une section francophone très active. Son club de lecture, composé de membres assidues et passionnées, partage avec les lecteurs du Petit Journal Jakarta les livres qu’elles ont lus en 2023.

Coups de coeur du club de lecture de l'IHSCoups de coeur du club de lecture de l'IHS
Coups de coeur du club de lecture de l'IHS
Écrit par Cécile Collineau
Publié le 14 juin 2023, mis à jour le 20 juillet 2023

Radikal par Olivier Castaignède

livre radikal olivier castagnede

 

Jakarta, 2014. Hendro est « Radikal », un DJ au sommet de son art, dans la plus grande boite de nuit de Jakarta. Amateur de sensations fortes, il aime se perdre entre la musique électronique et les drogues qui circulent librement dans le night-club où il mixe. Lorsque des révélations inattendues viennent raviver un traumatisme d’enfance lié au passé de sa mère, ni ses excès en tous genres, ni l’amour de Jasmine, son amie transsexuelle, ne suffisent plus à l’apaiser. Perdu dans un univers où l’islam coexiste avec une prostitution florissante, déchiré entre une société moderne où tout s’achète et un monde de traditions qui le fascine, Hendro a soudain besoin d’autres expédients pour étouffer ses tourments. C’est la faille où viendra se loger la tentation djihadiste.

 

Indonésie L’Unité dans la diversité par Anda Djoehana

livre indonesie unite dans la diversite

 

L’auteur observe avec acuité l’Indonésie avec son double regard, à la fois français et indonésien. Il y décrit le processus historique qui a abouti à l’Indonésie moderne, pays récent et création du colonialisme néerlandais, aujourd’hui en pleine phase de transition sociale, économique et religieuse. Il évoque les enjeux d’aujourd’hui, particulièrement à travers le prisme du développement actuel de l’islamisme. Les rappels historiques riches du livre nous aident à retrouver nos repères. Certaines ont trouvé qu’il donnait une vision cohérente de ce pays aux multiples facettes. Un lecteur appréciera probablement mieux cet ouvrage au moins quelques mois après son installation ici.

Pour en savoir plus, lire ici l'article publié par lepetitjournal.com Jakarta à la sortie du livre

 

Lettres de Raden Adjeng Kartini : Java en 1900

lettres de Kartini

 

Cette Javanaise de la haute société, née en 1879 et morte en couche à l’âge de 25 ans, a entretenu une correspondance très soutenue -plus d’une centaine de lettres- avec des Hollandais de métropole et de Java. Ces lettres traitent de thèmes qui tenaient à cœur à cette jeune femme très en avance sur son époque : émancipation de la femme, critique de la politique coloniale, piété filiale et sens du devoir, éducation, mariage imposé, enfermement des adolescentes avant le mariage...  On apprend aussi beaucoup sur la vie quotidienne à Java ; la description en détail d’une cérémonie de mariage est épatante. On lit et apprécie sa maturité, sa perception fine du système administratif colonial de l’époque, ses revendications très en avance sur leur temps. Célébrée tous les 21 avril en Indonésie comme figure du féminisme, Kartini ne mériterait-elle pas mieux qu’être une simple icône de l’épouse et mère de famille accomplie couleur sépia ?

Nous recommandons cette édition publiée par l’Ecole Française d’Extrême-Orient qui rassemble une vingtaine de lettres : la traduction de Louis-Charles Damais (dont l’école française LIFE School de Jakarta porte le nom) est agréable à lire. Les nombreuses notes de bas de page apportent de riches éclaircissements sur le contexte de Java à la fin du 19e siècle.

Ces lettres sont un témoignage unique, cet ouvrage est un des livres essentiels pour mieux connaitre l’Indonésie.

 

Bali, Java en rêvant par Christine Jordis

bali java en revant

 

L’écrivaine y consigne dans ce récit de voyage les notes écrites au cours d’un séjour de quelques semaines en Indonésie il y a environ 25 ans : les ruelles et avenues de Jakarta, les temples de Bali, les palais de Yogyakarta, la musique du gamelan ou une représentation de wayang kulit… Christine Jordis plonge avec délices dans la culture javanaise et balinaise et nous offre ici ses impressions à la fois nuancées et contrastées. Un beau style littéraire, avec des envolées lyriques. Pour ceux qui vivent en Indonésie depuis longtemps, ce livre rappelle les sensations que nous pouvons avoir ressenties à notre arrivée dans ce pays et que l’habitude finit par émousser.

Ce livre ne rassemble pas que des impressions : nous avons aimé les passages très documentés sur le peintre Walter Spies et l’école de Pita Maha, le poète Arthur Rimbaud, l’icône féminine Ibu Kartini, le héros nationaliste Diponegoro ou le peintre Raden Saleh.

 

Le voyage du poète – Nouvelles et poèmes de l’intranquillité par Putu Oka Sukanta

le voyage du poete

Le voyage du poète rassemble des nouvelles et poèmes de l’auteur balinais Putu Oka Sukanta, publiées par l’Ecole Française d’Extrême-Orient. Cet auteur de 84 ans est une des figures phare de la littérature indonésienne d’aujourd’hui, à la fois par ses écrits (fiction, poésie, journalisme) et par son parcours personnel et politique : il a été emprisonné pendant 10 ans sous l’ère Suharto.

10 nouvelles : une femme risque de perdre son rang si elle n’épouse pas un homme de sa caste ; un médecin assiste à l’expulsion de voisins squatters ; un homme relâché de prison confronte son frère qui faisait partie du camp politique opposé ; une jeune femme perd la raison après avoir été violée ; un charretier voit la modernisation de son village le mener vers la pauvreté ; un jeune homme perd un poste dans l’administration lorsqu’on apprend que son père est estampillé « communiste » ; un homme se bat contre le système patriarcal pour le bien de sa fille ; un homme raconte les scènes de tortures qu’il a subies par l’armée ; une femme découvre qu’elle peut revendiquer son indépendance.

L’exil, le poids des traditions, l’émancipation féminine, la famille, la pauvreté mais aussi l’amour et l’entraide font partie des thèmes abordés. Les exactions de 1965-1966 sont omniprésentes dans ce recueil, de près ou de loin.
«Je m’appelle Putu Oka. J’ai survécu à la violence de la torture». Un très grand monsieur.

Nous vous partageons une interview de Putu Oka

Livre disponible a l'Ecole Francaise Extreme Orient Jakarta - JL Ampera III N 26 - 12550 Jakarta . Tel  : 021 - 781 14 76

Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

© lepetitjournal.com 2024