Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 3
  • 0

A écouter : un podcast France Culture pour comprendre l'Indonésie

Vous connaissez certainement l'émission de France Culture "Les têtes chercheuses" mais peut-être pas encore Elisabeth D. Inandiak, journaliste, écrivaine et traductrice. Elle vous transmet son savoir et surtout son amour pour l'Indonésie dans une série de podcasts intitulés "Un autre jour est possible".

Podcast France Culture © Radio France - Anaïs YsebaertPodcast France Culture © Radio France - Anaïs Ysebaert
Podcast France Culture - Crédit photo © Radio France - Anaïs Ysebaert
Écrit par Cécile Collineau
Publié le 28 novembre 2023, mis à jour le 5 décembre 2023

L'Indonésie au centre de rien et au carrefour de tout 

La journaliste, écrivaine et traductrice Elisabeth D. Inandiak est venue pour la première fois en Indonésie en 1988, envoyée par le magazine Actuel en reportage pour enquêter sur l’Islam face à la mystique javanaise. Elle terminait son article par cette phrase : “Je crois bien que Java m’a jeté un charme”. Le sort agit encore puisqu'elle y vit depuis plus de 30 ans, désormais installée sur les pentes du mont Merapi près de Yogyakarta.

Au micro de France Culture, au cours de cinq épisodes d’une quinzaine de minutes chacun, elle nous raconte cette Indonésie si peu connue des Français.

 

Un récit en cinq épisodes thématiques

Le premier épisode examine la géographie très particulière de cet état-archipel, dont les trois quarts du territoire sont constitués d’eau. Mais en Indonésie, la légende n’est jamais très loin : Elisabeth nous raconte celle de la reine des océans, Ratu Kidul et nous démontre que ce pays a été et sera toujours tourné vers la mer.

Le deuxième épisode se penche sur l’histoire des grands empires maritimes jusqu’à l’état-archipel moderne. Tout d’abord le royaume bouddhiste de Sriwijaya installé le long du détroit de Malacca du 7ᵉ au 14ᵉ siècle, notamment grâce à son centre d’étude du bouddhisme Mahayana. On découvre les voyages épiques des pèlerins bouddhistes pendant la deuxième moitié du 1ᵉʳ millénaire. En racontant les liens indissociables entre le commerce et les religions et spiritualités, Elisabeth explique l’arrivée des religions étrangères dans l’archipel et leur état des lieux aujourd’hui.

Le troisième épisode s’intitule "L’intelligence de l’éphémère". Comment un pays qui a 13.466 îles répertoriées par les Nations unies, qui sort de plus de 30 ans d’une dictature centralisée et javanaise, réussit-il le pari de devenir une démocratie plurielle tout en étant unie : par sa langue officielle, le Bahasa Indonesia descendant du Malais, par son maillage social très fort qui relie les Indonésiens entre eux, avec preuve les réseaux sociaux dont les Indonésiens sont si friands, et grâce à l’équilibre des pouvoirs entre le président et les parlements (le national et les régionaux).

Le quatrième épisode, "Terre de désastres naturels", est consacré aux tsunamis et éruptions volcaniques. Notamment le tsunami d‘Aceh de 2004 (170.000 morts) et l’énorme mobilisation d’entraide des Indonésiens. De même que l'éruption volcanique du Merapi, un des plus actifs et des plus peuplés au monde qui a fait 300 morts en 2010. Comment les Indonésiens parviennent-ils à vivre quotidiennement face à ces menaces, à cette impermanence, à cette constante remise en question ?

Enfin, le cinquième épisode, "La carte et le territoire". Où en est l'Indonésie aujourd’hui ? Occupant un emplacement stratégique dans la mondialisation, ses habitants restent très ancrés dans leur propre culture. Économiquement, la pauvreté de la population est éloignée de la misère de l’Inde ou de la violence urbaine du Brésil. En ressources naturelles, “ils ont tout : la forêt, l'eau, la pêche, les minerais, le pétrole, le gaz, en immense quantité”. Territoire de la foi aux dizaines de milliers d'écoles coraniques, les pesantren (mot dont la racine vient du sanskrit, donc de l’hindouisme et du bouddhisme) : Elisabeth rappelle que l’Indonésie n’est pas une république islamique, mais un état pluriconfessionnel.

 

L'humilité des Indonésiens est peut-être un défaut ; c’est aussi une grande qualité. Comme dit un journaliste indonésien cité : “Nous ne cherchons pas à être un tigre de l’Asie ; nous cherchons l’harmonie”. 

Pour en savoir plus 

Nom du podcast : "Un autre jour est possible", cinq épisodes d'une quinzaine de minutes chacun (la deuxième partie de chaque émission est consacrée à un autre invité).

Émission : Les têtes chercheuses.

Journaliste : Tewfik Hakem.

Radio : France Culture.

Bonus : Laissez-vous envoûter au début de chaque épisode par les rythmes lancinants et pop-nostalgiques de la chanson Borondong Garing, par Bimbo.

Diffusion : du 23 au 27 février 2015, mais évidemment toujours d'actualité.

Pour écouter : cliquez ici.  

 

Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

© lepetitjournal.com 2024