Quelles sont les meilleures villes où s’expatrier en 2022 ?

Par Damien Bouhours | Publié le 05/12/2021 à 18:00 | Mis à jour le 14/12/2021 à 15:36
Les meilleures destinations d'expatriation en 2022

L’enquête internationale Expat Insider permet d’interroger les expatriés sur leur pays d’accueil, des témoignages qui déterminent quelles sont les meilleures villes où s’expatrier en 2022. Lepetitjournal.com vous présente le top 10.

 

L’enquête Expat Insider réalisée par Internations a interrogé plus de 12.000 expatriés du monde entier au mois de janvier 2021. Ces expatriés issus de 174 nationalités et vivant dans 186 pays ou territoires à travers le monde ont pu apporter leur vision de leur pays d’expatriation au coeur de la pandémie. L’Expat City ranking 2021 se focalise sur la qualité de vie urbaine en évaluant 25 critères tels que la possibilité de se faire des amis, les facilités d’installation, l’environnement urbain ou encore le coût de la vie et du logement. Nous vous dévoilons les 10 villes où il serait de bon ton de s’expatrier en 2022.

 

La ville de Kuala Lumpur en Malaisie

 

1. Kuala Lumpur, la meilleure destination d’expatriation

La capitale malaisienne, 8e l’année dernière, prend la première place du classement à Valence. Kuala Lumpur est plébiscitée par les expatriés pour l’indice Finance et logement. Elle est également au top pour ce qui est de la vie sociale et de l’installation. « Il est facile de vivre ici, et les gens sont merveilleux », résume une expatriée américaine. La ville n’est cependant pas la meilleure pour ce qui est de la vie professionnelle, les opportunités y étant jugées décevantes. La sécurité et les transports ne sont pas non plus son point fort.

 

 

La ville de Malaga en Espagne

 

2. Málaga, la ville où se faire des amis

Málaga en Andalousie arrive en 2e du classement et est ainsi la meilleure ville d’expatriation en Europe. La métropole andalouse est à la première place pour critère Amis et socialisation. La ville est également plébiscitée pour le coût de la vie (arrivant en première place dans le monde). Son climat et son environnement sont également reconnus : « J'aime le climat, la nature magnifique et la richesse de la vie culturelle ici », déclare une expatriée islandaise. Les opportunités professionnelles restent le point faible en Espagne.

 

La ville de Dubaï aux Emirats Arabes Unis

 

3. Dubaï, une ville sûre et agréable

Dubaï arrive en troisième place du classement. La meilleure destination d’expatriation au Moyen-Orient se distingue par sa facilité d’installation (6e dans le monde) et par sa qualité de vie supérieure à la moyenne. Sa sécurité y est saluée par les témoignages. « En tant que femme originaire d'un pays où il y a beaucoup de criminalité, la sécurité est un élément important pour moi », souligne une expatriée d'Afrique du Sud. Si Dubaï est une terre d’opportunités, les expatriés se plaignent des longues heures de travail et du mauvais équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée.

 

Sydney en Australie

 

4. Sydney, un climat et une attitude positive

La première ville d’Australie arrive en 4e position mondiale. Les expatriés louent son climat (5e), les possibilités de loisirs mais également son environnement urbain. « J'aime la propreté de l'environnement, la beauté des paysages et la diversité de la communauté avec son mélange de cultures », déclare un homme expatrié du Pakistan. Sydney est également une ville où il est simple de se faire des amis et où les opportunités professionnelles sont satisfaisantes. La vie y est cependant chère et notamment à cause de ses loyers exorbitants.

 

La cité-état de Singapour

 

5. Singapour, une vie agréable et en toute sécurité

La Cité-Etat arrive à la 5e place des meilleures villes d’expatriation. Les expatriés adorent Singapour pour sa qualité de vie et sa sécurité (1er au monde). La qualité des transports et les facilités d’installation sont mis en avant. Les travailleurs internationaux fustigent cependant les horaires de travail et le manque de temps laissé à la vie privée. Un expatrié indien témoigne : « Il n'y a pratiquement pas d'équilibre entre vie professionnelle et vie privée, ni de temps pour la famille ; la vie consiste surtout à travailler et à payer les factures ». Un témoignage d’autant plus parlant que Singapour se classe parmi les villes les plus chères au monde.

 

Ho Chi Minh-Ville au Vietnam

 

6. Ho Chi Minh-Ville, une ville très abordable

La capitale économique vietnamienne arrive en 6e place du classement. Ho Chi Minh-Ville arrive 2e du classement du coût de la vie locale et pour l’indice des finances et du logement. Ho Chi Minh-Ville est même en première place mondiale pour le critère des finances. 75 % des expatriés déclarent que le revenu disponible de leur ménage est plus que suffisant pour couvrir leurs dépenses. Par contre, la ville vietnamienne est mauvaise élève pour la qualité de la vie urbaine notamment pour ce qui est de l’environnement. Un expatrié canadien explique : « La qualité de l'environnement peut être difficile, comme la pollution, le manque de recyclage et le bruit ».

 

Prague en République tchèque

 

7. Prague, de belles opportunités professionnelles

La capitale tchèque arrive à la 7e place du classement mondial des meilleures villes d’expatriation. Prague atteint même la 4e place de l’indice de vie professionnelle (derrière Munich, Aix-la-Chapelle et Dublin). De nombreuses opportunités professionnelles semblent possibles sur place. La ville se classe en 5e place pour sa qualité de vie. « J'apprécie les grandes opportunités de rencontres, d'activités, de voyages et de développement personnel », déclare une expatriée ukrainienne. Le problème à Prague se niche dans le logement et les difficultés pour se faire des amis sur place.

 

Mexico la capitale du Mexique

 

8. Mexico, la ville où on se sent bien

Mexico est la première ville des Américaines de ce classement et la 8e au niveau mondial. Le capitale mexicaine arrive en 1ère place du critère « se sentir bien ». Les expatriés adorent la culture locale et s’y font facilement des amis. Le coût de la vie y est très avantageux. Mais Mexico n’est pas la meilleure des villes pour y travailler et la qualité de la vie n’y est pas optimum. « Il y a beaucoup de bruit et de pollution environnementale dans la ville », partage un expatrié vénézuélien.

 

Bâle en Suisse

 

9. Bâle, des transports parfaits

Bâle arrive à la 9e place du classement dont elle est la première métropole suisse. La ville est reconnue pour sa sécurité mais aussi pour ses transports, les meilleurs au monde. Un expatrié australien note : « Le système de transports publics est excellent - il n'est pas nécessaire de posséder une voiture ». L’économie locale est excellente (1ère place) et les horaires de travail sont parmi les meilleurs. La Suisse, pays le plus cher au monde, se retrouve en bas de classement pour l’indice du coût de la vie locale. La culture locale est également difficile à intégrer pour les expatriés.

 

Madrid en Espagne

 

10. Madrid, la chaleur de l’Espagne

La capitale espagnole clôt ce top 10. Comme pour Málaga, le climat espagnol mais aussi les possibilités de loisirs sont plébiscités. « J'aime le bon accès aux divertissements, aux activités culturelles et aux diverses options alimentaires », déclare un expatrié du Royaume-Uni. Les Madrilènes sont jugés amicaux et la culture locale facile à accepter. La vie professionnelle est le point faible de la ville et en particulier les horaires de travail et la stabilité de l’économie locale.

 

Top 10 des meilleures villes d’expatriation en 2022

  1. Kuala Lumpur
  2. Malaga
  3. Dubai
  4. Sydney
  5. Singapour
  6. Ho Chi Minh-ville
  7. Prague
  8. Mexico
  9. Basel
  10. Madrid
Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale