Madrid entre dans le top 10 des meilleures villes du monde

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 01/12/2021 à 09:50 | Mis à jour le 01/12/2021 à 14:29
Photo : Florian Wehde 
vue panoramique de madrid

Le Global Power Cities Index 2021, publié par le prestigieux institut japonais Mori Memorial Foundation, place pour la première fois Madrid à la 9e place mondiale, dans le TOP 10 des villes les plus attractives pour les investissements, les entreprises et les talents. Le GPCI est l'indicateur le plus apprécié par les multinationales dans le processus de sélection de l'emplacement de leurs nouveaux sièges et centres de recherche.

 

Depuis 2008, cet indice examine un total de 48 villes sur cinq continents, en analysant 70 paramètres dans les catégories suivantes: environnement économique, recherche et développement, interaction culturelle, qualité de vie, durabilité et accessibilité. 

 

La qualité de vie de Madrid sacrée

Selon le GPCI, la qualité de ses logements, leur facilité d'accès et prix, tant à la location qu'à la vente, la sécurité de ses rues et la variété de son offre culturelle, gastronomique et de loisirs, ainsi que le dynamisme de son marché du travail et la qualité de son environnement de travail, font de Madrid la première ville du monde en termes de qualité de vie.

Les autres domaines dans lesquels Madrid obtient également de bons résultats sont le développement culturel (11e rang), l'accessibilité, les communications et les infrastructures (14e rang) et l'environnement (15e rang mondial).

Dans cette édition, Madrid a dépassé les grands centres d'affaires mondiaux tels que Shanghai, Hong Kong, Sydney et même Los Angeles. Si l'on considère le classement strictement selon les critères européens, Madrid se situe en 5e position derrière Londres, Paris, Amsterdam et Berlin.

 

classement mondial attractivité villes madrid


 

Plus d'informations sur le Global Power Cities Index 2021.

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale