Mardi 2 mars 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

Futurs expatriés : ils nous racontent les raisons de leur départ

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 20/06/2019 à 18:00 | Mis à jour le 03/12/2020 à 08:49
pourquoi s'expatrier ?

Opportunité professionnelle, suivi de conjoint, envie dune nouvelle aventure ou dune meilleure qualité de vie, ras-le-bol de la France... A chaque aspirant expatrié sa raison de vouloir sinstaller hors de nos frontières. Nous en avons interrogé quelques uns. 

 

« Je vais voir ce qui se passe au Canada et je pense que je ne reviendrai pas », confie Alexandra, avec un large sourire. Comme elle, plusieurs milliers d’aspirants expatriés ont arpenté, la semaine dernière, les couloirs de Forum Expat, en quête d’informations sur leur future – ou possible- destination. 

Ministères, ambassades, chambres de commerces, associations de Français à l’étranger, entreprises étrangères ou encore médias, parmi lesquels Lepetitjournal.com, étaient présents durant deux jours pour les accompagner dans cette recherche.  

Le pays du Caribou est, depuis plusieurs années déjà, plébiscité par nos compatriotes, aux côtés des Etats-Unis et de destinations européennes comme le Royaume-Uni, la Suisse ou encore le Portugal.  

Pourquoi autant de Français souhaitent s’expatrier ? D’après les résultats d’un récent baromètre réalisé par Expat Communication, en partenariat avec la CFE, auprès de 7.600 expatriés, la vie de couple et de famille fait partie des trois priorités les plus citées pour 64 % des répondants, juste derrière la carrière professionnelle (69 %) et devant la découverte du pays (58 %).

 

On s’expatrie pour sa carrière (et le conjoint suit !)

 

64 % des expatriés considèrent que l’expatriation est bonne pour leur carrière et 57 % ont amélioré leur niveau de vie. 

 

L’enquête confirme que parité et expatriation ne font pas bon ménage. Quand un couple est envoyé en expatriation par une entreprise, dans 90 % des cas, c’est l’homme qui est muté et la femme qui suit. Seuls 40 % des conjoints des expatriés d’entreprise travaillent. Une réinvention qu’à peine 60 % d’entre eux considèrent comme une opportunité.

 

8 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

SARAH sam 07/09/2019 - 00:36

Bonjour à toutes et à tous futurs expatriées Je rumine depuis quelques années une envie irrépressible de partir de la France Las années passent et ces derniers témoignent a mon sens de la décadence a tous les niveaux de ce beau pays dans lequel je suis née ! Je ne parviens plus a faire ma place et pourtant j'ai essayé tellement de fois (je ne me conjugue pas avec la mentalité français ) Je souhaite échanger avec d autres personnes qui sont dans la même perspectives... Contactez moi A bientôt Sarah

Répondre
Commentaire avatar

chris76 jeu 01/08/2019 - 17:25

Pareil pour moi,la france est devenue un pays invivable et dangereux .Partout l'insécurité règne ,nos politiques sont corrompus ,nous payons pour payer,la situation devient de plus en plus catastrophique .Aussi je n'ai pas fait d'enfants et suis resté célibataire pour emmerder le"système" .Cependant je garde espoir de quitter pour de bon ce pays en perdition.

Répondre
Commentaire avatar

Gervais dim 06/12/2020 - 10:24

La France est sclérosée par le centralisme, le jacobinisme, le réglementarisme, et ce qui en découle : l'assistanat. Il existe dans ce pays une véritable haine de l'initiative privée, l'Etat et les Corps constitués y voient un intolérable concurrent. L'Etat français, bien que tentaculaire, est incapable d'assurer ses missions régaliennes, notamment la plus impérieuse : la sécurité publique. L'Education Nationale est un désastre, à l'exception de quelques établissement prestigieux (Louis-le-Grand, Henri IV...) tout se casse la gueule. A l'IEP Paris il n'y a même plus de concours d'entrée, c'est la démagogie, le nivellement par le bas. A chaque publication du classement PISA le niveau de la France s'enfonce. A côté du cloaque des facultés, on trouve l'excellence de certaines écoles (Polytechnique, ENA). Le jacobinisme a réussi à accouché d'une nouvelle aristocratie : les seigneurs énarques et polytechniciens. Les autres sont des gueux, des riens, des sans-dents, ils n'existent que pour trimer, payer taxes et impôts et servir les premier. Le capitalisme français est un système fondé sur la connivence, les passe-droits, la combine, le copinage, la cooptation, le népotisme, la corruption... c'est un système qui n'a rien de libéral. Pour obtenir un avantage quelconque il vaut mieux être "fils ou fille de" plutôt que de compter sur ses compétences. La France est un pays invivable, adieu à jamais.

Répondre
Commentaire avatar

SARAH ven 06/09/2019 - 23:45

Bonsoir, J'ai bien apprécié votre post tout a fait juste ! Je suis hélas dans la même mentalité et je souhaite discuter, échanger avec des personnes dans la perspective de s'expatrier ailleurs A bientôt si vous le souhaitez Sarah

Répondre
Commentaire avatar

SARAH dim 08/09/2019 - 02:54

Bonjour Merci de votre réponse C'est très agréable de ne pas se sentir isolée dans cette démarche et se ressentis... Je ne pense pas que nous soyons les seules mais beaucoup n'osent pas s exprimer et c'est bien dommage Dites moi comment on pourraient se joindre A très bientôt

Répondre
Voir plus de réactions

Installation

EXPATRIATION

En 20 ans, l’expatriation française en plein boum

lepetitjournal.com a soufflé ses 20 bougies en janvier 2021. En deux décennies, l’expatriation n’a pourtant plus le même visage. Un rapport de la direction générale du trésor public souligne cela.

Retraite

Singapour Appercu

Jean-Michel Bardin - Prendre sa retraite à Singapour

De son Maroc natal à sa retraite à Singapour, Jean Michel Bardin est une personne pleine de ressources, dotée d’un talent artistique indéniable et bénévole pour une association locale : portrait

Santé

Comprendre le magnétisme en 3 points

Fétichisme, maraboutisme, ésotérisme… sont autant de termes employés pour décrire le magnétisme. Mais, dans une vie où tout n’est pas que physique, mais aussi énergie et esprit, des blocages et…

Sur le même sujet