Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 1
  • 0

Formation DAEFLE : quels débouchés en tant qu’expatrié ?

Métier à la fois exigeant et passionnant, l'enseignement du FLE (Français langue étrangère) ouvre de nombreuses voies professionnelles, en France et à l’étranger. Voici un tour d'horizon des débouchés possibles après avoir obtenu le diplôme d'aptitude à l'enseignement du Français langue étrangère (DAEFLE) avec le Cned (Centre national d’enseignement à distance).

pexels-julia-m-cameron-4145190pexels-julia-m-cameron-4145190
Écrit par Cned
Publié le 11 janvier 2024, mis à jour le 11 janvier 2024

Quel est le rôle d’un enseignant de FLE ? 

Un professeur de FLE a vocation à enseigner le français à un public non francophone. Il doit être capable de diriger une classe avec le matériel pédagogique adapté, de cibler les besoins de ses apprenants et d’élaborer un programme de cours complet. Il accompagne ses élèves dans la maîtrise de la langue sous toutes ses formes (compréhension orale et écrite, expression orale et écrite) et leur fait découvrir, à travers la langue, la culture française et le monde de la francophonie. 

Ce métier, qui place l’humain au premier plan, nécessite non seulement un sens pédagogique accru et une excellente maîtrise de la langue française, mais aussi des  qualités d’écoute, de patience, d'aisance relationnelle… L’enseignant de FLE doit également faire preuve d’adaptabilité et d’ouverture d’esprit pour gérer des situations interculturelles.

Des débouchés en France et à l’étranger, auprès de publics variés

Le diplôme obtenu via la formation au DAEFLE du Cned, proposée en partenariat avec l’Alliance Française de Paris, est reconnu dans le réseau mondial des Alliances Françaises.

Une fois la formation validée et le diplôme obtenu, vous avez ainsi la possibilité d’enseigner dans différentes structures en France et à l’étranger.

En France, vous pourrez travailler au sein :

- d’Alliances Françaises,

- d’écoles privées qui proposent des cours de langues,

- d’associations liées à l’intégration et à l’insertion,

- de structures dépendant des collectivités territoriales pour l’intégration des migrants,

- de chambres de commerce,

- d’entreprises dans le cadre de la formation continue,

- d’universités et de grandes écoles accueillant des étudiants étrangers,

- des UPE2A (unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants).
 

À l’étranger, vous pouvez obtenir un poste d’enseignant de FLE dans :

- des établissements du réseau culturel (centres culturels et Instituts français) du ministère de l’Europe et des affaires étrangères,

- des Alliances Françaises,

- des écoles de langues,

- des fondations,

- des universités locales,

- des entreprises françaises ou étrangères.
 

La formation DAEFLE du Cned propose un module de spécialisation au choix :

- Enseigner le français sur objectif spécifique ;

- Enseigner le FLE aux enfants ;

- Enseigner le français à des adultes peu ou pas scolarisés.
 

En fonction du module choisi, vous pouvez ainsi affiner votre orientation et travailler auprès d’un public ciblé : enfants, professionnels, étudiants, migrants, adultes peu scolarisés…
 

Des opportunités de carrière dans le monde entier

Se former à l'enseignement du FLE permet ainsi d’accéder à une large variété de débouchés dans le monde entier, qui facilitent l’expatriation et le retour en France, comme l’atteste le parcours d’Aurélie, professeure de FLE depuis une dizaine d’années et ancienne apprenante au Cned.

Après un parcours dans le milieu de la médiation culturelle, Aurélie fait le choix de s’inscrire à la formation DAEFLE du Cned, dont elle apprécie le format en distanciel et la courte
durée (11 mois) :

  « La formation DAEFLE et le fonctionnement à distance me convenaient parfaitement, même s’il est vrai que cela nécessite une certaine rigueur et une auto-motivation pour travailler régulièrement. »

À peine diplômée, la jeune femme se voit proposer un poste d’enseignante de FLE au sein de la Fondation Franco-hongroise pour la Jeunesse. Cette opportunité lui permet de faire ses premiers pas dans le métier auprès d’adolescents, tout en vivant une riche expatriation dans le nord-est de la Hongrie. À son retour en France, elle travaille d’abord avec un public d'adultes. Puis, quelques mois après son retour, elle rejoint les effectifs de l’Alliance Française, où elle travaille pendant plus de deux ans. En parallèle, Aurélie est devenue tutrice et correctrice pour l’examen DAEFLE.

Retrouvez le témoignage complet d’Aurélie sur le site du Cned

→ Vous souhaitez en savoir plus sur la formation à l’enseignement du FLE ? Découvrez notre article sur le sujet 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du Cned.

 
cned
Publié le 11 janvier 2024, mis à jour le 11 janvier 2024
Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

© lepetitjournal.com 2024