Paula Forteza, la députée d’Amérique latine et des Caraïbes ne se représentera pas

Par Anne-Claire Voss | Publié le 21/03/2022 à 13:40 | Mis à jour le 21/03/2022 à 15:59
La députée des Français d’Amérique latine et des Caraïbes, Paula Forteza, a annoncé sur Twitter ce 16 mars 2022 qu’elle ne se représentera pas à un second mandat

La députée des Français d’Amérique latine et des Caraïbes, Paula Forteza, a annoncé sur Twitter ce 16 mars 2022 qu’elle ne se représentera pas à un second mandat. Élue sous l’étiquette La République en Marche en 2017, elle avait finalement rejoint les écologistes.

 

Ce 16 mars 2022, Paula Forteza a confirmé sur Twitter qu’elle ne se représentera pas à un second mandat. Elle avait également annoncé le 7 décembre son début de congé de maternité qui est encore d’actualité.

 

 

Retour sur le mandat de Paula Forteza, la députée d’Amérique latine

Paula Forteza a été élue en 2017 sous l’étiquette La République En Marche. Elle s’est finalement tournée en 2020 vers le groupe Écologie démocratie solidarité. Le groupe est dissous en octobre faute d'effectifs, avant sa période de présidence. Durant son mandat, la députée s’est concentrée sur des enjeux environnementaux en plus des problématiques de transparence numérique. Sur sa bannière Twitter : « Démocratie participative, protection des libertés, sobriété numérique et transparence » sont inscrits.

 

Paula Forteza s’est mobilisée pour que les expatriés puissent bénéficier d’aides sociales durant la pandémie. Elle s’est aussi penchée sur les situations politiques, souvent délicates, en Colombie, au Chili ainsi qu’au Brésil. Fervente féministe, Paula Forteza se bat pour le droit des femmes en Amérique Latine.

 

Un mandat à l’international critiqué

La carrière de Paula Forteza en Amérique latine et aux Caraïbes ne fut pas des plus lisses. En 2020, la députée avait annoncé sa candidature aux élections municipales à Paris. Nombreux y voyaient un désintérêt pour les Français de l’étranger. Ses critiques en avaient même profité pour lancer une pétition demandant sa démission de son mandat parlementaire. Pour autant, la députée ira jusqu’au bout de ces cinq ans d’élection. Dans son tweet d’au revoir, Paula Forteza conclut :« Parce qu’aux logiques d’accaparation du pouvoir doivent se substituer celles de son partage et de sa circulation. »

Anne-Claire Voss

Anne-Claire Voss

Diplômée d'un Bachelor en Management et médiation culturelle à l'ICART (Paris), elle décide de réaliser un Master en journalisme à l'ISFJ (Paris) et de se former avec notre rédaction.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale