TEST: inter

Est-ce que les expatriés français doivent quitter l’Ukraine ?

Par Damien Bouhours | Publié le 14/02/2022 à 17:45 | Mis à jour le 15/02/2022 à 09:54
La carte de l'Ukraine et la frontière avec la Russie

Les Etats-Unis mais aussi l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Belgique ont appelé leurs ressortissants à quitter l’Ukraine. La France conseille de ne pas s’y rendre. Mais est-ce que les expatriés français en Ukraine doivent s’inquiéter pour leur sécurité sur place ?

 

Depuis novembre, la situation est de plus en plus tendue entre la Russie et l’Ukraine. Plus de 100.000 militaires russes sont actuellement positionnés à la frontière. Les Etats-Unis se veulent très alarmistes sur une invasion « à tout moment » de l’Ukraine par l’armée russe. Les Américains ont d’ailleurs évacué les familles des diplomates en poste à Kiev et a demandé à leurs ressortissants de quitter le pays. D’autres nations ont suivi comme le Royaume-Uni, la Belgique, l’Allemagne ou encore l’Australie. Mais quelle est la position de la France ?

 

La France privilégie la diplomatie pour une désescalade

La position française est claire : elle reste unie avec les positions américaines et européennes mais privilégie le dialogue diplomatique. Evoquant la visite du président français en Ukraine le 8 février dernier, l’Ambassadeur de France en Ukraine, Etienne de Poncins, souligne que : « le Président Macron qui arrivait de Moscou déploie tous ses efforts pour parvenir à une désescalade ». « Nous nous efforçons également avec nos amis allemands de relancer le format Normandie, seule enceinte de dialogue qui doit permettre de mettre en œuvre les accords de Minsk et d’apporter la paix dans le Donbass », ajoute-t-il. La visite du chancelier allemand à Moscou ce lundi est d’ailleurs très attendue par Paris.

 

 

La Russie va-t-elle envahir l’Ukraine ?

Pas question pour le moment de céder à la panique ni de demander aux ressortissants français de quitter l’Ukraine. Le député des Français de l’étranger, Frédéric Petit, interrogé sur France Info, ne soutient pas les propos alarmistes américains : « On n'est plus au temps où on démarre la guerre comme il y a 40 ans» et évoque l’hypothèse plus plausible de « manoeuvres un peu provocatrices » de la part des Russes.

 

 

Les déplacements en Ukraine déconseillés par la France

« Dans le contexte des tensions créées par la concentration de troupes russes aux frontières de l’Ukraine, il est recommandé de faire preuve d’une vigilance renforcée. Il est formellement déconseillé de se rendre dans les zones frontalières du nord et de l’est du pays. Il est conseillé de différer tous les déplacements en Ukraine. », peut-on ainsi lire sur le site des Conseils aux Voyageurs du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

 

L’Ambassadeur Etienne de Poncins précise sur le site de l’Ambassade : « Notre préoccupation demeure à un niveau élevé, voire très élevé. Les jours qui passent ne voient toujours pas la désescalade attendue et à laquelle nos autorités travaillent sans relâche. Nous conseillons désormais aux Français de passage de différer « tous les déplacements vers l’Ukraine » (et non plus seulement « les voyages non-essentiels »). Les zones frontalières sont formellement déconseillées. Nous appelons bien évidemment à une vigilance renforcée dans tout le pays ».

 

Les expatriés français en Ukraine sont vigilants mais pas inquiets

En Ukraine, le quelque millier d’expatriés français ne cède pas non plus à la panique mais la vigilance est de mise. « Je suis en contact régulier avec des Français qui habitent dans chacun des deux pays. Côté russe, le sujet n'est pas au centre des préoccupations. Côté ukrainien, il y a une vraie vigilance mais pour l’instant je ne ressens pas une profonde inquiétude », nous expliquait la députée des Français de l’étranger, Anne Genetet. Avant d’ajouter : « En France, les médias en font beaucoup en parlant d'invasion proche et possible de l'Ukraine par les Russes. Les Ukrainiens et les Français établis en Ukraine me paraissent beaucoup plus circonspects. Ils savent qu'il y a une pression et je ne les crois pas naïfs, mais je les ai sentis extrêmement vigilants ».  Etienne de Poncins le rappelle également : « Notre communauté française en Ukraine est petite (1064 inscrits) mais soudée et résiliente ».

 

Nous poursuivons tout naturellement notre préparation afin d’être prêts à faire face à toute éventualité
Etienne de Poncins, Ambassadeur de France en Ukraine

 

Quelles sont les recommandations pour les expatriés français en Ukraine ?

L’ambassadeur de France en Ukraine a listé les recommandations pour les expatriés français sur place : « Nos recommandations générales et de bon sens demeurent plus que jamais d’actualité : comme avoir ses papiers d’identité à jour et s’inscrire au registre. Vous êtes d’ailleurs nombreux à être venus au Consulat pour faire renouveler vos passeports ou cartes d’identité.

 

Nous vous recommandons également de préparer à toutes fins utiles quelques réserves d’eau, de nourriture et de vêtements chauds ainsi que de veiller à ce que le réservoir de votre véhicule soit plein, voire de pouvoir disposer de quelques réserves supplémentaires.

Mais nous ne faisons pas à ce stade (dimanche 13 février après-midi) de recommandation générale aux Français résidant en Ukraine de quitter le pays.

 

Nous avons par ailleurs décidé d’anticiper au mardi 15 février fin de matinée la fermeture pour les congés de février de notre lycée Anne de Kiev, afin de permettre à ceux qui le souhaitent de partir en vacances un peu plus tôt.

 

En revanche, aucun changement de posture concernant l’Ambassade. Nous sommes tous là au travail et à votre service. La section consulaire continue de recevoir le public normalement. Nous poursuivons tout naturellement notre préparation afin d’être prêts à faire face à toute éventualité. Je réunirai un comité de sécurité lundi 14 février en fin d’après-midi afin de faire un point complet notamment sur la situation en province. Vos chefs d’îlot ont pris ou vous prendre contact avec vous afin de vérifier que nous avons bien l’ensemble de vos coordonnées.

 

Nous surveillons également attentivement les disponibilités des vols qui font l’objet bien évidemment d’une attention toute particulière ici comme à Paris. A ce stade, seule la compagnie KLM a suspendu ses vols pour cinq jours, jusqu’au 17 février. Toutes les autres compagnies desservant l’Ukraine volent normalement. Je ne manquerai pas de vous informer de tout changement brutal.

 

Ainsi, nous n’avons pas décidé d’ouvrir la cellule de crise pour le moment ; mais nous sommes prêts à le faire à chaque instant. Vous pouvez nous joindre par téléphone (380 44 590 36 00) et par courriel (admin-francais.kiev-amba@diplomatie.gouv.fr), ainsi qu’au numéro suivant en dehors des heures d’ouverture : +380 50 357 65 84 »

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique