« 5 ans de plus avec Emmanuel Macron », les comités LaREM à l’étranger se mobilisent

Par Damien Bouhours | Publié le 15/12/2021 à 17:41 | Mis à jour le 20/12/2021 à 10:34
Photo : Samantha Cazebonne et Jean-Baptiste Lemoyne lors du lancement des comités de soutien à la réélection du Président de la République à l’étranger
Samantha Cazebonne et Jean-Baptiste Lemoyne pour la réélection d'Emmanuel Macron

Jean-Baptiste Lemoyne accompagné de nombreux parlementaires des Français de l’étranger a lancé le début de la campagne (de soutien) d’Emmanuel Macron pour la présidentielle 2022. Les marcheurs du monde entier le scandent, ils veulent 5 ans de plus avec le président.

 

« Il y a beaucoup d’envie de l’autre côté des pixels », s’est enthousiasmé Jean-Baptiste Lemoyne, ce 15 décembre, lors du lancement en mondovision au siège de LaREM à Paris, des comités de soutien à la réélection du Président de la République à l’étranger. Alors qu’Emmanuel Macron n’est pas encore officiellement candidat à sa propre succession, les marcheurs de l’étranger se mettent en ordre avec à leur tête le secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères mais aussi la sénatrice Samantha Cazebonne, les députés Roland Lescure, M’jid El Guerrab, Stéphane Vojetta et à distance Anne Genetet, Amelia Lakrafi et Pieyre-Alexandre Anglade, ainsi que de nombreux élus de terrain. « Nous allons avoir besoin de toutes ces énergies à l’étranger et en France », souligne le député de la 1ère circonscription.

 

LaRem unie derrière Emmanuel Macron

Cinglant la division des autres partis en lice pour la présidentielle 2022, le secrétaire d’Etat aux Français de l’étranger s’est enorgueilli de l’apparente unité de la majorité présidentielle : « le collectif est la marque de fabrique de La République en Marche ». La majorité voulait également montrer qu’elle rassemblait au-delà de ses rangs, preuve en est la récente alliance à l’Assemblée des Français de l’étranger entre LaREM et les indépendants, et l’élection de sa nouvelle présidente Hélène Degryse.

 

« Nous voulons 5 ans de plus avec Emmanuel Macron »

Le tour de table virtuel a montré les différents soutiens du président à l’étranger, 55 comités pour le moment. Les différents intervenants présents à Paris mais aussi en Suisse, en Israël, au Royaume-Uni, au Liban ou encore à Singapour évoquent tour à tour le bilan « béton » de la majorité « dont nous ne devons pas rougir », les aides « exceptionnelles » portées aux Français de l’étranger durant la crise ou encore le « besoin d’une Europe forte dans un contexte géopolitique compliqué ». « Nous voulons 5 ans de plus avec Emmanuel Macron », résume le comité de soutien du président aux Etats-Unis.

 

La campagne d’Emmanuel Macron lancée à l’étranger

Les parlementaires présents ont également insisté sur le bilan positif du président et de son gouvernement et l’élan de soutien venant des Français de l’étranger. « Nous avons écouté, oeuvré et nous avons fait bouger les lignes et nous sommes là pour maintenir cette dynamique », rappelle Samantha Cazebonne. « Toutes les problématiques de nos concitoyens sont prises à bras le corps » insiste M’jid El Guerrab. « Ce que nous avons dit, nous l’avons fait. Ce que vous allons dire, nous le ferons », martèle Anne Genetet depuis Sydney.

 

A 116 jours premier tour de la présidentielle 2022, la campagne est définitivement lancée pour LaREM, tout du moins, à l’étranger. « Chaque jour compte », a rappelé Jean-Baptiste Lemoyne, qui regarde déjà plus loin que la course à l’Elysée. Évoquant les deux tours de la présidentielle mais aussi des législatives, le secrétaire d’Etat se tient déjà sur les starting-blocks : « il y a quatre haies et nous sommes prêts à les enjamber ».

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Daniel Delépine jeu 16/12/2021 - 11:19

De quoi 5 ans de plus de Macron??? Non merci je suis gavé!!!

Répondre
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale