Les 5 conseils pour bien préparer sa vie nomade

Par Capucine Canonne | Publié le 23/06/2022 à 18:00 | Mis à jour le 24/06/2022 à 15:47
des jeunes filles sont assises sur une plage d'australie

 

Géraldine est fondatrice d’un guide de consommation responsable, mieuxconsommer.fr. Mais avant toute chose, Géraldine Fournier est une passionnée d’aventures, de voyages et de découvertes. Le nomadisme, elle l’a pratiqué pendant des années et donne quelques conseils. 

 

Ne pas lésiner sur la recherche sur la ou les destinations 

Avant de se lancer, il est très important d’effectuer des recherches en amont sur le pays, en connaître la culture, la manière d’y vivre : la tenue vestimentaire, les erreurs à ne pas commettre. L’objectif est de ne pas dénoter mais s’adapter. Une façon de se protéger en quelque sorte pour ne pas être désorienté. Se renseigner passe aussi bien par les livres, les documentaires ou les témoignages de personnes qui ont vécu dans ledit pays, (plus que les touristes qui ne sont, eux, que de passage). A titre personnel, essayez de faire tomber vos à priori. Mettez-vous en tête que votre culture est peut-être très différente de celle de votre destination. Acceptez cela pour ne pas vous placer dans des situations d’inconfort. Les différences culturelles sont tellement enrichissantes !  

préparation de voyage

 

Muscler sa décision pour rassurer ses proches 

Vos proches vont peut-être projeter sur vous leurs peurs, leurs appréhensions du pays ou du fait de partir vivre une vie nomade. Protégez-vous de cela. Pour cela, travaillez bien votre manière d’annoncer votre projet à vos proches, comprenez leurs peurs mais expliquez leur bien que c’est votre choix et que vous n’avez pas ces peurs-là. Donc, musclez votre annonce avec des arguments et pourquoi pas des chiffres ! 

 

Ne pas s’alourdir pour partir l’esprit léger 

Faire sa valise est un vaste sujet, mais justement, faites en sorte qu’elle ne soit pas trop vaste ! Ne vous alourdissez pas, lâchez prise à ce niveau, partez du principe que vous trouverez toujours une solution sur place. Bien sûr, on ne parle pas d’objets spécifiques comme les médicaments par exemple. L’idée est de s’alléger l’esprit et cela passe par le côté matériel. Ne pas hésiter à prendre des vêtements « qui vont avec tout » comme les chaussures ou les pantalons. 

 

une jeune fille regarde les montagnes de jordanie

 

Faciliter son nomadisme avec des indispensables 

Voici quelques “must-have” pour faciliter votre nomadisme : 

  • Procurez-vous une carte de paiement qui permette de payer dans toutes les devises sans taxes. Moins de soucis financiers au quotidien. 
  • Voyagez avec un verre pliable, des couverts en bambou et une gourde (avec un filtre à eau) d’abord pour réduire vos déchets mais aussi en cas de magasins ou restaurants fermés.
  • Le sac à dos est à privilégier versus une valise. Plus pratique, avec un contenant souvent plus important et flexible. Le dos est mis à l’épreuve mais les mains sont libres. 
  • La grande écharpe ou étole est un must de voyage : elle permet à la fois de se protéger du froid, de la chaleur, du soleil et des regards déplacés (hélas, c’est possible) 
  • Une batterie portable de secours pour vos appareils électroniques. On ne sait jamais…
  • Le guide du pays et le carnet de voyage pour écrire ses impressions et ses émotions. Le relire des années plus tard est un délice et très instructif.  
  •  
une jeune fille prépare son voyage

 

 

Savoir écouter son intuition une fois arrivé(e) 

Ca y est vous êtes parti(e) ! Dans un premier temps, il est naturel d’aller vers ce que vous connaissez, comme avec la nourriture. C’est bien légitime. Une fois que vous êtes plus à l’aise, vous pourrez tenter des expériences et goûter à autre chose, mais allez-y à votre rythme. Il est très important d’écouter ses peurs et surtout son intuition et son instinct. Loin de chez soi, nous sommes plus en alerte, car nous n’avons pas nos repères habituels. Restez vigilant(e) sans être parano. Si nous ne le sentons pas, nous n’y allons pas ! 

 

 

 


 

géraldine fournier

Géraldine Fournier a 36 ans. Elle a travaillé 7 ans à Paris et à Londres dans une agence de marketing digital. Après un an de voyage en Amérique du Sud, elle a changé de carrière et conseille désormais les entreprises dans leur stratégie RSE. En parallèle, elle a créé mieuxconsommer.fr, un guide en ligne de la consommation responsable.

 


 

Vivez-vous une vie nomade ?
Choices
CANONNE_fmt-carre

Capucine Canonne

Après 10 ans d’expérience en marketing média, Capucine se reconvertit en journalisme. Ancienne expatriée et fondatrice de l’édition lepetitjournal.com de Chennai en 2019, elle intègre la rédaction internationale à Paris.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique