A l’heure du goût-thé, les meilleurs salons de thé de Paris

Par Raphaëlle Choël | Publié le 07/04/2022 à 17:45 | Mis à jour le 23/04/2022 à 12:30
Photo : Tea time à Hôtel de l’Abbaye
Tea time à Hôtel de l’Abbaye

Un grand classique apprécié des Anglo-saxons et qui a trouvé son public en France. Du palace au jardin caché en passant par la petite boutique tenue par une entrepreneur solo, Paris regorge de concepts autour du thé à découvrir sans plus tarder. Avis aux gourmands !

 

Tea time au Royal Monceau

 

Tea time au Royal Monceau : textures, saveurs et équilibre

Le jeune et talentueux chef pâtissier Quentin Lechat imagine un tea time tout simplement sublime en quatre séquences, évoluant au fil des saisons. Le voyage débute par une variété de savoureuses mini pâtisseries - les fameux Princes et des nouvelles créations fruitées autour de la vanille, de la grenade, de la mangue… -, suivi d’un petit gâteau boutique, cette fois c’était une ode à la vanille et ses sublimes perles de caviar. Simplement merveilleux. Juste après un shot aux agrumes façon « trou normand », le chaud/froid au chocolat est, quant à lui, servi minute à l’assiette par le chef lui-même. Il est agrémenté de son mocktail à base de jus de pulpe de cacao appelé mucillage, infusion maté, cacao et amandes.  La pause gourmande se prolonge avec la dégustation des gâteaux de voyage : un cake marbré et l’emblématique flan. Servi au Bar Long avec vue sur le jardin intérieur dans cet iconique palace parisien, cette parenthèse gourmande est proposée le vendredi, le samedi et le dimanche entre 15h et 17h, au tarif de 65€ par personne avec boisson chaude et mocktail, et 85€ avec une coupe de Champagne. Perfection de l’équilibre des saveurs qui se répondent avec précision et finesse.

 

Maison Mulot

 

Maison Mulot place des Vosges

Voici le petit bijou le mieux conservé de Paris. A deux pas de la place des Vosges, dans l’enceinte du Musée Victor Hugo, ce petit coin de paradis gourmand laissera quiconque bouche bée. Dans cette cour intérieure délicieusement arborée, on prend place sur une jolie table rose ; on peut également se poser à l’intérieur pour un moment cozy, confortablement installé sur une banquette aux tons gris. Au programme du Café Mulot, des viennoiseries, des croque-monsieur divins (mention très particulière pour celui au comté-champignons). Pour le goûter, on se délecte de l’entremet Côme (pistache-citron vert), d’une part de flan, d’une tarte fine au citron de Sicile, du macaron signature, l’Amaryllis (macaron au nougat, crème vanille et framboises fraîches) ou du dernier-né le Macaron Léopoldine, un délicieux biscuit aux amandes autour de la fraise. On agrémente cela d’une infusion glacée ou d’un thé chaud, selon ses envies. Compter 10-12 Euros pour un goûter hors du temps. Une halte unique et magique au cœur du Vieux Paris !

 

Shangri-La

Shangri-La, ode à l’excellence

Du grand art à La Bauhinia du prestigieux hôtel qui réserve à ses visiteurs un petit jardin absolument adorable avec vue sur la tour Eiffel. Luxe, calme et volupté pour déguster un set de pâtisseries signées Maxence Barbot, du grand art à l’état pur. La précédente saison, l’accent était mis sur la vanille, pour un résultat impeccable de finesse, de délicatesse et d’immense gourmandise. Pour le printemps au programme quelques pâtisseries signatures du moment : un éclat café, un roulé exotique, une ode au chocolat Cuba 65%, un croustillant cannelé bordelais, le réconfortant chausson, un cookie maïs pop-corn, sans oublier la pièce du partage, j’ai nommé la tarte aux noix du Dauphiné. Compter 110€ pour deux (ou 140€ avec option champagne) pour une escapade mémorable accompagnée d’un merveilleux thé glacé au jasmin et sirop de lavande. De la féérie à l’état pur pour un instant inoubliable. Bravo !

 

Tea time à Hôtel de l’Abbaye

 

Tea time à Hôtel de l’Abbaye, petit joyau

Niché tel un secret au fond d’une ravissante cour du cœur de Saint Germain des Prés, l’hôtel de l’Abbaye est un petit coin de paradis qui officie depuis 1973 invitant au recueillement, à la lecture, à l’écriture ou à un petit thé entre amis. On prend place sur la banquette du côté verrière et on admire le jardin soigneusement manucuré, on savoure le bruit de l’eau de la fontaine et on se délecte de quelques douceurs servies à l’anglaise. Carrot cake, pain d’épice charnu, sablés amandes ou roses, brownie généreux…en formule sucrée ou salée, que l’on accompagne d’un thé Earl Grey ou d’une cafetière de café, histoire de marquer une pause dans sa vie parisienne ou de se prélasser si l’on est en escale dans la Ville Lumière. Mention très spéciale pour cet adorable petit coin de douceur qui s’offre à nous telle une maison de famille tenue par une grande tante accueillante. Compter 25€ pour la formule tea time, 37€ avec du Champagne.

 

Oh Oui !

 

Oh Oui ! la pâtisserie sans culpabiliser

Oh Oui! est un projet optimiste et enthousiaste qui a voulu relever le défi d’allier gourmandise et bien-être. La marque propose en effet des pâtisseries savoureuses et plus saines avec un index glycémique bas inférieur à 25 (versus 60-70 pour une pâtisserie classique), jusqu’à 66% de sucre en moins par rapport aux pâtisseries classiques et sans édulcorant (les sucres utilisés sont peu raffinés et ont naturellement un indice glycémique faible, comme le sucre de coco ou le sirop d’agave). Voici de quoi satisfaire les personnes souhaitant prendre soin de leur ligne, les femmes enceintes qui font du diabète gestationnel mais aussi les personnes diabétiques de type 1 et 2. Oh Oui! c’est donc LA gamme de pâtisseries, aussi raffinées que délicieuses, pour se faire plaisir sans culpabiliser. Ouverte en juin 2020, la boutique-laboratoire a pris ses quartiers à Paris, rue du Bac et propose des créations absolument divines : flan, crumble, cheesecake au citron vert ou brownie au chocolat, tout est à découvrir et savourer sans modération ! entre 3-6€ la pâtisserie, formats à partager pour 6 personnes environ 30€.

 

Oh mon Cake

 

Oh mon Cake, pépite de saveurs maison

À mi-chemin entre la bakery et le coffee shop new yorkais ce petit havre de paix lumineux et chaleureux propose une large gamme de gourmandises et une courte offre salée préparée au jour le jour par Leonora qui met dans ses créations tout son cœur. Avocado toast au pain keto sans gluten (farine de coco), tarte du jour aux poireaux et saumon, légumes de saison rôtis à l’huile d’olive et relevés de mille herbes, cette cuisine familiale du cœur est un petit bijou. On emporte, on déjeune sur le pouce ou l’on prend son temps à l’heure du thé... mention spéciale pour les latte revisités, les boissons chaudes au CBD, les cookies matcha-chocolat blanc, le crumble du jour, banoffee, shortbread Millionaire ou les velvet cakes et autres délices anglo-saxons. Il paraît que Leonora prépare aussi la fameuse starlette, ce gâteau 0% de matière grasse et sans sucre dont raffolent toutes les gourmandes soucieuses de leur silhouette. Autre coup de cœur : la playlist musicale et le studio à l’étage qui propose cours de yoga et pléthore de massages du visage et du corps. Oh mon Cake est une petite pépite que l’on a nulle envie de quitter.

 

Bachaumont à Paris

Tea time réconfortant au Bachaumont

Au cœur de l’agréable quartier Montorgueil, un hôtel restaurant esprit années 30 qui s’offre tel un havre de paix et de vie. En salle du Bachaumont, on déguste la cuisine colorée, inventive et pleine de saveurs du Chef Baptiste David (mention particulière pour le poireau brûlé, mimosa poutargue et la dorade snackée, sobacha & orange sanguine) ; tous les vendredis et samedis de 15h à 17h, le lieu fait la part belle au tea time avec une formule printanière proposée à 29€. Une touche salée et végétale avec un sandwich léger végétarien aux notes herbacées et une tartelette avocat, puis une farandole de friandises concoctées de main de maître par la talentueuse Cheffe Sophie Coulombel : pavlova kiwi & shiso, religieuse au citron & café, bouchée glacée au kumquat, brioche sarrasin praliné, cookie noisettes-gianduja. Pour compléter l’expérience on teste absolument les créations du barrista du lieu prénommé Jacob Lopoi qui, au comptoir, prépare un fabuleux matcha latte ou chai latte. Formule goûter à 19€ également disponible.

 

Angelina
@aparisianjourney

 

Angelina, le faste du siècle dernier

Une salle-à-manger toute en enfilade sur la majestueuse rue de Rivoli, son parquet, ses moulures, corniches, miroirs biseautés et ses fresques honorant période Belle époque ; nous sommes bien chez Angelina, une icône gourmande prisée par tous les touristes et les Français amoureux de goûters. Une aventure gourmande, longue de 120 ans… C’est en effet en 1903 au cœur de Paris que le confiseur autrichien Anton Rumpelmayer fonde Angelina, baptisée ainsi en l’honneur de sa belle-fille. Avant l’espace dégustation restaurant, un coin vente à emporter propose, telle une bijouterie, des trésors de gourmandises multicolores: macarons, financiers, rocher praliné chocolat, entremet vanille ou citronné, le célèbre Mont-Blanc meringue, Chantilly, marron, le Paris-brest ou un millefeuille de saison aux pistaches, bref de quoi se délecter pour une pause gourmande accompagnée du célèbre chocolat chaud à l’ancienne (noir ou blanc, 8.20€), ou d’un thé blanc Mont-Blanc  raffiné (7.50€). Angelina propose également des petits-déjeuners garnis, des déjeuners autour de salades et de club sandwiches, ainsi qu’une formule tea time Angelina (22€) proposant une sélection de petits fours salés, mignardises sucrées et une boisson chaude. Une étape où le temps s’arrête et où il fait bon se prélasser. Demandez à être installé(e) à la table « 45 », la table de Coco Chanel…

raphaelle choel

Raphaëlle Choël

Journaliste globe-trotteur, auteure d’ouvrages et coach, Raphaëlle a été collaboratrice régulière des éditions de Londres, Shanghai, Singapour, Tel Aviv, Manille et de nos pages Mag. Elle y nourrit généreusement nos colonnes de ses portraits inspirants.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale