TEST: inter

Plaisirs d’Asie à Paris, notre sélection des meilleurs restaurants et soins premium

Par Raphaëlle Choël | Publié le 03/02/2022 à 18:00 | Mis à jour le 03/02/2022 à 18:11
Photo : Djarkata-Bali à Paris
Des restaurants et soins asiatiques à Paris

Oh comme l’Asie nous inspire, qu’il s’agisse de ses mets raffinés ou de ses soins du corps et du visage qui nous mettent en émoi, oh comme l’Asie nous manque une fois rentré au pays. Alors pour continuer le voyage, lepetitjournal.com vous a dégoté quelques pépites parisiennes qui, le temps d’une douce parenthèse, vous feront voyager avec délice. Mets à découvrir et soins associés pour chaque pays, voici notre petite sélection – non exhaustive - asiatique…

 

Le Japon à Paris

Izakaya Jinchan Shokudo

 

Izakaya Jinchan Shokudo, charmante Izakaya à Paris

À deux pas du marché d’Aligre, Izakaya Jinchan Shokudo est un petit bout de Japon qui vibre dans une atmosphère festive et décontractée, invitant au partage d’assiettes dans ce premier bar à tapas populaire et authentiquement japonais.  Décoration de bois et d’affiches japonaises, esprit typique du pays loin des clichés, Jinchan Shokudo est un agréable lieu de rencontre à la fois familier et très exotique qui renouvelle le concept d’« Izakaya », ces bistrots adorés des japonais, en proposant une version populaire et animée comme on en trouve partout dans l’archipel. À la carte, des classiques de la cuisine japonaise savoureux comme les karaage (boulettes de poulet frits, 9€), le merveilleux Salmon Misoyaki (pavé de saumon grillé au miso blanc, algue nori et citron, 12€), ou aubergine frite marinée une nuit dans un bouillon de gingembre et bonite séchée (7€), et une sélection de poissons crus en version sashimi ou retravaillées comme l’aburi salmon (fines tranches de saumon snackées, œufs de saumon sauce soja et wasabi - 13€). Pour satisfaire les becs fins, un formidable cheesecake au yuzu (6€) ou une renversante pannacotta au matcha (6€), et en prime une jolie sélection de bières nipponnes et de sakés variés, dont l’original et rafraîchissant saké pétillant doux et fruité. Derrière ce lieu unique en France, Miyo et Alban Cacace, un couple franco-japonais qui réalise son doux rêve d’importer la culture populaire japonaise qui manque en France, alors qu’elle est partout là-bas. Menus dégustation accords mets-sakés disponibles sur réservation tous les mois au prix de 60€.

 

Subimi Kaz

 

Subimi Kaz, excellence d’une cuisine japonaise traditionnelle

Tradition, qualité et fraîcheur pour cet écrin de saveurs fabuleuses. Accueillis par une équipe japonaise qui œuvre avec soin et attention, le talentueux chef de Subimi Kaz propose une cuisine majestueusement parfaite. On se rafraichît d’une bière japonaise ou d’un cocktail de Shochu au yuzu (8.50€) et on se laisse porter par la carte. La spécialité est ici la cuisson au charbon Binchôtan qui décuple les arômes. Les champignons Eringi sauce anchois et beurre noisette (8€) font éclater nos papilles, les viandes sont saisies à point grâce au Subimi (feu de charbon en japonais connu pour émettre de forts rayons infrarouges). Les poissons, quant à eux, s’offrent également en carpaccio sauce ponzu, huile d’olive à l’ail (22€), sashimi ou sushi. Une mention toute particulière pour le sushi de maquereau mi-cuit au daikon (18€ les 6 pièces) et les tranches de poisson frais sur une montagne de riz légèrement vinaigré, façon chirashi (28€). La perfection se prolonge jusqu’au dessert : le cheesecake au yuzu (7€) est revigorant et le tiramisu au matcha crémeux à souhait. (7.50€). Une table exceptionnelle à découvrir absolument.

 

Kobido

 

Le Kobido, soin du visage japonais

Délicatesse, précision et technicité ne sont pas le seul apanage de la gastronomie japonaise, les soins du visage le sont tout autant. Anaïs et ses mains de fée se sont formées longuement au massage Kobido, une technique authentique ancestrale enseignée par Maître Takumi Finch. Ce soin d’une heure offre une parfaite détente et profonde relaxation, c’est également le soin par excellence pour un effet lifting naturel. Les tissus sont travaillés en profondeur par tapotement, effleurage et caresses, qui ainsi drainent les tissus et de redessinent le visage en toute sérénité. Une parenthèse fabuleuse dans un doux écrin de charme et de réconfort à deux pas du Palais-Royal. Compter 110€ pour ce protocole.

 

L'Indonésie à Paris

Djarkata-Bali

 

Djarkata-Bali, l’Indonésie à Paris

Ambiance tamisée aux effluves de fleurs pour cette adresse qui existe depuis plus de 35 ans ! La table Djakarta-Bali propose les classiques du répertoire indonésien cuisinés avec charme et authenticité : nasi goreng (riz sauté au poulet sauce saté), boeuf rendang au lait de coco mijoté des heures ou un filet de poisson nasi Ikan sauce aigre-douce à la citronnelle ; on ne perd pas une miette de ce voyage aux mille saveurs. En dessert, un moelleux au chocolat maison au gingembre ou un aromatique crêpe tiède au pandan, coco rapée caramélisée au sucre de palme finiront de nous séduire. Une adresse romantique et pleine de charme qui invite résolument au voyage.

 

Village balinais

 

Village balinais, havre de paix 

Le village balinais se mérite, et c’est bien ainsi. À deux pas de la place de la République, on s’aventure dans les méandres d’un immeuble habité. On gravit quelques marches et on pousse les portes du temple du bien-être établi par Ruth Indiathi il y a plus de dix ans. Dans son studio confidentiel parisien, Ruth nous reçoit avec la douceur et la gentillesse des Indonésiens, et nous invite à nous allonger sur une table de massage. On se laisse recouvrir d’un drap et on ferme les yeux pour une heure de papouilles divines au rythme du gong, des allers et venues le long du corps huilé. La respiration s’apaise, les tensions sont soulagées et les noeuds immédiatement apaisés. Ruth connaît parfaitement le corps, elle sent également notre esprit qui déambule au cours du soin ; c’est ainsi qu’elle accompagne chacun selon ses besoins. L’offre duo permet de profiter de ce moment à deux, notre moitié étant prise en charge par les mains divines d’Hélène, elle-même formée par Ruth qui propose régulièrement des stages à tous ceux qui aimeraient se former au massage balinais. A la carte, les séances de massages balinais Pijat Bali aux pierres chaudes volcaniques, aux ballotins épicés, de Pijat Kepala crânien, de réflexologie plantaire balinaise, de Muka du visage, de Pijat Bali  prénatal, de Pijat Bali ventre. Un petit bijou confidentiel que l’on a envie de partager avec ses meilleurs amis. Sans oublier la tisane au gingembre et baies de goji pour ponctuer le voyage.

 

Les Philippines à Paris

Bobi

 

Bobi, cantine philippine

Rue Oberkampf, Bobi est une adorable petite cantine tenue par deux jeunes philippines qui proposent une cuisine de « calenderia », ces cantines de rue que l’on trouve partout au pays. Un menu simple, réalisé avec précision et une présentation soignée pour ces petits plats servis dans un ravissant service en bambou : lumpia (rouleaux frits au porc et légumes), adobo (poulet mariné sauce soja et vinaigre de canne à sucre, ail et laurier), kare-kare (bœuf sauce arachide), bicol express (porc, crème de coco, piment rouge et pâte de crevettes sautées fermentée), les classiques de la cuisine philippine sont tous là, sans oublier le kassava cake (gâteau au manioc et noix de coco) ou le kalamay, une crème dessert au lait de coco, farine de riz gluant, muscovado, caramel et amandes. Le week-end avec une clientèle plus philippine, l’offre s’enrichit du célèbre halo-halo ou d’autres spécialités typiques. Formule déjeuner sur place ou à emporter, à partir de 13.50 €.

 

La Thaïlande à Paris

BON

 

BON, accent thaï chic, gourmet & design 

Niché dans un vaste et somptueux édifice de la rue de la Pompe, classé monument historique, BON est l’un des premiers projets ambitieux du célèbre architecte d’intérieur Philippe Starck. Lustres géants, tête d’animal et fauteuils rassurants, BON est un hymne aux saveurs d’Asie avec un accent particulier sur la Thaïlande. Un menu à la carte ou en formule déjeuner (27.50€ pour entrée, plat et boisson, et 32.5€ en formule complète) est signé du talentueux chef David Faria passé derrière les fourneaux de Prunier et de la Maison Rostang. Ce mordu d’épices et de parfums propose un menu coloré, gourmand et léger, en parfait équilibre entre un savoir-faire occidental et des inspirations venues d’Orient : raviolis vapeurs fourrés aux edamame et à la truffe noire, Dim Sum de crabe royal ou d’homard, nems aux crevettes et coriandre, tendre tataki de thon, divin black cod fondant, pad thaï ou encore des calamars relevés au piment. Côté dessert, on aime l’assortiment de mini crème Chantilly au marron, mini soufflé au chocolat et mini panacotta au coulis de framboise. Un merveilleux moment de divine gourmandise asiatique chic au service délicat et attentionné.

 

Chok Monkkon

 

Chok Monkkon, technicité de pointe thaï

Cette adresse est un petit bijou pour tous les amateurs de massage traditionnel thaïlandais, version authentique et ultra-professionnel. On enfile un kimono ou on opte pour un soin aux huiles chaudes pour une heure d’étirements toniques, de pressions et de frictions. Ames douillettes s’abstenir car chez Chok Monkkon on est pris en main comme au pays, et on en ressort ragaillardi comme après une bonne séance de kiné. Dans la lumière tamisée et les tentures du pays qui invitent au lâcher-prise, ce lieu est parfait pour tous ceux qui souffrent de maux chroniques qui se verront ici dissipés avec le temps. Une recommandation de haut vol !

 

La Chine à Paris

Steam Bar

Steam Bar, le temple du dim sum

Une adorable escale pour un déjeuner authentique dans ce temple de la cuisine vapeur. Au programme de ce Steam Bar aux notes boisées et réconfortantes, une farandole de gourmandises façon dînette, sous cloche en verre afin de préserver les arômes et la température. Assortiment panier de cinq délices pure découverte (14€), raviolis noirs à l’encre de seiche, crevettes basilic thaï, gingembre (12€), bouchées du Sichuan épicées au porc et poulet, poivre du Sichuan et vanille (9€), bouillon citronnelle subtilement relevé (7€), fondantes aubergines au miso grillé, saté (9€), gyoza Kanako au magret de canard et poulet sauce Hoishin (11€), et rouleaux de printemps sauce carotte-gingembre (8€), on se délecte les papilles autant que les yeux. On conclut ce petit jeu de gourmet avec la coupe Marguerite D, une ode à la gourmandise avec une glace au lait d’amande, crème de sésame noir, cookie au matcha et croustillant au sésame (11€) ou un mochi glacé au litchi (5€) ou au sésame noir-cacahuètes servi chaud (10€). Une merveilleuse parenthèse hong-kongaise revisitée avec des notes japonaises et thaï pour notre plus grand bonheur. PS : on a aussi succombé aux charmes du thé « sobacha » au sarrasin grillé (6€) et du café d’orge sans caféine (3.5€).

 

Tui Na

Massage du crâne & visage Jade Power Liftant

D’inspiration chinoise, le soin exclusif Jade Power Liftant est un mélange de massage Tui Na dynamique, de pression sur les points d’acupression du visage, de massage Gua-sha et roller jade, des ustensiles précis et précieux constitués de pierres aux mille effets énergétiques. Ce soin d’environ une heure a pour effet de lisser et détendre les traits, de lifter l’ovale du visage, réduire les rides d’expression, décongestionner le contour des yeux et relancer la circulation lymphatique. Il permet également de soulager les maux de tête, la fatigue oculaire et les sinus. La pose du masque en quartz rose sur les yeux apporte en prime un réel soulagement de tout le corps et de l’esprit. En effet, ce quartz est la pierre de la femme par excellence, apaisante et cicatrisante, très efficace contre le premiers signes de l’âge. Compter 85€ pour ce grand moment de détente et de bien-être.

 

L'Inde à Paris

Rani Mahal

Rani Mahal, l’Inde dans l’assiette

Cette table authentique tenue par une famille indienne depuis seize ans ravira les papilles des nostalgiques de saveurs indiennes. Dans une vaste salle-à-manger ornée de boiseries, lustres et tables nappées blanches et chaises en bois massif, on se régale de plats préparés avec soin et mis en scène avec chaleur et humour par notre hôte Sahil: les classiques biryanis, poulet tikka ou tandoori, sans oublier les fameux naan (mention très spéciale pour celui à l’ail frais et herbes, 3.5€). Ici, la cuisine se fait au charbon et préparée minute pour garantir une infinie fraîcheur ; les beignets de crevettes parfumés aux épices (7€) sont divins, le saumon Tikka (8.5€) préparé à la broche est parfait, l’agneau mariné aux aubergines et épices (lamb Baingan, 14.5€) réconfortant, et les Saint-Jacques Masala (16.5€) au curry et aux épices agréablement surprenantes. On complète par un riz au coco, cajou, fruits confits et safran (5€) et un lassi à la mangue (4.5€) ou un dessert glacé Kulfi à la noix de coco, pistaches et amandes (5.5€). Rani Mahal propose des formules à partir de 13€ au déjeuner et 25€ le soir pour un voyage tout en douceur au fascinant pays des épices.

 

Abyanga

Soin ayurvédique Abyanga

Le Grand Hôtel de Bachaumont, situé au cœur du quartier Montorgueil est une institution de la capitale. Il tient son nom de Louis Petit de Bachaumont, écrivain scandaleux qui recensait dans ses « Mémoires secrets » des indiscrétions piquantes sur la France du XVIIIe siècle. Cent ans plus tard, l’Hôtel Bachaumont rénové renaît. Dans une de ses suites se niche un écrin de douceur. CODAGE Paris (https://www.codageparis.com/fr ) est une Maison française de cosmétologie dont le savoir-faire, hérité de la tradition pharmaceutique française, cultive l’art du geste avec des protocoles qui se focalisent autour de l’application de sérums et de laits concentrés aux actifs performants. Accompagnés d’une gestuelle experte, ils véhiculent au plus profond de la peau les nutriments essentiels. Ici on choisit un massage Abyanga qui signifie « tout le corps huilé » en Sanskrit : manœuvres énergétiques, frictions, mouvements de rotation, let travail sur les canaux respiratoires et le flux énergétique, le tout avec de l’huile de sésame bio chauffée anti-oxydante pour pénétrer dans cellules et ainsi ralentir le vieillissement cellulaire. C’est grâce à ce massage déroutant, voire émouvant, que l’on met le corps et l’esprit en fusion. Un sacré programme qui honore ses promesses !

raphaelle choel

Raphaëlle Choël

Journaliste globe-trotteur, auteure d’ouvrages et coach, Raphaëlle a été collaboratrice régulière des éditions de Londres, Shanghai, Singapour, Tel Aviv, Manille et de nos pages Mag. Elle y nourrit généreusement nos colonnes de ses portraits inspirants.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique