Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 1
  • 0

V.I.E : une opportunité qui ne cesse de séduire entreprises et talents à l’étranger

Le Volontariat International en Entreprise (V.I.E), créé en 2000 est un programme qui offre une opportunité professionnelle à l'étranger tout en développant les entreprises françaises. Depuis sa création, 100.000 VIE ont été mis en place. Pourquoi de plus en plus de jeunes talents se lancent dans cette aventure ?

Le Forum V.I.E a été un succèsLe Forum V.I.E a été un succès
Le Forum V.I.E a attiré une foule de jeunes diplômés le 10 octobre, au Carreau du Temple.
Écrit par Christophe Verger
Publié le 18 octobre 2023, mis à jour le 20 octobre 2023

Organisé et promu par Business France, l'agence nationale au service de l'internationalisation de l'économie française, le V.I.E est devenu un tremplin de carrière prisé par de nombreux jeunes diplômés. “ Aujourd’hui il y a 11.000 jeunes en mission V.I.E dans 120 pays dans le monde”, souligne Armelle Rebuffet, directrice de la promotion du V.I.E chez Business France. Depuis la création de ce dispositif de volontariat, près de 100.000 V.I.E ont été mis en place. Après une année noire en 2022 - où le nombre de missions est passé de 10.500 à 7.200 -  une recrudescence des candidatures est un bon signe. 

Business France joue un rôle crucial dans la promotion du V.I.E. En tant qu'agence gouvernementale, elle facilite la mise en relation de tout type de candidats pour tout type d’entreprises françaises à l'étranger. “ Tous métiers, toutes les tailles d’entreprises peuvent y accéder, il peut s’agir d’entreprises qui commencent à s’exporter ou des grands groupes, comme Carrefour par exemple”, ajoute Armelle Rebuffet. 

Les missions V.I.E contribuent à améliorer la compétitivité des entreprises françaises en les aidant à s'adapter aux spécificités de chaque marché, à conquérir de nouveaux clients et à développer des partenariats stratégiques à l'étranger.

 

Tous les profils peuvent prétendre au VIE 

Pour les jeunes talents, le V.I.E représente une opportunité exceptionnelle de développer leurs compétences professionnelles tout en découvrant une nouvelle culture. En travaillant à l'étranger, les V.I.E acquièrent une expérience internationale précieuse qui les rend plus attrayants sur le marché du travail à leur retour en France. Dans cette optique, un dispositif est mis en place avec le gouvernement, pour favoriser l’ouverture aux jeunes venants des quartiers prioritaires de la ville. Diverses associations comme Sport dans la ville ou encore Nos quartiers ont du talent, ont pour mission de faire connaître le V.I.E aux jeunes pas forcément informés. 

Espace Pitch où les entreprises discutent avec les jeunes talents.
Espace Pitch où les entreprises discutent avec les jeunes talents, lors du forum V.I.E du 10 octobre. 

 

Le VIE, une opportunité internationale rémunérée 

Lorsque l’on entend le mot volontariat, beaucoup pensent à travail non rémunéré ou vacances, mais ce n’est pas le cas  ici. Le programme V.I.E offre une rémunération attractive puisque l’indemnité moyenne versée est de 2.500 euros à 5.000 euros en fonction du pays ou de la ville. Un grand nombre des entreprises s’occupent de tout ce qui concerne le logement, les déménagements, une opportunité en or pour les jeunes salariés.  Une protection sociale complète ainsi que la possibilité de suivre des formations spécifiques sont également proposées . Les V.I.E sont accompagnés tout au long de leur mission par Business France, qui veille à leur bien-être et à leur intégration dans l'entreprise d'accueil.

 

Amérique du Nord, Europe ou Asie : les missions VIE sont partout 


Les missions V.I.E durent entre 6 mois et 2 ans dans une centaine de pays. De nombreux jeunes salariés privilégient l’Amérique du Nord (Canada, Etats-Unis) : “ on a environ la moitié qui se dirige vers l’Europe et le reste du monde alors que l’autre moitié se dirige principalement vers l’Amérique du Nord ”, insiste Armelle Rebuffet. Mais les missions peuvent être réalisées dans des pays exotiques comme le Japon, le Brésil, les Emirats Arabes Unis ou encore le Vietnam à partir du moment où un accord avec le gouvernement est fixé, pour que le statut de V.I.E soit reconnu. Grâce à l’aide de Business France, de nombreux jeunes se dirigent vers des pays où ils n’avaient pas du tout prévu d’aller, souvent avec une expérience positive à la clé.

Espace de rencontre internationale entre les entreprises et les jeunes talents.
Espace de rencontre internationale entre les entreprises et les jeunes talents, au forum V.I.E le 10 octobre dernier. 

En dehors de l’Amérique du Nord, les pays accueillant le plus de talents V.I.E sont la Belgique, l’Allemagne et l’Espagne. Depuis que le Royaume-Uni a quitté l’Union Européenne, les jeunes se sont rabattus sur d’autres destinations européennes comme la Suède, la Norvège et le Danemark.

 

Une alternative existe au VIE  : Le VTE

Qu’est ce que le VTE ? Il s’agit du Volontariat Territorial Export, fondé en 2018, une aubaine pour les diplômés d’un Bac +2 minimum ou les étudiants en apprentissage dans le domaine de l’exportation et du commerce international. Contrairement aux V.I.E, c’est une aide à l’embauche dans le but de soutenir les entreprises, principalement des PME et ETI qui souhaitent démarrer leurs internationalisations, depuis la France. Le VTE propose des postes à responsabilité au sein de ces entreprises ou en lien avec le top management, pour une durée de 2 ans, renouvelable. Ce contrat s’inscrit dans le plan dévoilé par Olivier Becht, dans l’objectif est d’encourager les entreprises à exporter et refaire de la France “ une grande puissance exportatrice et commerciale”. 

Afin d’accompagner les entreprises qui recrutent un VTE, une somme de 4.000 euros est versée par l’Etat et la Banque des Territoires aux entreprises. Ce programme de volontariat peut conduire à un poste de V.I.E à l’étranger. Pour de nombreuses entreprises, le VTE constitue non seulement un moyen attractif de recruter des jeunes talents, mais aussi un moyen de les fidéliser. Un tremplin pour les talents, et un vivier pour les entreprises : tout le monde est gagnant.

 

Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

© lepetitjournal.com 2024