Lundi 18 novembre 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Femmes expatriées & recherche d'emploi: comment sortir de l'impasse?

Par Delphine Boileau-Terrien | Publié le 09/04/2019 à 18:00 | Mis à jour le 09/04/2019 à 18:00
Femmes expatriées recherche d'emploi coaching

Lors de votre première expatriation, vous étiez pleine d’espoir quant à votre recherche d’emploi. Après plusieurs mois de recherches intensives, vous vous êtes rendu compte que trouver un poste s’avérait être beaucoup plus compliqué que prévu.

Au fur et à mesure des entretiens, vous avez l’impression d’être tombée dans le vide tant ils ne vous mènent nulle part. Vous ne savez pas quoi faire pour remonter la pente et surtout où cela vous mènera. Cette histoire, je la connais bien pour l’avoir vécue. Je vous explique dans cet article comment vous en sortir avec une belle surprise à la clé !

Trouver un job en expatriation : le parcours du combattant

Les conjoints suiveurs en recherche active d’un poste à l’étranger sont souvent confrontés aux mêmes difficultés : contraintes juridiques pour obtenir un visa de travail, transfert de compétences pas toujours évidentes sur place, priorité au recrutement de talents locaux par les entreprises, difficulté à tisser un nouveau réseau professionnel… Vous dépensez beaucoup d’énergie pour décrocher des rencontres et vous avez l’impression que vos contacts vous renvoient vers d’autres personnes, un peu à la manière d’une patate chaude. Au bout de quelques mois de recherche, vous avez la sensation que le sol s’est dérobé sous vos pieds et que vous êtes tombée dans un puit sans fond. Vous avez beau être persévérante, vous ne savez pas comment vous en sortir pour trouver le job qui vous permettra d’être épanouie. Vous avez l’impression que votre carrière est finie et que vous avez fait une erreur professionnelle en suivant votre conjoint à l’étranger. Votre confiance en vous baisse et vous commencez sérieusement à douter de votre avenir. Surtout, vous ne savez plus vraiment ce que vous voulez faire. Vous vous demandez si votre job d’avant vous plaît toujours tant que ça.

Et si je vous expliquais comment remonter la pente, non pas pour vous retrouver du même côté d’où vous êtes tombée, mais de l’autre, celui qui vous ouvre le chemin des possibles ? Vous êtes prête ? Alors suivez-moi !

Faites-vous aider par les bonnes personnes

Une des premières décisions à prendre pour sortir de cette sensation de vide, c’est d’accepter de vous faire aider. Je vous recommande de vous faire accompagner par des personnes qui ont vécu la même situation que vous et qui ont réussi. Ils seront plus à même de vous comprendre et de vous montrer la voie. Vous gagnerez un temps fou et surtout, j’ai la conviction qu’il est vraiment difficile de se sortir seule de cette situation. A ce stade de votre expatriation, vous aurez besoin d’opérer un changement d’état d’esprit et, si vous voulez vraiment travailler, vous allez certainement devoir vous reconvertir professionnellement. Il peut s’agir d’adapter votre expertise à de nouveaux clients avec de nouveaux services. Parfois, vous allez complétement vous réinventer et changer de métier. Un coach peut non seulement vous aider à relever ce défi mais il est, selon moi, essentiel à sa réussite. J’ai écrit un article à ce sujet pour vous éclairer sur son rôle : « pourquoi un « coach » peut vous aider à vous reconvertir ? 

Entourez-vous également de personnes qui ont le même objectif que vous : faire de cette expatriation une réussite professionnelle quitte à changer de voie et casser les codes d’une carrière classique. Celles-ci doivent être prêtes à passer à l’action. Cette dynamique positive sera désormais votre moteur ! C’est elle qui vous aidera à sortir du vide dans lequel vous étiez tombée.

Le business nomade : une solution gagnante pour les expatriées

Désormais, vous pouvez envisager un nouveau chemin. Vous savez que vous êtes prête au changement et que vous ne souhaitez pas revenir en arrière. Vous voulez redevenir actrice de votre destin professionnel. Vous ne voulez plus attendre de réponses pour décrocher un éventuel entretien. Vous êtes décidée à bâtir un projet qui vous tient à cœur. Vous n’êtes plus tout à fait la même qu’en arrivant.

Comme je vous comprends. Ayant suivi mon mari dans plusieurs pays, j’ai décidé d’accompagner les femmes expatriées à créer leur entreprise et à être capable d’en vivre. Avec une carrière dans les RH, j’étais déjà portée sur l’humain. Puis je me suis formée au coaching lors de mon expatriation en Chine afin d’aider les autres à trouver leur voie. Aux Etats-Unis, j’ai poursuivi ma formation auprès des plus grands coachs qui ont su m’aider à adapter mon nouveau métier à une activité à distance. Depuis près de 10 ans, j’exerce ma profession de cette façon et mon chiffre d’affaires est désormais à 6 chiffres.

Je suis persuadée que c’est le format le plus adapté aux femmes expatriées qui veulent poursuivre leur carrière professionnelle. En effet, travailler à distance permet d’emporter son entreprise partout quelle que soit votre prochaine destination. C’est pour moi le meilleur moyen de sortir de l’impasse professionnelle à laquelle vous êtes confrontée en expatriation. Pas besoin d’avoir une idée de génie. Entreprendre, même à distance, est avant tout un état d’esprit.

Si vous vous sentez prête à passer ce cap, n’hésitez pas à rejoindre les Femmes de Challenges que j’accompagne avec plaisir tous les jours. Que vous ayez une idée en tête, une entreprise ou aucun projet mais l’envie d’agir, je vous accueillerai avec plaisir dans ma communauté.

Delphine Boileau-Terrien

Delphine Boileau-Terrien

Experte auprès des Femmes de challengeS qui veulent découvrir ET vivre du job qui leur colle à la peau, Delphine a accompagné une centaine de femmes à travers le monde à se reconvertir et lancer leur entreprise avec succès.
3 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

MMC mar 16/04/2019 - 14:08

Bonjour, très bonne remarques, les mentalités évoluent et nous accompagnons de nombreux couples dont l'épouse a bénéficiée d'une mutation professionnelle :)

Répondre
Commentaire avatar

HK77 mer 10/04/2019 - 17:04

bon article, merci! Mais je pense qu’il ne faut pas le limiter uniquement aux femmes qui suivent leur mari. En effet, de plus en plus d’époux font le choix de suivre leurs épouses, et mettent aussi leur carrière entre parenthèses.

Répondre
Commentaire avatar

Millesina jeu 11/04/2019 - 15:50

Tout a fait d accord

Répondre

PVT/VVT

PVT, VVT, WHV…Tous ces termes regroupent un ensemble de visas temporaires qui permettent à leurs détenteurs de voyager et travailler dans certains pays étrangers.

voir plusZ

VIE/VIA

Le volontariat international en entreprise (VIE) vous permet, sous certaines conditions, d'exercer une mission d'ordre scientifique, technique, commercial etc. dans une entreprise française à l'étranger.

voir plusZ
Sur le même sujet