Voyages d’affaires en 2023: à quoi s’attendre ?

Par Sophie Sager | Publié le 18/01/2023 à 13:00 | Mis à jour le 18/01/2023 à 14:17
en 2023 les voyages d’affaires seront moins nombreux mais plus internationaux.

Selon une étude de l’Observatoire des Déplacements Professionnels en France et à l’Etranger, en 2023 les voyages d’affaires seront moins nombreux mais plus internationaux.

 

Exit la pandémie, les images d’avions cloués au sol et les call en ligne, le temps des voyages d’affaires est de retour ! Mais quid des tendances autour de cette mobilité pour l’année à venir ? Alors qu’on se souvient tous du gel des déplacements en 2020, l’année 2022 a marqué un tournant dans la période post-covid avec une remontée des déplacements professionnels. 

 

2023, les voyages d’affaires en hausse !

Les experts reviennent sur les déplacements professionnels de 2022 et annoncent déjà leurs prédictions pour 2023. La tendance principale exprimée est l’augmentation des “business travels”. Une augmentation néanmoins timide car les chiffres n'atteignent pas les niveaux de 2019, année de référence pour l’avant-Covid.

 

Les professionnels se déplaceront moins dans l’ensemble mais iront davantage à l’international. Si déjà ils prennent l’avion, ils préfèrent partir loin: c’est ce qu’annoncent les tendances pour 2023. Les voyages d’affaires professionnels se feront donc plutôt à l’étranger. 

 

 

La Chine a rouvert ses frontières le 8 janvier 2023.

 

Le grand retour de la Chine pour 2023 

Le rebond des voyages d’affaires post-pandémiques a l’air d’être bel et bien confirmé d’autant plus que la Chine fait son grand retour.

 

Et oui, c’est l’actualité internationale de ce début d’année, la Chine a rouvert ses frontières le 8 janvier 2023. L’obligation de quarantaine à l’entrée du pays s’est envolée et les vols en provenance et à destination de la Chine ont vu leurs réservations exploser. Rappelons que le pays était resté fermé depuis 3 ans.

 

Grand come back pour la Chine qui trouve d’autant plus sa place dans cet article car elle rouvre ses frontières surtout pour les voyages d’affaires. Elle renonce aux restrictions d’entrée depuis le 8 janvier uniquement pour les déplacements professionnels. Les touristes eux ont encore besoin d’un visa, souvent difficile à obtenir. 

 

 

Les conférences en ligne sont loin d’être tombées aux oubliettes. 

 

2023, les conférences virtuelles encore bien présentes 

Meilleures relations clients, meilleurs contacts avec les partenaires, gains de confiance, hausses de productivité: que des arguments en faveur des déplacements professionnels à l’étranger. Et pourtant,

 

Au contraire. Skype, Zoom, Teams et autres sont des moyens virtuels aimés par les employeurs et entreprises. Ils évitent tous coûts de transports et frais sur place mais surtout participent à protéger l’environnement. Yann Barbizet, Président et co-fondateur de Corporate Mobilities explique que “70% des rendez-vous en moyenne se font en visio“. Un argument qui pèse de plus en plus dans la balance. 

 

Sans grande surprise les voyages en avion n’améliorent pas votre bilan carbone

 

2023, priorité à l’écologie !

La pandémie n’est plus un frein aux déplacements et le présentiel paraît plus efficace. Mais les nouvelles préoccupations au sujet de l’aménagement du travail et surtout de l’écologie ont tendance à endiguer les mobilités professionnelles. 

 

Sans grande surprise les voyages en avion n’améliorent pas votre bilan carbone et ne sont donc pas le meilleur choix de transport d’un point de vue écologique. 

 

Les entreprises préfèrent les mobilités douces, les transports en commun et mettent en place de nouvelles politiques en ce sens, limitant les déplacements professionnels en avion.

 

Si les voyages d'affaires reprennent cette année, le nombre de déplacements est cependant inférieur au niveau observé en 2019. Alors que les déplacements professionnels atteignaient 1,4 milliards de dollars en 2019, les prévisions pour 2023 sont à environ 1,1 milliards de dollars. En cause : l'inflation, la guerre en Ukraine, les crises écologiques et énergétiques qui enrayent cette relance de voyages professionnels."


 

Pensez-vous que vous partirez en voyages d'affaires en 2023?
Oui, j'en suis certaine(e)
50% (1 vote)
Je ne sais pas encore
0% (1 vote)
Non
50% (1 vote)
Nombre de votes: 2
IMG_0388

Sophie Sager

Diplômée d’un bachelor en relations internationales de l’Université de Genève et ayant vécu à Montréal et Bruxelles, j’ai rejoint l’équipe du Petit Journal à Paris pour un stage de 6 mois.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale