Commerce extérieur : les chiffres à retenir du premier semestre 2022

Par Maël Narpon | Publié le 07/08/2022 à 17:45 | Mis à jour le 08/08/2022 à 04:39
Le ministère des Affaires étrangères au Quai d'Orsay, où les chiffres du commerce extérieur du premier semestre 2022 ont été annoncés

Les chiffres du commerce extérieur du premier semestre 2022 ont été présentés récemment par Olivier Becht, ministre chargé du Commerce extérieur, de l'Attractivité et des Français de l'étranger. Malgré la pandémie et le contexte tendu avec la Russie, ainsi qu'un déficit de 71 milliards d'euros, la France a su se rendre toujours plus attractive à l'international, avec quelques chiffres records à la clef dans le domaine des services.

 

Le ministre chargé du Commerce extérieur, de l'Attractivité et des Français de l'étranger Olivier Becht a récemment dévoilé les chiffres du commerce extérieur pour le premier semestre de cette année, publiés par la direction générale des Douanes et la Banque de France le 5 août 2022. Il en ressort que, malgré la dégradation du solde commercial (-71 milliards d'euros) due essentiellement à l'alourdissement de la facture énergétique en raison de la guerre russo-ukrainienne, la France parvient malgré tout à décrocher d'excellents résultats dans le domaine des services et du maintien de son attractivité à l'internationale. 

 

La France assure au niveau des échanges de services malgré le contexte international 

En 2021, la France avait établi un record en pouvant se targuer de disposer de 136.000 entreprises exportatrices. Un record qui se voit déjà dépasser au premier semestre 2022 alors que le pays atteint le nombre de 139.000 entreprises exportatrices. Grâce à leur dynamisme, les exportations de biens sont en hausse à 285 milliards d'euros, soit un niveau 13% plus élevé que celui d'avant la pandémie de Covid-19. C'est néanmoins du côté des services que l'excédent atteint un record historique à 34 milliards d'euros, contre 23 au semestre précédent et 13 au second semestre 2019. Les exportations de services ont ainsi atteint 156 milliards d'euros, (+17% par rapport à 2019). 

 

La France est donc parvenue à se rendre toujours plus attractive aux yeux des investisseurs étrangers, même si l'Union Européenne reste de loin la première contributrice à la performance des exportations françaises en ce premier semestre 2022. A noter que certains secteurs restent malgré tout largement pénalisés en raison des conséquences de la pandémie et des effets de l'agression de l'Ukraine par la Russie. En a notamment découlé une forte perturbation des chaînes d'approvisionnement. 

 

Une facture énergétique plus élevée dans le contexte de la guerre en Ukraine

Les importations ont elle aussi connu une hausse importante (+26%) pour atteindre la somme de 356 milliards d'euros. Il ne faut pas chercher bien loin pour en trouver la raison : l'explosion des prix de l'énergie a fait gonfler de manière agressive la facture énergétique, la faisant passer de 27 milliards d'euros au précédent semestre à 48 milliards au premier semestre 2022. Le plus fort déficit de 71 milliards d'euros affiché par le commerce extérieur, qui était de 51 milliards au second semestre 2022, s'explique également par cette hausse de la facture énergétique provoquée par les conséquences de l'invasion russe en Ukraine. 

 

Mael Narpon - journaliste junior Londres

Maël Narpon

Diplomé d'une licence de sociologie à Pau et à Athènes, il intègre ensuite l'IEJ Londres. Il effectue un stage avec lepetitjournal.com Londres puis rejoint l'édition internationale en tant qu'alternant dans le cadre d'un Master à l'IEJ Paris.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale