Qui est Olivier Becht, ministre délégué chargé des Français de l’étranger ?

Par Capucine Canonne | Publié le 05/07/2022 à 17:30 | Mis à jour le 06/07/2022 à 15:29
Photo : Olivier Becht en 2020
Olivier Becht, ministre des Français de l'étranger , ici à l'assemblée nationale en 2020

Olivier Becht vient d’être nommé ministre chargé des Français de l’étranger dans le gouvernement d'Élisabeth Borne. Qui est-il, quel est son parcours ? 


Depuis le 4 juillet 2022, Olivier Becht fait partie du nouveau gouvernement, en tant que ministre chargé du Commerce extérieur, de l’Attractivité et des Français de l’étranger. Il dépend de Catherine Colonna, la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères. Il succède à Jean-Baptiste Lemoyne, anciennement ministre délégué au tourisme, à la francophonie, aux Français de l'étranger et aux PME, qui reprend son siège de sénateur. Pour le Commerce extérieur, il prend le relais de Franck Riester, qui reste au Gouvernement, en tant que ministre délégué chargé des relations avec le Parlement.

 

 

 

De longues études à Mulhouse, Strasbourg et Paris

Né en 1976, Olivier Becht a grandi au sein d’une famille centriste à Mulhouse. Il est élève à l’école primaire à Riedisheim puis entre au collège à Mulhouse. Après le lycée, il entre à l’Institut d’Etudes Politiques de Strasbourg en 1995 et en ressort 3 ans plus tard, diplômé. Il passe ensuite 2 ans à Sciences Po Paris (non sans avoir hésité à faire la fac de droit), puis à l’Université Panthéon Assas où il obtient un Master 2 en Finances Publiques et Fiscalité. Parallèlement, il se marie en 2001 avec Livia Stoica, actuellement haut fonctionnaire au Conseil de l'Europe. Ensemble, ils ont un fils, Alexandre, âgé aujourd’hui de 10 ans. 

En 2002, il intègre les bancs l’Ecole Nationale d’Administration (ENA), dans la même promotion qu’Emmanuel Macron : « Un camarade de promotion très agréable et brillant » confie-t-il en 2020 à la LettreR. Il effectue un stage auprès de l’Ambassadeur de France au Danemark : « un stage magique où j’ai pu participer à tous les sommets notamment celui qui a procèdé à l’élargissement de l’Europe » raconte-t-il. À l’issue de son cursus d’énarque en 2004, il devient magistrat de Tribunal administratif et de Cour administrative d’appel de Nancy.

 

 

Olivier Becht se tourne vers la politique avec des mandats locaux 

En 2008, Olivier Becht est élu maire de la ville de Rixheim, une commune en banlieue de Mulhouse, élu à 56% des voix. Il est le plus jeune maire d’Alsace : « Ce fut aussi passionnant parce que je devais lancer un plan massif d’infrastructures pour adapter la ville à la taille de la population et cela sans augmenter les impôts et sans emprunt. » détaille-t-il lors d’une interview à la LettreR 

En 2014, il est réélu, sans liste d’opposition. Par ailleurs, il est le suppléant de la députée de la 5ème circonscription du Haut-Rhin, Arlette Grosskost, élue aux Législatives 2012. 

En 2015, Olivier Becht devient conseiller départemental du Haut-Rhin. Candidat aux législatives en 2017, il est élu avec le soutien des Républicains et de l'UDI et démissionne de ses fonctions de maire. En 2022, il est réélu sous l'étiquette Renaissance (ex-LREM) avec plus de 64,63% des voix face à Nadia El Hajjaji (NUPES). 

 

Olivier Becht législatives 2017
Olivier Becht lors de la campagne des Législatives 2017

 

 

Des propositions à l’Assemblée nationale et des prises de position

En mai 2020, le député cofonde « Agir ensemble » à l’Assemblée Nationale. Ce groupe politique, de sensibilité libérale, sociale et européenne, compte 22 députés de centre-droit. Il fait partie d’une dizaine de groupes existants à l’Assemblée nationale. 

Selon le rapport des propositions de lois des députés, Olivier Becht est cosignataire de 95 propositions de lois depuis 2017. Dans ses dernières prises de position, se trouvent, la garantie du droit à l’interruption de grossesse,  le combat contre le harcèlement scolaire, un accès plus transparent et juste au marché de l’assurance emprunteur, la modernisation de la lutte contre la contrefaçon, l’évolution de la formation de sage-femme etc… En décembre 2020, Olivier Becht dépose une proposition de loi pour « tester, isoler et soigner afin de sortir de la crise sanitaire ». Le député et les cosignataires souhaitaient renforcer la lutte contre le Covid-19 et éviter un troisième confinement. La proposition est renvoyée à la Commission des affaires sociales, à défaut de constitution d’une commission spéciale dans les délais prévus. A ce jour, il s’agit de la seule proposition de loi dont il est l’auteur. 

Sensibilisé par les questions transfrontalières de par ses fonctions de député Haut-Rhin, Olivier Becht cosigne la loi 3DS « différenciation, décentralisation, déconcentration et simplification » votée en première lecture au Sénat et à l’Assemblée nationale début 2022. C’est l’une des premières fois qu’un gouvernement s’engage aussi clairement en faveur de la vie transfrontalière. Selon la loi, chaque territoire frontalier sera reconnu dans leur singularité.

 

Olivier Becht et emmanuel macron
Olivier Becht et Emmanuel Macron en mai 2022

 

 

Un passionné de culture japonaise avec un sens du contact 

Olivier Becht se dit très jeune intéressé par la culture japonaise qu’il a découvert à travers le manga. En 2017, il allie passion et travail en devenant vice-président du Centre européen d'études japonaises en Alsace (CEEJA) et vice-président du groupe d'amitié France-Japon à l'Assemblée nationale. Par sa fonction, il suit de près les implantations d'entreprises japonaises en Europe ainsi que différents projets culturels. Très attaché à l’Alsace, il participe à la recherche de fonds en 2018 pour la création d’un musée du manga à Mulhouse. 

Reconnu par ses pairs pour sa connaissance du terrain et son sens du contact, il lui est attribué dans la presse un caractère « hautain » ou « pas assez politique ». Se décrivant comme un idéaliste pragmatique, Olivier Becht réalise sans doute un rêve en étant nommé au gouvernement : « Il faut retrouver ses rêves d’enfant pour les transformer dans la réalité. On oublie de rêver ! » confiait-il en 2020 à la LettreR

 

 

CANONNE_fmt-carre

Capucine Canonne

Après 10 ans d’expérience en marketing média, Capucine se reconvertit en journalisme. Ancienne expatriée et fondatrice de l’édition lepetitjournal.com de Chennai en 2019, elle intègre la rédaction internationale à Paris.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique