Le jardin sonore SVARAM, à Auroville : une visite familiale ludique et éducative

Par Annick Jourdaine | Publié le 25/08/2022 à 01:00 | Mis à jour le 25/08/2022 à 01:00
Un instrument à vent dans le jardin sonore d'Auroville

L’Inde maltraite souvent nos oreilles ! Mais elle peut aussi leur révéler des sensations inédites et heureuses. Un concert de musique carnatique (ndlr : musique traditionnelle des états du sud) est l’occasion de nous plonger dans un univers exceptionnel, pour peu qu’on oublie nos références occidentales. Le OM, qui représente le son originel à partir duquel l’univers se serait structuré, vibre dans tous les rituels hindous et ouvre l’accès à la méditation yogiste.

 

le logo du centre Svaram à Auroville

 

Pour saisir combien le son et la musique sont des éléments constitutifs de notre physique et de nos émotions, nous vous conseillons de visiter le centre SVARAM à Auroville. Sur rendez-vous, vous y découvrirez « le jardin sonore » avec sa quinzaine d’instruments géants qu’enfants et grands peuvent manipuler à volonté et avec plaisir. 

 

Instrument de musique géant à Svaram

 

SVARAM, un centre de production et de recherche sur les sons et la musique

SVARAM, en sanskrit signifie « la voix ».

 

Le nom est évocateur pour traduire l’objet du projet à savoir le son et son impact sur notre corps et notre esprit

Tout a commencé en 2002 quand Aurelio, venu d’Autriche, a décidé de s’installer à Auroville et d’y créer un atelier de réparation et de production d’instruments, avec l’aide de deux artisans locaux, Juan et Kartik. Des bénévoles ont rapidement rejoint le groupe, dont un Allemand Mathias, qui a lancé le projet des « pierres qui chantent » (blocs de pierre taillés qui peuvent être mis en résonance et produire des sons). 

 

Aurelio fondateur de Svaram au milieu d'anciens instruments de musique
@ svaram.org

 

Petit à petit, SVARAM a développé toute une gamme d’instruments de musique et s’est transformé en véritable centre de recherche sur l’impact du son comme source de bien-être et comme traitement de certaines maladies.   

 

Instruments de musique produits par Svaram

 

Aujourd’hui, SVARAM emploie une soixantaine de personnes, la plupart originaires de la région. Une partie d’entre elles travaille à la création et la production d’instruments, d’autres assurent la commercialisation et l’accueil des clients, enfin d’autres animent des ateliers sur les bienfaits du son. 

 

Carillons du vent à Svaram Auroville
Carillons du vent produits par Svaram

 

Le jardin sonore SVARAM 

La découverte du jardin sonore est possible pour tous, y compris les enfants qui y trouveront un lieu de jeu et d’apprentissage. Le jardin est ouvert du lundi au samedi, en deux séances, 11h et 15h15.

 

Atelier production instruments sonores à Svaram

 

En plein air, en bordure des ateliers de fabrication où l’on peut voir les ouvriers façonner le métal, mesurer les fréquences de vibration et assembler les pièces, sont installés une quinzaine d’instruments géants. Certaines formes sont énigmatiques : que faire avec ce gros tube suspendu ? et ces tubes qui évoquent l’architecture du centre Pompidou à Paris ? cette oreille métallique ? 

 

Oreille géante dans le jardin sonore Svaram

 

L’accompagnateur est là pour nous guider et faire la démonstration.

 

Visite guidée du jardin sonore Svaram

 

Chaque installation est source de vibrations, plus ou moins fortes mais toutes étonnantes. On redécouvre les lois de la physique et des ondes. Passer d’un instrument à l’autre est un vrai plaisir où chacun retrouve sa capacité d’étonnement.

 

Un instrument de musique dans le jardin sonore Svaram à Auroville

 

Pour participer à la visite, il est nécessaire de s’inscrire au Visitor’s Center d’Auroville ou par téléphone au +91 413 262 22 20.

 

Un père et sa petite fille dans le jardin sonore de Svaram

 

Les ateliers sur les bienfaits du son à Svaram

L’adage populaire dit que la musique adoucit les mœurs et donc les esprits. 

A l’occasion de la fête de la musique du 21 juin, la fédération française de cardiologie a rappelé les bienfaits de la musique pour le cœur. Des études ont en effet montré qu’elle modifie l’activité cardiaque et la tension artérielle. Ecouter de la musique que l’on aime réduit les dérèglements cardio-vasculaires. Il ne faut donc pas s’en priver. 

La musicothérapie et la sonothérapie sont de plus en plus utilisées pour accompagner les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et pour les soins palliatifs. 

Ces techniques permettent de réduire l’anxiété et l’agitation des patients tout en tentant de stimuler leur mémoire et de faire resurgir des souvenirs.  

 

L'atelier bien-être de Svaram
@ svaram.org

 

Si vous êtes intéressés par cette approche thérapeutique, SVARAM peut répondre à votre attente. 

Le centre propose ainsi :

  • des formations pour utiliser le son comme source de bien être, pour favoriser le lâcher-prise et retrouver l’harmonie corps/esprit
  • des cours individuels d’instruments, coaching vocal, yoga, immersion sonore d’une heure ou de plusieurs jours comme moyen pédagogique pour des enseignants, éducateurs ou thérapeutes qui veulent promouvoir la créativité musicale
  • des thérapies pour diverses pathologies : dépressions, anxiété, douleurs chroniques, troubles de l’apprentissage ou de communication
  • des séances de thérapie ou formations qualifiantes pour devenir thérapeute. 

 

annick jourdaine

Annick Jourdaine

Annick vit à Chennai depuis septembre 2019. L'écriture est pour elle le moyen de prendre du recul et de digérer les émotions que ses yeux et oreilles grand ouverts sur le monde indien provoquent.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale