Samedi 29 janvier 2022
TEST: 2248

Un petit van Gogh khmer de Siem Reap expose à Kampot

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 31/10/2021 à 18:05 | Mis à jour le 31/10/2021 à 02:34
Karona Hoeuy s'inspire de Van Gogh

En ce mois de Novembre, la Java Bleue à Kampot a décidé de mettre en avant Karona Hoeuy, un jeune artiste khmer originaire du village de Svay Sor dans la province de Siem Reap. Le jeune homme a découvert Kampot cette année et la ville au durian géant l’a « impressionné » et lui a donné un certain nombre d’inspirations.

 

Le parcours de Karona Hoeuy de Siem Reap à Kampot

 

Venant d’une famille pauvre, il a bénéficié du support de l’association Savong Organization pour parfaire son éducation. Ayant toujours aimé dessiner, il décide à 17 ans d’apprendre la peinture tout seul, notamment l’acrylique et l’aquarelle. Se connectant à internet, il continue d’améliorer ses techniques, notamment pour les portraits, le travail des ombres. A ce moment-là, ses sujets de prédilection sont les animaux, notamment les oiseaux très colorés dont il fait vivre les mouvements brusques sur la toile. Il connait déjà un petit succès, vendant régulièrement des toiles sur Siem Reap ou Battambang, ce qui l’incite à persévérer puisque cela permet de financer ses études.

 

Les inspirations de Karona vont de Vincent van Gogh à Munsch

 

A 18 ans il apprend aussi la technique de la peinture à l’huile au contact d’artistes peintres professionnels puisqu’il n’arrivait pas à comprendre la technique par lui-même. Aussi, travaillant sur le thème des tournesols, il est forcément amené à découvrir les œuvres et le style d’un peintre hollandais, Vincent van Gogh.

 

Karona Hoeuy s'inspire de Van Gogh Tourne sol sur fond de palmier

 

Les Tournesols, puis La Nuit Etoilée, des œuvres qui inspirent le jeune peintre qui fait le choix de les replacer dans des environnements très cambodgiens : Angkor Wat la nuit, champs de tournesols parsemés de palmiers à sucre. D’autres œuvres de maîtres l’inspirent comme Le Cri d’Edvard Munsch, Dante et Virgile de William Bouguereau, Les Nymphéas de Claude Monnet sur le travail de réflexion de l’eau, ou encore les mains dans La Création d’Adam par Michel-Ange.

 

Karona expose à la Java bleue à Kampot

 

 

Fuyant le confinement de Siem Reap, le voilà donc en vacances imprévues à Kampot où il commence à peindre le vieux pont Entanou (qui signifie arc-en-ciel en Khmer) en s’inspirant des grands maîtres. Il poste ses peintures sur Facebook. Il est alors repéré par Patrick Singeot qui lui propose immédiatement d’exposer à La Java Bleue de Kampot jusqu’au 30 novembre. Le vernissage aura lieu lundi 1er Novembre à partir de 17 heures.

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir