Soirée Alumni à l’ambassade de France: l’hommage au personnel soignant

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 11/02/2021 à 05:21 | Mis à jour le 11/02/2021 à 22:14
Alumni à l’ambassade de France

Hier soir, les Cambodgiens qui ont étudié en France dans le secteur de la santé, les alumni, se sont réunis à l’ambassade de France au Cambodge. Étaient présents de nombreux alumni cambodgiens et une vingtaine de professionnels de la santé français implantés au Cambodge.

C’est une façon pour nous de rendre hommage aux personnels soignants, en première ligne dans la lutte contre la COVID 19, mais aussi sur tous les fronts de la santé au service des patients.

discours ambassadrice
Discours de Madame l'ambassadrice Éva Nguyen-Binh

Le dynamisme de l’Université des sciences de la santé du Cambodge fondée en 1980, témoigne de l’étroite coopération entre les deux pays. Réunissant la Faculté de médecine, de pharmacie, d'odontostomatologie (médecine de la bouche et de la dentition) et l’école technique des soins médicaux, l’université assure un enseignement de qualité dans trois langues différentes, l’anglais, français et khmer.

 

Chaque année, de jeunes médecins cambodgiens partent se former en France pendant 1 an, grâce au programme de DFMS-DFMSA (Diplôme de Formation Médicale Spéciale ou Approfondi), dans des hôpitaux français. C’est pourquoi on trouve nombre de spécialistes francophones à l’hôpital Calmette, à l’hôpital Khméro-soviétique, ou encore dans les hôpitaux Kantha Bopha par exemple. L’institut pasteur du Cambodge témoigne également de la coopération entre les deux pays puisque l’on  y retrouve de nombreux professionnels de la santé formés en France.

 

La coopération franco- cambodgienne dans le domaine de la Santé s’inscrit également dans un prisme plus vaste. De nombreuses institutions françaises de médecins, pharmaciens et spécialistes de la santé coopèrent avec leurs homologues cambodgiens. Chaque année ont lieu les Journées de la Société Cambodgienne de Chirurgie. Celles-ci réunissent les membres des différentes spécialités en chirurgie, non seulement dans le but de partager leurs connaissances, mais également pour donner l’occasion à tous les participants de suivre une formation continuante portant sur divers intérêts généraux et spécifiques.

 

L’année dernière, malgré la COVID, 72 jeunes Cambodgiens sont partis se former en France où ils apportent un appui précieux à leurs collègues français, tout en apprenant aux côtés de professionnels expérimentés.

 

Le soutien de la France au Cambodge en matière de santé ne s’arrête pas à une coopération entre les professionnels de ce milieu. Elle est également le deuxième contributeur au Fonds mondial pour la lutte contre la tuberculose, le VIH et le paludisme qui soutient à hauteur de 108 millions US$ le Cambodge, pour 2021-2023. De plus, l’Agence française de développement (AFD) joue un rôle majeur dans l’amélioration de la santé au Cambodge, en soutenant l’hôpital Calmette et par le biais de l’Institut Pasteur du Cambodge.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale