Le SIPAR célèbre ses quarante ans

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 01/12/2022 à 02:53 | Mis à jour le 02/12/2022 à 08:10
Photo : Sipar
Sipar

Le Sipar est une ONG incontournable dans le monde de l’édition et de l'alphabétisation au Cambodge. Il édite des livres et les rend disponibles en allant au devant des cambodgiens.

 

Le Sipar est l’acronyme de Soutien à l’Initiative Privée pour l’Aide à la Reconstruction des pays du Sud Est asiatique. C’est une ONG française créée en 1982. Ses  premières actions sur le terrain furent l’enseignement du français dans le camp de réfugiés de Phanat Nikhom  en Thaïlande pour aider à l'accueil et à l'intégration en France des réfugiés cambodgiens, vietnamiens et laotiens.

 En 1991, le Sipar arrive au Cambodge. Après 20 ans de guerre, le pays est exsangue. Tout ce qui avait trait au savoir a disparu, le système éducatif est à reconstruire.

 

À l'heure actuelle, en partenariat étroit avec le ministère de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports, ses actions touchent chaque année plus de 300 000 bénéficiaires directs à travers tout le pays en ciblant les écoles, les communautés rurales, les populations vulnérables (minorités ethniques, bidonvilles, villages flottants, briqueteries…), les usines textiles et les prisons.

 

Des bibliothèques ambulantes

Au cours des années, le Sipar a développé quatre programmes principaux. Le premier concerne l'introduction de bibliothèques, 300 au total, dans les établissements primaires et secondaires. Certaines de ces bibliothèques sont mobiles. C’est en minivan, en tuktuk, en motodop ou même en bateau qu’elles se déplacent pour pouvoir toucher les enfants jusque dans les villages plus reculés.

 

tul tuk biblio sipar
sipar

 

 L'association a agi longtemps auprès d'enfants dans les hôpitaux. Elle développe aussi des programmes à destination d’adultes travaillant dans les usines ou enfermés dans les prisons.

Le Sipar soutient aussi des groupes de jeunes dans les villages qui y distribuent des livres et servent de tuteurs aux plus jeunes. Ces groupes s’emploient aussi  à sensibiliser les populations locales sur des sujets importants relatifs par exemple aux violence domestiques, l'environnement, la sécurité routière,  la promotion de la femmes et  l’importance de la scolarisation. 

 

Passer la main aux Cambodgiens

Au fil du temps, le Sipar est devenu une ONG n’employant plus  au Cambodge que des Cambodgiens.  C’est important  pour Mme Bopha Than, chargée de communication qui nous confie :

C’est aux cambodgiens de gérer eux même les affaires qui les concernent et ainsi les compétences et les connaissances restent au Cambodge.

 

La philosophie qui anime le Sipar consiste à aider leur partenaire à obtenir suffisamment de compétence pour qu’ils puissent ensuite mener à bien leurs projets en autonomie. Ainsi par exemple, les 26 bibliothèques initiées dans les usines textiles fonctionnent maintenant de façon indépendante.

Dans les villages, le Sipar pousse à la création de micro bibliothèques gérées par les habitants. Il forme le personnel volontaire , lui fournit les moyens d’exercer son activité et l’accompagne ensuite dans sa pratique de tous les jours.

 

SIPAR acteur de l’édition en Khmer

 

Acteur majeur du secteur de l’édition en Khmer, le Sipar a publié depuis 2001 plus de 3,5 millions de livres répartis sur 250 titres.

Son directeur, M. Hok Sothik, nous déclare : « Il est indéniable que le Cambodge a connu une croissance exponentielle dans le secteur de la lecture et de l'édition avec une augmentation du nombre de jeunes écrivains et illustrateurs ces dernières années et un intérêt croissant pour les livres. Ainsi, le huitième salon du livre national en 2019 est devenu un événement très populaire avec environ 180 000 visiteurs en seulement trois jours. Encouragé par ces développements positifs, Sipar poursuit toujours sa mission de promotion de la lecture et de contribuer aux efforts de notre gouvernement pour le développement de l'éducation et des ressources humaines au Cambodge. »

 

sipat
Le Sipar est l'éditeur du Petit Prince en Khmer.

 

La journée portes ouvertes

Les célébrations de son 40e anniversaire seront l’occasion pour le Sipar d’organiser une journée porte ouverte samedi 3 décembre de 8h00 à 17h00. Une occasion pour le public de découvrir son action et l'étendue de ces publications. On pourra même profiter d’une réduction de 30 % sur toute sa gamme.

 

Des ateliers de lectures, de découvertes scientifiques et de création artistique seront proposés aux enfants et des conteurs ponctueront cette journée festive. Une équipe du Sipar se tiendra prête à répondre à toutes les questions que peuvent se poser les jeunes qui souhaitent s’engager dans les métiers de l’édition. 

 

Les prix des gagnants du concours d'écrivains et d'illustrateurs de livres pour enfant que le Sipar a organisé seront remis à 10h 30

 

On pourra bien sûr retrouver le Sipar  au prochain salon du livre de Phnom Penh qui se tiendra du 9 au 11 novembre.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale