Dimanche 15 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Health & Home Care, les infirmières libérales françaises de Phnom Penh

Par Pierre Motin | Publié le 15/01/2019 à 20:00 | Mis à jour le 16/01/2019 à 04:43
Photo : Maxime, Hayew, Marj et Laure, du cabinet Health and Home Care
health and home care

Elles sont quatre infirmières libérales présentes à Phnom Penh depuis plusieurs années. Laure, Hayew, Maxime et Marj réalisent des soins à domicile dans la capitale depuis deux ans.

Laure, Hayew, Maxime et Marj ont chacune été formées et ont exercé en France avant de s’installer au Cambodge. Faisant le constat de l’absence d’offre en termes de soins à domicile dans la capitale, elles ont fondé il y a deux ans le cabinet Health and Home Care. « Nous nous sommes chacune rendu compte que l’offre de prise en charge paramédicale à Phnom Penh était peu développée », indique Marj.

Prises de sang, perfusions, bandages… les infirmières de Health and Home Care réalisent, sur prescription médicale et à domicile, tous les soins techniques pratiqués en hôpital, participent au maintien à domicile de toute personne en sortie d’hôpital, à mobilité réduite, âgées et en perte d’autonomie temporaire ou provisoire. Elles interviennent fréquemment pour réaliser des pansements, qui nécessitent une prise en charge et une surveillance particulière au Cambodge en raison du climat tropical. « Au fil du temps, nous avons développé une expertise en matière de pansement, souligne Laure. L’évolution des plaies vers l’infection est quasiment systématique en 48 heures en raison de l’humidité et de la chaleur, et nous devons nous adapter au quotidien. La problématique au Cambodge est surtout de trouver le matériel adéquat, mais nous avons réussi à développer des réseaux pour nous procurer ce matériel », auprès des pharmacies les plus sérieuses de Phnom Penh.

Health and Home Care prend en outre en charge les patients chroniques et les personnes vieillissantes. « Nous fournissons des soins quotidiens de confort, adaptés, personnalisés et pouvons aménager des chambres et installer du matériel médical, comme en France », précise Hayew. Les infirmières accompagnent en outre des voyageurs, comme des personnes handicapées qui décident de se rendre au Cambodge. Le cabinet effectue par ailleurs parfois des rapatriements sanitaires, avec certificat médical, en suivant tous les protocoles nécessaires à ces procédures.

Assister les patients dans la prise en charge médicale au Cambodge

« Nous guidons fréquemment des personnes qui se posent des questions sur leur prise en charge médicale au Cambodge, indique Maxime. Nous les orientons, les informons à propos du fonctionnement des assurances, la CFE… en somme, nous faisons tout pour aider les patients dans leur prise en charge médicale durant leur séjour. »

L'équipe d'infirmières travaille dans le respect du secret professionnel et exerce exclusivement sur prescription médicale. Pour chaque patient un dossier de soins unique est créé, un suivi régulier et la coordination des soins avec toutes les structures de santé en place sur Phnom Penh sont assurés tout en respectant le médecin traitant déjà en place et le choix de ceux-ci vers un spécialiste ou en cas d’hospitalisation.

Le cabinet entend développer son activité d’éducation et de formation. Il peut former, à domicile, les familles ayant en charge chez eux des personnes âgées, sur la prévention des troubles trophiques, les gestes et postures, l’ergonomie, l’achat et utilisation de matériel spécifique.

Health and Home Care a notamment monté une version, basée sur les référentiels français, de formation en matière de premiers secours.

Actuellement, la communauté française représente environ 70% des patients du cabinet, qui souhaite s'ouvrir aux autres nationalités.

Health and Home Care est inscrit sur la liste de notoriété de l’ambassade française, le guide de Phnom Penh Accueil et plusieurs ambassades étrangères.

Plus d’informations sur la page Facebook de Health and Home Care.

3 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Guillaume mer 23/01/2019 - 05:40

C'est juste génial et que votre petite entreprise prospère car le besoin me semble immense… Bravo !

Répondre
Commentaire avatar

Rania mer 16/01/2019 - 15:47

Ma chère soeur Hayew, je te sais oh combien tu a toujours été dévouée à tes patients , à travailler sans arrêt à leur chevet, à toujours répondre aux questions, aussi banales soit-elles, d’une façon compréhensible et humaine . Ta compassion ne pouvait émaner que du fait que tu crois vraiment en ce que tu fais et voulais t’occuper des patients et de leurs proches. Je te dédie ainsi qu’à tes charmantes collègues ce poème qui n’est pas de moi!! Toi, l'infirmière, Je ne te connais pas et pourtant je t'admire, Car tu es toujours là, lorsque la vie chavire, Ta présence discrète au coeur de l'hopital Fait souvent reculer la douleur et le mal. Tu combats la souffrance avec persévérance Et l'on voit de tes mains renaitre l'espérance. Que de sanglots, de cris, que de maux, de soucis Au coeur de cet enfer par tes soins adoucis ! Ton royaume est bâti de râles et de larmes, Et dans ce monde froid, tu n'as pour seules armes Que la force et l'espoir de ton coeur généreux Qui apporte la paix à tous les malheureux Tu es la confidente aimée des solitaires, De tous ceux que la vie a rendu grabataires Tu offres ton sommeil, tu distribue ton temps, Tu soignes, tu guéris tout en réconfortant Tu es la profidence au sourire angélique Et dans cet univers indolore, aseptique Tu mêles ton parfum aux nuages d'éther En ajustant la sonde ou bien le cathéter Lorsque la mort, hélas, se montre la plus forte, Et que le sang glacé se fige dans l'aorte, L'amertume et la rage envahissent ton coeur Qui ne supporte pas que le mal soit vainqueur. Tu sais que la Camarade, habite les parages, Et qu'elle peut frapper tous les gens, tous les âges Et tu pleures parfois quand tombe le rideau Sur l'inconnu défunt qui va vers le tombeau Pourtant lorsque paraît quand s'éloigne le pire, Une lueur de joie, au milieu d'un sourire Alors modestement, tu reçois ce cadeau Et tu sens beaucoup moins le poids de ton fardeau Tu me pardonneras, infirmière anonyme Ce "tu" si familier, au détour de la rime Mais je te connais bien car je t'ai vu souvent Au coeur d'un hôpital, plus sombre qu'un couvent Tu n'est pas une star ni même une vedette Pour louer ton travail, ni radio, ni gazette Mais laisse moi te dire avec mes mots ici Ce que je ne puis taire, infirmière, Merci.

Répondre
Commentaire avatar

John mer 16/01/2019 - 11:02

Si je m'exclame : " Quelles charmantes mousquetaires !" on me traitera de vieux sexiste. J'essaye donc de demeurer politiquement correct et de féliciter et d'encourager à nouveau ces infirmières qui apportent tant de compétences et de réconfort à ceux frappés par la maladie. Pas toujours simple d'éviter une hospitalisation coûteuse à Phnom Penh. La complémentarité médecins-infirmières permet des soins à domicile qui apporte au malade beaucoup de satisfaction et réconfort. C'est mon témoignage.

Répondre

Expat Mag

Hong Kong Appercu
DÉCOUVRIR L'ASIE

10 îles à visiter à Hong Kong

Saviez-vous que l’archipel hongkongais regroupe plus de 260 îles? Nous vous avons fait une sélection des 10 îles à visiter à Hong Kong.