TEST: 2248

Suite de l’affaire de la viande de buffle testée positive au Covid au Cambodge

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 10/08/2021 à 18:15 | Mis à jour le 10/08/2021 à 05:14
Viande congelée testée positiive au Covid

Le Cambodge continuera à importer de la viande congelée en provenance d'Inde, bien que des traces de Covid-19 aient été trouvées sur certains échantillons mais sous certaines conditions.

 

Nous faisions part dans nos colonnes le 28 juillet que le ministère de la Santé avait déclaré avoir testé des échantillons provenant de cinq conteneurs de viande de buffle congelée à Phnom Penh et avait trouvé des traces du virus. Nous continuons à suivre cette affaire.

 

Une interdiction temporaire a été imposée, mais elle a donné lieu à des plaintes de la part des exportateurs, qui ont affirmé que des échantillons du même lot ont été testés négatifs au Covid  dans un laboratoire indien.

 

Importation de viande indienne au Cambodge sous condition

 

Selon le Khmer Times, les douanes cambodgiennes ont déclaré qu'elles allaient désormais autoriser l'importation de viande congelée en provenance d'Inde, mais à deux conditions.

 

Premièrement, l'entreprise importatrice doit disposer d'un certificat délivré par les autorités indiennes attestant que la viande a été testée négative au Covid-19.

Deuxièmement, l'entreprise doit envoyer des échantillons pour le test Covid-19 à l'Institut Pasteur du Cambodge dès son arrivée.

 

Les douanes cambodgiennes ont également déclaré que l'importateur impliqué dans le lot controversé avait demandé à tester à nouveau la viande, et si possible dans un laboratoire Singapourien, mais il est peu probable que cette demande soit acceptée.

 

Dans une déclaration obtenue par le Khmer Times, les deux exportateurs indiens ont déclaré qu'ils avaient testé des échantillons de viande de buffle dans des laboratoires accrédités en Inde et qu'ils étaient tous exempts du virus.

 

Aucune preuve que le virus puisse se propager par les emballages.

 

Selon eux, la découverte d'un génome n'est pas une indication de l'existence d'un virus actif puisque les conteneurs ont quitté l'Inde en avril et ne sont arrivés au Cambodge qu'en juillet.

 

Ils ont également déclaré qu'il n'y a aucune preuve scientifique pour prouver que le virus Covid-19 peut survivre sur des aliments et des matériaux d'emballage alimentaire pendant une période de près de trois mois.

 

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait également déclaré qu'il n'y avait aucune preuve que le virus puisse se propager par les aliments ou les emballages alimentaires.

 

Le Dr Li Ailan, représentante de l'OMS au Cambodge, l'a également réaffirmé la semaine dernière.

 

Elle a ajouté que, bien que la principale voie de transmission soit le contact entre personnes, il existe d'autres modes de transmission possibles, notamment par les surfaces contaminées.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale