Vendredi 26 février 2021
Cambodge
Cambodge

Quiconque aidera Sam Rainsy à revenir sera poursuivi.

Par Raphaël FERRY | Publié le 04/11/2020 à 03:04 | Mis à jour le 04/11/2020 à 03:21
Photo : Facebook Sam Rainsy
Sam Rainsy

Le ministère de la justice a averti hier, par la voix de son porte parole M Chin Malin, que tout militant ou partisan du CNRP dissous qui participera à l'aide au retour de Sam Rainsy sera considéré comme une tentative de renversement du gouvernement et fera l'objet d'une action en justice.

Sam Rainsy, qui vit en exil à Paris, a récemment annoncé à nouveau qu'il reviendrait bientôt au Cambodge pour éliminer ce qu'il a appelé un régime traître.

Ce n’est pas la premiere fois que Sam Rainsy actuellement en exil en France annonce un retour. Il l’avait déjà fait l’année dernière. 70 anciens militants du CNRP avaient été alors arrêtés pour ce que le gouvernement avait appelé une tentative de coup d’État.

Ils ont ensuite été libérés sous caution.

Sam Rainsy ainsi que huit autres anciens cadres du CNPR sont convoqués le 11 novembre au tribunal de Phnom Penh. Il a fait savoir qu’il retournerait au pays et assisterait à l'audience si le gouvernement ne l’ arrête pas. S’il est reconnu coupable, il risque une peine de 15 à 30 ans de prison pour violation de l'article 451 du code pénal.

 

Nous vous recommandons

raphaël ferry

Raphaël FERRY

Installé au Cambodge en 2010. Je suis tout de suite tombé amoureux du pays et de sa population. Curieux de tout, aimant découvrir l’humain, ses passions, ses motivations, son art de vivre…
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre au Cambodge

MEDIAS

Vers un contrôle accru d'Internet au Cambodge

Le gouvernement cambodgien a publié une directive visant à établir une passerelle Internet nationale qui contrôlerait le trafic en ligne, malgré les critiques des groupes de défense des droits.

Expat Mag

Bogota Appercu

Mortels Barrages, le scandale des Faux Positifs en Colombie

Dans le livre Mortels Barrages, la journaliste Guylaine Roujol Perez a recueilli la parole du militaire qui a dénoncé ce scandale des « Faux Positifs », encore d’actualité en Colombie.