Vendredi 30 octobre 2020

Le monde sonore des Khmers anciens a-t-il définitivement disparu ?

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 03/10/2020 à 07:06 | Mis à jour le 04/10/2020 à 07:11
120339986_1590852307754015_2783055854758253126_n

Venez assister à la conférence ''Sounds of Angkor : Les instruments des Khmers anciens et leur reconstruction'' présentée par Patrick Kersalé, jeudi 8 octobre à 18h30, sur le toit-terrasse de l'Alliance Française Siem Reap.

Ethno-archéomusicologue, Patrick Kersalé a passé ses trente dernières années à voyager à travers le monde à la recherche de musiques menacées de disparition afin d’en préserver la mémoire et de développer des programmes de conservation. 

Depuis 2009, il étudie les instruments de l’époque angkorienne et a ainsi reconstruit des instruments qui existaient entre le VIIème au XVIème siècle. 

"Je souhaitais redonner du son aux temples »

explique cet insatiable voyageur qui confesse avoir été envoûté par la cité de pierre.

Pour ce faire, Patrick Kersalé s'est appuyé d'abord sur l'iconographie : les bas-reliefs des temples, cette fabuleuse bande dessinée gravée dans la pierre il y a des siècles. Avec le dessin assisté par ordinateur, notre découvreur a isolé un groupe de personnages, puis les instruments qu'ils ont en main. Sous la patine des siècles, des détails jusqu'alors invisibles au profane ont soudain repris vie et couleurs.

Plus de soixante disques ont été enregistrés par ses soins, ainsi que des films diffusés à la télévision et dans les écoles. "Les traditions s'évanouissent rapidement dans le monde, constate-t-il. Ici, c'est l'inverse, il s'agit de ressusciter quelque chose qui n'est plus là."  

C’est avec enthousiasme que Patrick Kersalé partagera ses connaissances, à travers sa conférence, pour tenter de répondre à la question « Le monde sonore des Khmers anciens a-t-il définitivement disparu ? ».

 

 Conférence en français

 Jeudi 8 octobre 2020 à 18h30

Entrée libre* | Toit-terrasse

*En raison de la pandémie COVID-19, nous limitons le nombre de participants à 40 et respectons les gestes barrières

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Phnom Penh : le sentiment d’insécurité se développe

Le Cambodge est un pays plutôt sûre. Pourtant , ces derniers temps, un sentiment d’insécurité plane sur la capitale sans que des données chiffrées n’aient été établies.

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.