Jeudi 4 juin 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le gouvernement cambodgien suspend les congés du nouvel an khmer

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 07/04/2020 à 09:34 | Mis à jour le 07/04/2020 à 09:40
Photo : Le premier ministre Hun Sen durant une conférence de presse mardi 7 avril. Crédits : AKP
annulation nouvel an khmer

Le premier ministre cambodgien a annoncé le 7 avril que le travail devra continuer normalement durant le nouvel an khmer, du 13 au 16 avril, afin de prévenir la propagation du Covid-19.

Le premier ministre Hun Sen a annoncé mardi 7 avril que les jours fériés liés au nouvel an khmer, du 13 au 16 avril, sont suspendus. Le chef du gouvernement a déclaré que le travail devra continuer normalement dans les secteurs public et privé, et que ces jours fériés seront accordés après que la situation sanitaire se sera améliorée.

« Travailler dans les usines et d’autres endroits est plus sûr que de voyager durant le nouvel an khmer à cause de la pandémie de Covid-19 », a indiqué le premier ministre.

Hun Sen a en outre appelé les Cambodgiens à limiter leurs déplacements entre Phnom Penh et la campagne, leur villages natals ou des attractions touristiques. Il leur a aussi demandé de veiller à leur hygiène, et à respecter les recommandations de distanciation sociale afin de prévenir la propagation du virus SRAS-CoV-2 au Cambodge.

Le premier ministre que les Cambodgiens pourront fêter cette année le nouvel an chez eux. « Nous pouvons organiser une cérémonie d’accueil pour la nouvelle Tevada dans nos maisons respectives, aller à la pagode, mais les rassemblements publics et les activités de divertissement ne sont pas recommandés », a-t-il déclaré.

 

Tant que vous êtes ici, nous avons un petit mot à vous dire. Lepetitjournal.com Cambodge est un média indépendant qui a fait le choix de laisser ses articles en ligne et accessibles à tous. Face au phénomène de baisse des recettes publicitaires qui touche l'ensemble des médias, nous avons besoin de votre soutien.

Si notre travail vous satisfait, vous pouvez désormais nous soutenir via notre compte Tipeee, une plateforme de dons en ligne. Chacune de vos contributions, grande ou petite, nous est précieuse et participera directement à la vie de Lepetitjournal.com Cambodge. Merci !

Nous vous recommandons

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

christian mer 08/04/2020 - 06:11

Une initiative logique , mais qui est toutefois à saluer dans ce pays compliqué où de nombreuses personnes ne sont pas éduquées ou ouvertes à l'information , mis à part par les réseaux sociaux , qui ont démontrés que la désinformation est un loisir pour certain , et c'est un relâchement qui pourrait être fatal au bon déroulement des affaires courantes et vers la victoire de la bataille contre la terrible maladie. Résidant dans le pays , et bien que mon commerce soit fermé par ordre de police depuis plus de 3 semaines, je ne peux que féliciter le gouvernement cambodgien pour ses initiatives et ses efforts à maintenir l'ordre , conserver des ressources alimentaires et apporter des soins aux personnes de toutes nationalités ; je compatis bien sûr au malheur des nombreux autochtones qui ont déjà beaucoup perdu et qui sont bien plus à plaindre que moi , car un pays déjà fort pauvre dans sa moyenne peut très vite se retrouver dans une tourmente vraiment désastreuse , et je suis témoin sur place de ce que l'avenir réserve à certains d'entre eux si le problème n'est pas résolu assez rapidemment J'en profite pour saluer et encourager chaleureusement les scientifiques du monde entier dans leurs recherches et je souhaite le meilleur à toutes les nations dans un avenir proche , Ch

Répondre

Que faire au Cambodge ?

BONNES ADRESSES

The Bookish Bazaar, le café-librairie de Kampot

Le Bookish Bazaar est à la fois un café, une librairie, une boutique de souvenirs, une galerie et une salle de jeux. Il s’agit d’un lieu atypique où l’on respire l’atmosphère de Kampot.

Expat Mag

"Black Lives Matter" : cri de ralliement pour un monde sans racisme

Après la mort tragique de George Floyd, Afro-Américain, asphyxié par un policier à Minneapolis, la colère et l’indignation ont envahi les rues des grandes villes du monde.