Vendredi 26 février 2021
Cambodge
Cambodge

HUN SEN se place en auto-confinement.

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 05/11/2020 à 02:05 | Mis à jour le 05/11/2020 à 02:45
Photo : AKP
HUN SEN AUTO confinement

Après avoir appris que le ministre des affaires étrangères et du commerce hongrois avait été testé positif au COVID à son arrivée en Thaïlande, alors qu’il quittait le Cambodge; le Premier ministre a annoncé qu'il procédait à une auto-quarantaine même si lui-même a été testé négatif.

Dans un message publié sur Facebook hier, Hun Sen avait annoncé qu’un groupe de médecins cambodgiens effectueraient des tests de dépistage du COVID-19 sur tous ceux qui ont été en contact avec la délégation hongroise lors de sa visite au Cambodge mardi.

Et en effet, quelque 628 personnes ont été testées et sont toutes négatives apprend on ce matin par un communiqué de presse du ministère de la santé.

Quoi qu'il en soit, pour la sûreté de tous, les médecins ont exigé que je reste en quarantaine pendant 14 jours, et que je ne rencontre personne, même ma femme, mes enfants et mes petits-enfants. 

A déclaré le premier ministre.

Hun Sen a présenté ses excuses aux autres chefs d’état et de gouvernement de l'ASEAN et aux partenaires concernés pour son absence au prochain sommet du 12 au 15 novembre à Hanoï

Le Premier ministre a assuré qu'en dépit de ces deux semaines de quarantaine , il continuerait d'exercer ses fonctions.

Je peux encore faire des exercices, y compris jouer au golf dans ma résidence, mais seulement rester à l'écart des autres. C'est la meilleure façon de garder tout le monde en sûreté et en bonne santé.

a-t-il déclaré.

Sources AKP, Page Facebook du Premier Ministre.

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre au Cambodge

MEDIAS

Vers un contrôle accru d'Internet au Cambodge

Le gouvernement cambodgien a publié une directive visant à établir une passerelle Internet nationale qui contrôlerait le trafic en ligne, malgré les critiques des groupes de défense des droits.

Expat Mag

Bogota Appercu

Mortels Barrages, le scandale des Faux Positifs en Colombie

Dans le livre Mortels Barrages, la journaliste Guylaine Roujol Perez a recueilli la parole du militaire qui a dénoncé ce scandale des « Faux Positifs », encore d’actualité en Colombie.