Jeudi 2 décembre 2021
TEST: 2248

Une erreur du Guardian peut conduire à un changement constitutionnel au Cambodge

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 14/10/2021 à 18:45 | Mis à jour le 14/10/2021 à 05:27
Photo : SPM Facebook
Le roi Norodom Sihamoni a accepté, le 12 octobre, de modifier la Constitution cambodgienne à l'initiative du Premier ministre Hun Sen.
Le 11 octobre, le roi Norodom Sihamoni a accepté de modifier la Constitution cambodgienne à l'initiative du Premier ministre Hun Sen en vue d'interdire les postes clefs de l'État aux binationaux.
 
 
Dans sa lettre signée du 11 octobre, le roi Norodom Sihamoni a déclaré avoir reçu et examiné l'explication du Conseil constitutionnel concernant l'amendement de la Constitution, qui, une fois adopté, empêchera les Cambodgiens possédant plus d'un passeport d'occuper des postes clefs de l’Etat.
 

Le processus pour changer la Constitution cambodgienne pourrait être rapide

 
"J'aimerais remettre à Samdech Techo [Hun Sen] une lettre de S.E. Kittinitekorsalbandit [Im Chhun Lim], président du Conseil constitutionnel, afin de poursuivre la procédure", indique la lettre.
 
 
Les postes de président de l'Assemblée nationale, de président du Sénat, de Premier ministre et de président du Conseil constitutionnel ne pourront être occupés que par des citoyens cambodgiens, lorsque l'Assemblée nationale - qui est entièrement contrôlée par le parti de Hun Sen - approuvera l'amendement.
 
Le porte-parole du gouvernement cambodgien, Phay Siphan, n'a pu être joint pour commenter la date de soumission à l'Assemblée nationale, mais selon la page Facebook de Hun Sen, le processus ne prendrait pas beaucoup de temps car l'amendement a déjà atteint le parlement.
 
"Il s'agit de l'intérêt à long terme de la nation, s'ils aiment vraiment la nation, ils oseront renoncer à une citoyenneté étrangère pour servir la nation khmère en tant que Premier ministre, Président de l'Assemblée nationale, Président du Sénat et Président du Conseil constitutionnel", a-t-il déclaré, indiquant que les doubles citoyens pourraient renoncer à d'autres citoyennetés pour occuper les quatre premiers rôles gouvernementaux.
 

Un article erroné du Guardian accusait Hun Sen d’avoir un passeport chypriote

 
Il s'agirait du dixième amendement à la Constitution cambodgienne et il fait suite à un article erroné du Guardian, qui laissait entendre que Hun Sen avait acheté la nationalité chypriote par le biais d'un programme, aujourd'hui abandonné, de "passeport d'or", qui permettait aux investisseurs d'obtenir la nationalité chypriote, ce qui leur donnait le droit de vivre et de travailler dans l'Union européenne. L'article du Guardian a depuis été modifié.
 
Le système a été fermé en 2020 après la pression de l'Union européenne qui a averti que ce type de système de citoyenneté en échange d'argent liquide pouvait être utilisé par des blanchisseurs d'argent. Une enquête de Reuters datant d'octobre 2019 a révélé qu'un certain nombre d'alliés politiques et de membres de la famille les plus proches de Hun Sen avaient acheté des passeports chypriotes grâce à ce système.
 
 
Cependant, l'erreur de The Guardian a déclenché une chaîne d'événements qui semble maintenant susceptible de conduire à un changement constitutionnel - un changement dont on pense généralement qu'il vise Sam Rainsy et d'autres anciens dirigeants de l'opposition qui détiennent des seconds passeports.
 
 
Le processus s'est déroulé rapidement, compte tenu du contrôle exercé par Hun Sen sur le corps législatif et les institutions gouvernementales cambodgiennes, puisque le Conseil constitutionnel cambodgien a approuvé la proposition d'amendement le 11 octobre, huit jours seulement après la publication de l'article contenant l'erreur dans The Guardian.
 
Phoung Vantha
Cet article est paru initialement dans Cambodianess.com
Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir

Actualités

ART

La galerie itinérante Tribe se pose pour 2 mois à Phnom Penh

La galerie itinérante Tribe se pose pour 2 mois à Phnom Penh. De nombreux artistes cambodgiens et internationaux y sont exposés sous une double exposition : « Evolution » and « Art with Hearth ».