Lundi 17 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Quelle place pour la francophonie au Cambodge ?

Par CIS - Canadian International School of Phnom Penh | Publié le 06/12/2018 à 20:05 | Mis à jour le 07/12/2018 à 04:08
Photo : Crédits : Canadian International School
cis_ambassade_france_cambodge

Quelle place pour la francophone au Cambodge ? Lisa, Kotone, Abhi et Luca, élèves du programme bilingue de la Canadian International School à Phnom Penh, ont interrogé Valentine Gigaudaut, attachée de coopération pour le français à l'ambassade de France au Cambodge.

Dans le cadre de la série Jeunes reporters de CIS, quatre élèves du programme bilingue de l'école canadienne internationale se sont rendus à l'ambassade de France à Phnom Penh afin d'interviewer Valentine Gigaudaut, attachée de coopération pour le français arrivée en poste en septembre. Quelle place pour la francophonie dans le royaume ? Comme faire la promotion du français dans le pays ? Quels sont les projets qui lui tiennent le plus à coeur ? Autant de questions posées par les journalistes en herbe de CIS.

Lisa s'interroge sur le travail d'attaché de coopération pour le français au Cambodge. Pour Valentine Gigaudaut, il s'agit « d'accompagner les écoles et les structures qui souhaitent accompagner l'enseignement du français. Mon travail ne se limite pas aux écoles de Phnom Penh. Dans tout le Cambodge, il y a des lycées bilingues ou des élèves peuvent suivre un parcours bilingue entre la quatrième et la terminale, et j'accompagne tous les hommes et femmes qui travaillent pour le français ou en français au Cambodge. »

Abhi se demande pourquoi avoir choisi de travailler au Cambodge plutôt que dans un autre pays. « Il y a un vrai enjeu pour le français au Cambodge, répond Valentine Gigaudaut. La plupart des francophones ont disparu durant la période des Khmers rouges, et il y a beaucoup de choses à faire pour le français. Actuellement, de nombreuses entreprises sont demandeuses de gens qui parlent français » Abhi s'interroge : la langue français a-t-elle encore une place importante au Cambodge ? Pour Valentine Gigaudaut, « il faut déconstruire l'image que le français va mal au Cambodge. En fait, le français se porte plutôt bien, mais nous sommes entrés dans une période concurrentielle pour le français, ce qui est normal. Dans votre génération, vous avez le choix d'apprendre pleins de langues, et c'est une bonne nouvelle. Mon travail, c'est de faire en sorte que des jeunes se disent que le français peut leur apporter quelque chose dans la vie ».

Cet article a été sponsorisé par la Canadian International School

Nous vous recommandons

6 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Albert mar 11/12/2018 - 04:51

Bravo aux élèves de l'école canadienne de Phnom Penh pour ce travail nécéssaire sur la francophonie. De plus ce podcast est très agréable à écouter! Les canadiens sont et ont toujours été en première ligne pour défendre et promouvoir la langue française...

Répondre
Commentaire avatar

gdb64 lun 10/12/2018 - 08:16

L' Alliance Française disparaît . Le nombre de personnes désirant apprendre notre langue est minime . Pourquoi ? Car cela est devenu inutile .

Répondre
Commentaire avatar

paskalb78 ven 07/12/2018 - 18:40

notre association KOMAR CHEY a mis en place a sisophon 2 classes de français. vous pouvez nous découvrir sur notre page FB

Répondre
Commentaire avatar

FRANCK BOILEAU ven 07/12/2018 - 08:56

c'est dingue il y a 50 ans c'était;comment faire la promo de l'anglais au cambodge...quel retournement de situation,les" français" ne se bougent pas pour leur langue,une catastrophe !

Répondre
Commentaire avatar

Tiblar mar 11/12/2018 - 07:58

Pourquoi vous vous permettez de dire "les français", vous faites quoi vous au juste ?

Répondre
Voir plus de réactions