Dimanche 24 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

MUSIQUE - 12MÉ, le rap d’une nouvelle ère

Par Leïla PELLETIER | Publié le 31/01/2017 à 15:09 | Mis à jour le 07/02/2018 à 04:12
12me_Album%20Art%202BW_Phnom%20Penh_Camboda_25_October_2016_0264

LePetitJournal.com Cambodge a rencontré 12MÉ, rappeur français installé depuis un an au Cambodge, qui présente Samai Thmey, son dernier album, empreint de sonorités khmères et françaises.

Originaire de St Etienne, Mehdi alias 12MÉ, alors en tournée avec son ancien groupe 12MÉ et Raph, découvre le Cambodge en 2011, pays qui depuis a toujours continué de le fasciner. A l'époque, il rencontre le label Klap Ya Handz qui sans tarder lui propose de revenir pour participer à un concert deux mois après. À la suite de cette expérience riche de rencontre, 12MÉ est régulièrement retourné au Cambodge avant de s'y installer de façon permanente.Le rappeur débute son parcours solo en 2012. Auteur, compositeur et interprète,  il sort d'abord une rétrospective suivie d'un album plus sombre Plan Séquence et enfin, pour clore le chapitre français, l'album Faraway sur lequel figure plusieurs chanteurs « guests ». La boucle est bouclée.

En 2013, il tourne le documentaire Scratch : sur la route des cultures urbaines, alors diffusé sur la chaine française Escales et qui traite de l'émergence du hip-hop au Cambodge. « La culture urbaine a été principalement ramenée par des « returnees », des gens d'origine khmère qui ont fui la dictature avec leurs parents quand ils avaient 2-3 ans. Ils ont vécu aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande, en France?et sont tous venus réimporter le hip-hop en enjoignant les Khmers à se l'approprier en y associant leurs propres sonorités, musicalités », explique 12MÉ. « Les Khmers ont un don naturel pour ce qui est du rap chanté et c'est une particularité que j'apprécie beaucoup », continue-t-il.

Son arrivée à Phnom Penh marque pour lui un véritable renouveau avec de nombreux projets qui s'ouvrent à lui. D'abord signé pendant trois mois chez Klap Ya Handz en tant que beatmaker, 12MÉ voit sa carrière prendre un autre tournant. « Je m'étais donné l'objectif fou de rapper un couplet en khmer d'ici un an mais ça s'est imposé à moi plus vite que prévu », explique le rappeur. Il s'est donc lancé dans la réalisation d'un nouvel album qui a vu le jour en novembre 2016 après deux mois et demi de travail. Succès immédiat pour le rappeur après que Deejay Cake, figure dans le monde du rap au Cambodge, décide d'inviter 12MÉ à la télévision pour qu'il y chante ses morceaux.

 

Vidéo clip de la chanson "Samai Thmey", 12ME feat Ouk & Yut, réalisé par Paul Maux

 

Cet album c'est Samai Thmey (« Nouvelle ère » en khmer) qui associe les codes du rap occidental à la culture khmère et compte un invité par titre, pour la plupart des artistes de Klap Ya Handz ou affiliés au label que 12MÉ considère comme les meilleurs rappeurs khmers. Et de citer : Lisha, Oun ou encore Khmer1Jivit.

« Samai Thmey » c'est aussi et surtout cette chanson présente sur l'album éponyme qui a fait plus de 100 000 vues en une semaine sur Facebook et sur laquelle 12MÉ rappe en khmer. L'apprentissage du khmer est loin d'être simple pour les occidentaux : «J'avais pris des cours avant d'arriver au Cambodge, j'ai su le chanter bien mieux que je ne pouvais le parler. Lisha m'aide encore à l'écriture de beaucoup de textes », confie 12MÉ.

Depuis le rappeur enchaine les concerts et les passages télé. « Les Cambodgiens consomment énormément les clips par Facebook et il est aussi très important de passer à la télé, cette médiatisation est synonyme de succès et les incite à suivre de nouveaux artistes », explique 12MÉ. Le clip « Saravan Rok Ku »,tube international en featuring avec la célèbre chanteuse khmère Sreyleak et le rappeur anglais Gobshite, a d'ailleurs fait 50 000 vues en deux semaines et en a maintenant atteint plus de 1 000 000. « Ce qui me plait ici, c'est que l'on peut laisser le temps aux choses, il n'y a pas de « star system » comme en France », dit 12MÉ.

 

SREYLEAK feat GOBSHITE & 12ME "Saravan Rok Ku" MV

Chaque mois (3ème vendredi du mois), 12MÉ organise un événement à Phnom Penh au Cloud (rue 9), le « Cloud Block Party » avec un rappeur, un Dj,  un graffeur qui peint en live et un quizz sur le hip-hop. La prochaine soirée se tiendra le 17 février. De nouveaux projets sont en cours, le rappeur, qui veut continuer à évoluer dans la veine khmère, prépare la sortie d'un prochain album et travaille sur de futures collaborations avec des Djs français et américains. Un souhait qu'il lui tient à c?ur serait d'organiser une tournée en Europe avec des rappeurs khmers. 12MÉ est, sans aucun doute, un artiste à suivre !

 

12ME feat Deejay Cake and Parker Jones on Cambodian TV (Bayon TV) "Chnam oun 16 remix"

Leïla Pelletier (www.lepetitjournal.com/cambodge), mercredi 1 février 2017

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Athènes Appercu
TOURISME

Kalymnos, l’île aux éponges et aux alpinistes

Kalymnos, quatrième plus grande île du Dodécanèse se fait discrète dans le palmarès des joyaux insulaires grecs. Pourtant, sa beauté naturelle et son histoire n’en sont pas moins appréciables.

Sur le même sujet