Mercredi 12 août 2020

The Bookish Bazaar, le café-librairie de Kampot

Par Virginie Vallée | Publié le 10/05/2020 à 20:00 | Mis à jour le 10/05/2020 à 20:00
Photo : Le premier étage du Bookish Bazaar. Photo fournie
bookish bazaar bouquinerie kampot

Le Bookish Bazaar est à la fois un café, une librairie, une boutique de souvenirs, une galerie et une salle de jeux. Il s’agit d’un lieu atypique où l’on respire l’atmosphère de Kampot.

Associée à Nicolas depuis un an, Maëva est l’âme de Bookish Bazaar. Installée en Asie depuis sept ans, à Kampot depuis quatre, la jeune femme déborde d’idées et d’énergie. Son premier travail pour Bookish Bazaar a consisté à redéfinir l’espace pour créer un lieu convivial. « L’endroit existait déjà depuis trois ans et était plutôt axé sur la partie bouquiniste, mais la partie restauration ne décollait pas », explique Maëva. Les 7 000 références de livres d’occasion ont été rangées à l’étage de la boutique pour laisser la place aux tables au rez-de-chaussée. Des jeux de société sont à disposition et un espace dédié aux souvenirs et créations locales prend place au fond de la boutique. Des expositions temporaires habillent les murs et les étagères. Les artistes peuvent contacter l’équipe de Bookish par Facebook pour proposer leur travail. Une fois acceptées, les œuvres restent exposées un mois après le vernissage.

La partie bouquinerie tient une place importante dans le concept de Bookish Bazaar. Des livres d’occasion dans toutes les langues sont en vente à petit prix. Une fois le livre choisi, Maëva ou Céline, qui travaille aussi dans la boutique, proposent une restauration « simple et efficace » comme le souligne Maëva.  « Nous proposons des petits déjeuners, des snacks, des tapas ou des cafés gourmands faits maison, même les boissons. Nous ne vendons pas de canette, je préfère faire des smoothies avec des fruits de saison », insiste la jeune maman pour qui alimentation saine et gourmandise ne sont pas antinomiques.

 

bookish bazaar bouquinerie kampot

 

La partie souvenir de la boutique fait partie des nouveautés apportées par Maëva. Les artisans locaux peuvent bénéficient d’un espace pour déposer leurs créations. On y trouve des bijoux, des savons, de la confiture mais aussi des vêtements de seconde main et des sacs.

Les deux jeunes femmes accueillent les clients de 9h à 18h du mardi au samedi. Les vendredis et samedis soir, c’est Nicolas qui s’occupe d’organiser les soirées jeux jusqu’à 22h. Les habitués aiment notamment prendre un verre de vin autour d’une partie de tarot.

 

Tant que vous êtes ici, nous avons un petit mot à vous dire. Lepetitjournal.com Cambodge est un média indépendant qui a fait le choix de laisser ses articles en ligne et accessibles à tous. Face au phénomène de baisse des recettes publicitaires qui touche l'ensemble des médias, nous avons besoin de votre soutien.

Si notre travail vous satisfait, vous pouvez désormais nous soutenir via notre compte Tipeee, une plateforme de dons en ligne. Chacune de vos contributions, grande ou petite, nous est précieuse et participera directement à la vie de Lepetitjournal.com Cambodge. Merci !

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

ROMEL lun 11/05/2020 - 04:00

La bouquiniste de Kampot. Enfin une exclusive et jolie histoire du Petit Journal. Bravo. Allez, un effort, il n'en faut qu'une par jour. Romel

Répondre

Expat Mag

Hambourg Appercu
HISTOIRE

Les villes hanséatiques : un incontournable de l'histoire allemande

À la fois vestiges historiques et réalités politiques, les villes hanséatiques comme Hambourg et Brême sont une spécificité unique au monde. Des précisions pour comprendre leur nature et fonction.