Un commandant de gendarmerie de Kratie arrêté pour avoir battu deux filles de 12 ans

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 03/11/2021 à 02:00 | Mis à jour le 03/11/2021 à 09:30
Photo : Kratie Municipal Gendarmerie Facebook
Photo from Kratie Municipal Gendarmerie Facebook 2_0

Le commandant de la gendarmerie municipale de Kratie, Tep Huy, a été arrêté le 30 octobre car il est soupçonné d’avoir commis des violences sur deux jeunes filles qu’il employait à son domicile.

 

Les deux filles, qui sont cousines et ont toutes deux 12 ans, sont actuellement soignées à l'hôpital.

 

Le général de brigade Eng Hy, porte-parole de la Gendarmerie royale du Cambodge, a déclaré le 31 octobre que la police militaire prendrait des mesures strictes contre l'auteur des faits.

Il a demandé qu’on fasse confiance à la gendarmerie royale lors de la constitution de ce dossier qui sera envoyé au tribunal afin que justice soit rendue

 

Selon Chhin Sokkheu et Pin Top, les mères des jeunes filles qui ont donné des interviews à des ONG, aux médias et à YouTube depuis l'hôpital, l'incident a eu lieu dans la soirée du 24 octobre.

 

Comme elles l'ont expliqué, les deux fillettes ont plongé un chiot dans l'eau, provoquant accidentellement sa mort. Elle ont fait cela en représailles à la fille de Tep Huy qui ne cessait de leur crier dessus.

 

Les deux mères ont déclaré que Huy a alors tiré les deux filles par les cheveux et les a frappées à la tête. Il les a ensuite forcées à manger les excréments du chien et à dormir dans la tombe du chien.

 

Tep Huy a ensuite convoqué les parents des fillettes à son domicile et les a forcées à signer une lettre dans laquelle ces derniers s'engageaient à lui verser 100 dollars par mois pendant trois ans pour le meurtre de son chien.

 

Les parents ont alors déposé une plainte auprès du tribunal. En entendant cela, Huy a demandé un médiateur de la gendarmerie municipale de Kratie, offrant d'abord aux parents victimes 20 millions de riels (environ 5 000 dollars), puis jusqu'à 20 000 dollars.

Mais, les mères des victimes ont déclaré dans une interview que les deux familles avaient refusé.

 

Le général de brigade Eng Hy a déclaré que, outre Tep Huy, 42 ans, d'autres personnes impliquées dans l'incident ont également été arrêtées.

 

Phoung Vantha 

Cet article a est initialement paru sur Cambodianess.com

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale