Mardi 21 septembre 2021

Arrivée de l'éléphant "le plus solitaire au monde " au Cambodge

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 01/12/2020 à 11:25 | Mis à jour le 18/02/2021 à 14:47
Kaavan Siem Reap

KAAVAN, l'éléphant "le plus solitaire du monde" est arrivé hier à Siem Reap après des heures dans un avion en provenance du Pakistan.

 

« Le Cambodge a donné un nouvel habitat, une nouvelle vie et un nouvel espoir à cet éléphant », a déclaré Neth Pheaktra, secrétaire d'Etat et porte-parole du ministère de l'Environnement, qui a présidé la cérémonie d'accueil.

La célèbre chanteuse américaine Cher qui avait fait campagne pour son transfert était là aussi pour l’accueillir.

 

Le voyage de Kaavan s'est déroulé "sans incident", a déclaré Amir Khali, un vétérinaire de l'organisation autrichienne de protection des animaux, Four Paws, qui l'accompagnait, ajoutant que l'éléphant s'était comporté comme un "habitué des voyages".

Il faut dire qu’une équipe de vétérinaires et d'experts de Four Pauws a passé des mois à préparer le pachyderme au voyage, un processus compliqué en raison de la taille de l'animal et de la quantité de nourriture nécessaire pendant le trajet.

Il a fallu également apprendre à l'éléphant à entrer dans un caisson métallique spécialement fabriqué pour lui .

L'éléphant a reçu de légers sédatifs.

 

Seul éléphant d’Asie du Pakistan, surnommé "l'éléphant le plus solitaire du monde", il vivait dans des conditions déplorables dans un zoo d'Islamabad où il était maltraité.

En mai dernier un magistrat avait ordonné le transfert de l’animal compte tenu de l'état déplorable du zoo de la capitale pakistanaise et des craintes sur sa santé mentale.

Le pachyderme est maintenant dans une réserve qui s'étend sur 10.000 hectares, située dans la province d'Oddar Meanchey. Une fois que Kaavan se sentira chez lui dans un cadre contrôlé, il sera relâché dans la réserve, où quelques 600 éléphants d'Asie vivent en paix et en toute tranquillité.

On attend de lui qu’il apporte un peu de diversité génétique à la harde.

Mais après tout, ce n’est pas le premier vieux mâle solitaire qui viendrait au Cambodge pour avoir une nouvelle vie.

Nous vous recommandons
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Bobo mer 02/12/2020 - 01:22

Mais après tout, ce n’est pas le premier vieux mâle solitaire qui viendrait au Cambodge pour avoir une nouvelle vie. La replique ! Sinon bonne chance pour le pachiderne

Répondre

Actualités

COVID-19

Confinement de Siem Reap, une épreuve de plus

Siem Reap est depuis vendredi soumise à un confinement très stricte. Tous les commerces ont été priés de fermer leurs portes, s’approvisionner en produits de première nécessité est devenu difficile.