Jeudi 2 juillet 2020

Plus de 36 000 mines et engins explosifs détruits au Cambodge en 2019

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 30/12/2019 à 20:00 | Mis à jour le 30/12/2019 à 20:00
Photo : Un démineur cambodgien en action. Crédits : CMAC
mines déminage cambodge

Plus de 36 000 mines et engins explosifs ont été détruits au Cambodge en 2019. Depuis 1992, plus de 500 000 mines antipersonnel ont été éliminées.

Le Cambodian Mine Action Centre (CMAC) a annoncé avoir détruit plus de 36 000 mines et engins explosifs en 2019, sur une surface de 6700 hectares. Le gouvernement cambodgien souhaite éliminer la totalité des mines présentes sur le sol cambodgien d’ici 2025.

Sur les 36 000 engins détruits, le CMAC a éliminé 5414 mines antipersonnel, 75 mines anti-tank, 15 mines improvisées et 30 660 engins non explosés. Plus de deux tonnes d’armes légères ont par ailleurs été détruites. Environ 371 200 signes ont été installés pour démarquer des zones contaminées, sur environ 900 hectares.

Depuis 1992, plus de 2,7 millions d’engins explosifs ont été éliminés au Cambodge, dont plus de 500 000 mines antipersonnel et 400 000 bombes à sous-munitions.

Les mines au Cambodge ont été posées lors de trois périodes différentes. Les Khmers rouges ont été les premiers à en faire usage afin de sécuriser leurs ressources naturelles, puis les Thaïlandais ont de nouveau miné les territoires limitrophes afin de stopper l’afflux de réfugiés cambodgiens fuyant les Khmers rouges dès 1979 et créer une zone tampon. Enfin, le gouvernement mis en place par le Vietnam au début des années 80 a lui aussi posé des mines à cette frontière afin d’isoler les derniers bastions khmers rouges.

Les bombes à sous-munitions sont des petites bombes regroupées par dizaines ou par centaines dans un conteneur. Entre 5 et 40% de ces mini-bombes n’explosent pas à l’impact au sol et se transforment de fait en mines antipersonnel. En Asie du Sud-Est, pendant la guerre du Vietnam, les Américains ont largué des millions de ces bombes à sous-munitions au Cambodge, au Laos et au Vietnam.

 

Tant que vous êtes ici, nous avons un petit mot à vous dire. Lepetitjournal.com Cambodge est un média indépendant qui a fait le choix de laisser ses articles en ligne et accessibles à tous. Face au phénomène de baisse des recettes publicitaires qui touche l'ensemble des médias, nous avons besoin de votre soutien.

Si notre travail vous satisfait, vous pouvez désormais nous soutenir via notre compte Tipeee, une plateforme de dons en ligne. Chacune de vos contributions, grande ou petite, nous est précieuse et participera directement à la vie de Lepetitjournal.com Cambodge. Merci !

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire au Cambodge ?

BONNES ADRESSES

The Bookish Bazaar, le café-librairie de Kampot

Le Bookish Bazaar est à la fois un café, une librairie, une boutique de souvenirs, une galerie et une salle de jeux. Il s’agit d’un lieu atypique où l’on respire l’atmosphère de Kampot.