Mardi 14 août 2018
Cambodge
Cambodge
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le SRAS remonte sur les planches avec quelques nouveautés !

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 31/05/2018 à 19:30 | Mis à jour le 11/06/2018 à 05:33
Photo : Le SRAS basé à Siem Reap invite la troupe Les Trois Mousquetaires basée à Bangkok pour ravir les amateurs de théâtre © Ploy Phutpheng
spectacle-théâtre-cambodge

Le SRAS (Siem Reap Actor Studio) est en représentation ce week-end, samedi 2 et dimanche 3 juin, au théâtre Apsara d’Angkor Village. Ce rendez-vous annuel est maintenant devenu une tradition au sein de la vie siem reapoise, l’occasion de rencontrer son animateur et metteur en scène Raphaël Ferry et de lui poser quelques questions.

 

Lepetitjournal.com : Pouvez-vous revenir sur les débuts du SRAS ?

Raphaël Ferry : Notre premier spectacle remonte à 2012 avec Petits crimes conjugaux de Emmanuel Schmitt que j’avais monté avec ma femme Sophie. À l’époque, je ne connaissais pas grand monde ici mais j’avais envie d’offrir un spectacle culturel aux francophones de Siem Reap. Depuis nous avons produit une pièce chaque année et même deux en 2016. 

 

Comment cet événement annuel est-il accueilli au sein de la communauté francophone de Siem Reap ?

Il ne se passe pas une semaine sans que quelqu’un me pose des questions sur le spectacle que l’on va jouer cette année. C’est très gentil et très encourageant. Nous ne sommes pas seuls dans cette aventure.

Depuis nos débuts, nous sommes soutenus par Angkor Village qui nous prête son théâtre. Cet endroit est magnifique, je crois réellement qu’il est habité par un esprit bienveillant. Chaque année, nous attendons avec impatience le mois de mai où nous pouvons effectuer nos dernières répétitions dans ce lieu magique.

The Grey, Aus khmer, Ware House et Kulen font aussi partie de nos plus fidèles soutiens. C’est quand même extraordinaire d’avoir un cocktail gratuit offert à la suite de la première samedi soir !

C’est l’ensemble de la pièce, du théâtre et du cocktail qui participe, je crois, qui fait le succès du spectacle.

 

cambodge-spectacle-sras-théâtre
Les comédiens de SRAS sur scène © SRAS

 

Quel est donc le spectacle proposé cette année ?

Cette année, il y a deux nouveautés. Nous aimons changer de registre. Après avoir produit des comédies dramatiques, un vaudeville, des pièces comiques, joué La Nuit des Reines en costumes et en alexandrin, pour la première fois nous allons offrir un spectacle de sketches.

 

En quoi le travail avec des sketches est-il différent de celui d’une pièce classique ?

La principale différence réside dans le fait que dans un sketch nous n’avons pas de temps à perdre. A peine êtes-vous entré sur scène que le public doit avoir compris quel personnage vous incarnez. Il doit avoir saisi en un clin d’oeil ses motivations, ses sentiments, pourquoi il est là. Une vraie gageure pour le comédien et le metteur en scène.

 

Comment avez vous sélectionner les sketches que vous allez jouer ? 

C’est assez simple, ce sont des textes qui me font rire. Je les ai empruntés à des artistes qui ne sont pas très connus du grand public mais qui sont bourrés de talent. La scène francophone fourmille de comédiens très brillants qui n’ont pas tous la reconnaissance qu’ils devraient.

 

Nous nous sommes laissés dire que pour la première fois vous présentiez un sketch que vous avez écrit…

(rires) C’est ce qu’on raconte en effet. Je ne veux pas en dire plus… Juste que je rajoute le trac de l’auteur à celui du comédien et du metteur en scène. On verra les réactions du public…

 

cambodge-théâtre-les-trois-mousquetaires-spectacle
La Porte à coté de Fabrice Roger Lacan, jouée par Les Trois Mousquetaires © Ploy Phutpheng

 

Vous nous avez parlé d’une deuxième nouveauté ?

Oui, en effet et de taille !  Cette année pour la première fois nous invitons une troupe de Bangkok, Les Trois Mousquetaires qui vont jouer La Porte à côté de Fabrice Roger Lacan. C'est une comédie romantique qui met en scène deux voisins de palier que tout oppose. Elle est psy, il vend des yaourts chez Danone. Elle est de droite, il est de gauche. Elle est coincée, intello, psychorigide, il est optimiste, charmeur et plein de mansuétude. Tous deux se détestent cordialement. Les dialogues sont truculents parfois ironiques.

L’Express n’a pas hésité à dire de la pièce lors de sa création : « Voilà la preuve, s'il en fallait une, qu'avec intelligence, savoir-faire et humour, le théâtre de boulevard peut concilier finesse et distraction. Un régal ! »

La compagnie de théâtre Les Trois Mousquetaires fait partie du collectif artistique Le Théâtre des Invités, la seule structure à Bangkok qui propose des pièces de théâtre et des matches d'improvisation tout au long de l'année à la communauté francophone. Les membres sont Emilie Usaï, une amateure professionnelle charismatique qui peut tout jouer en talons aiguilles, Florian Lamonica dont l'énergie et la créativité sur scène sont déjà bien connues des fans de match d'improvisation et Elise Pignard, une metteur en scène moitié-adorable, moitié-dictatoriale, avec une touche de poésie. 

J’avais rencontré Florian à Hanoï l’année dernière, nous avions échangé et je suis heureux que ce projet aboutisse.

Avec la présentation du Libertin par la Troupe de Théâtre Francophone de Phnom Penh qu’avait organisé le Navutu, nous pouvons dire que la scène siem reapoise n’a jamais été aussi active. Je n’espère qu’une chose, que cela continue.

Nous vous recommandons

0 CommentairesRéagir