Vendredi 22 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Chasse aux reliques sacrées dans Phnom Penh

Par Marion Joubert | Publié le 12/03/2019 à 20:00 | Mis à jour le 13/03/2019 à 04:20
Photo : Crédits : Urban Tales PP
urbantalespp

Plusieurs groupes d’aventuriers sont partis à la recherche d’une statuette angkorienne disparue dans les rues de Phnom Penh, guidés par les notes de l’explorateur Anatole Pasquier.

Le département d’archéologie de l’université royale des beaux-arts de Phnom Penh a retrouvé la trace d’une relique grâce à la découverte d’une lettre mystérieuse impliquant l’explorateur français Anatole Pasquier. Ses notes datant du siècle dernier mentionnent l’existence d’une statue à la valeur inestimable. Le défi est lancé pour les membres de la rédaction de Lepetitjournal.com Cambodge, qui vont tenter de retrouver les morceaux disparus de cette sculpture antique.

La mission démarre au coeur de Phnom Penh, à l’intérieur de la bibliothèque nationale, un édifice colonial souvent oublié, situé en face du lycée français René Descartes. Une spécialiste travaillant au département d’archéologie de l’université royale des Beaux-Arts vient à notre rencontre. Elle nous remet certaines informations essentielles pour démarrer notre enquête, mais aussi de quoi nous orienter et nous hydrater.

Notre investigation nous entraîne dans le dédale des rues de Phnom Penh, nous fait découvrir des pans peu connus de la culture cambodgienne, nous plonge dans le quotidien des Phnompenhois... Sans certains d’entre eux que nous rencontrons dans les temples traditionnels, les monuments moins touristiques et les petites ruelles cachées, nous n’aurions jamais résolu le mystère de la statue en moins de trois heures.

 

urban tales 2
Réflexion intense pour les enquêteurs du Petitjournal.com Cambodge Crédits : Pierre Motin / Lepetitjournal.com Cambodge

 

Cette aventure est une activité proposée par la startup Urban Tales, et tous les habitants qui nous viennent en aide sont des comédiens embauchés par la société. Au croisement entre intrigue grandeur nature et visite interactive de la ville, Urban Tales est une expérience unique au Cambodge.

Ce sont Nicolas Plesse et Juliette Carrasco, deux Français installés au Vietnam, qui ont créé Urban Tales il y a cinq ans. Après Hanoï et Ho-Chi-Minh-Ville, Urban Tales a ouvert une branche à Phnom Penh en septembre dernier avec un scénario différent puisque, comme le souligne Leang Mey Samir qui s’occupe de la filiale locale de Urban Tales, « chaque ville a son histoire ». Par ailleurs, l'intrigue doit sans cesse faire face aux imprévus. « Nous devons tout le temps nous adapter à la ville », insiste l’organisatrice.

En participant à cette chasse au trésor grandeur nature, les joueurs se glissent dans la peau d’enquêteurs. Ils découvrent la capitale en toute autonomie, en suivant une aventure immersive dans des lieux variés. La visite à pied scénarisée n’est pas une simple suite d’indices mais narre une véritable histoire avec des personnages historiques et d’autres personnages inventés pour les besoins du jeu.

« Notre jeu conduit les participants à découvrir la capitale hors des sentiers battus, explique Leang Mey Samir. C’est l’objectif principal du concept, qui propose des tours deux fois par jour, pour les aventuriers francophones et anglophones, qu’ils soient expatriés ou de passage à Phnom Penh. »

Urban Tales conseille de réserver pour 2 à 4 personnes maximum. Le coût de l’expérience s'élève à 38 dollars pour les adultes et 28 pour les enfants (entre 7 et 12 ans). L’argent récolté est reversé en partie aux acteurs et aux établissements traversés par les participants au cours du jeu, notamment pour restaurer les bâtiments historiques. La startup occupera un stand lors de la quinzaine française au marché français à l’ambassade samedi 30 mars. Des remises et autres prix pourront être gagnés sur le stand.  

Nous vous recommandons

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

véro mer 13/03/2019 - 08:01

je trouve ce projet formidable! à étendre partout!!! combiner culture,rencontre,jeu....c'est chouette! et pour un bonne cause qu'est la conservation du patrimoine! bravo!

Répondre

Expat Mag

Athènes Appercu
TOURISME

Kalymnos, l’île aux éponges et aux alpinistes

Kalymnos, quatrième plus grande île du Dodécanèse se fait discrète dans le palmarès des joyaux insulaires grecs. Pourtant, sa beauté naturelle et son histoire n’en sont pas moins appréciables.