31 personnes victimes d’alcool frelaté en mai au Cambodge

Par Raphaël FERRY | Publié le 09/06/2021 à 02:00 | Mis à jour le 09/06/2021 à 02:00
Rice_wine_production,_Battambang,_Cambodia_2012
Dans une brève publiée le 20 mai dernier, nous rapportions que 11 villageois étaient morts intoxiqués par de l'alcool frelaté lors de funérailles. Hélas ce bilan s’est alourdi par la suite. 

 

En tout, l’alcool de riz frelaté artisanal a tué plus de 30 villageois cambodgiens lors de trois incidents distincts en moins d'un mois, ont déclaré les autorités vendredi 4 juin.
 
Sept femmes sont mortes et près de 100 personnes ont été hospitalisées lors de la dernière intoxication, après avoir bu de l'alcool de riz contaminé par du méthanol à hauteur de 15 %.
 
Ces décès font suite à 14 décès et 10 décès lors de deux funérailles distinctes en mai.
 
Dans les trois cas, l’alcool de riz artisanal contenait du méthanol, qui, contrairement à l'éthanol - la forme habituelle d'alcool que l'on trouve dans les boissons - est hautement toxique et peut provoquer la cécité même à très faible dose.
 
Au moins 15 distillateurs  et vendeurs d’alcool de riz ont été arrêtés, selon la police cambodgienne, tandis que le ministère de la santé a renouvelé ses appels à la population pour qu'elle évite de consommer des boissons contaminées.
 
Le Cambodge est l'un des pays les plus pauvres d'Asie, et les normes de santé et de sécurité sont pratiquement inexistantes en dehors des grandes villes.
 
 
L’alcool de riz fait maison est populaire dans les zones rurales lors des fêtes de mariage, des fêtes de village et des funérailles, car il constitue une alternative bon marché aux boissons commerciales.
 
 

 

raphaël ferry

Raphaël FERRY

Installé au Cambodge en 2010. Je suis tout de suite tombé amoureux du pays et de sa population. Curieux de tout, aimant découvrir l’humain, ses passions, ses motivations, son art de vivre…
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale