Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 1

Le climat et la pollution entraînent des coûts financiers et des maladies en Roumanie

Le climat et la pollution entraînent des coûts financiers et des maladies en RoumanieLe climat et la pollution entraînent des coûts financiers et des maladies en Roumanie
Écrit par Grégory Rateau
Publié le 26 octobre 2022, mis à jour le 27 octobre 2022

Les vagues de chaleur, les inondations, les tempêtes et autres phénomènes causés par le changement climatique ont entraîné des pertes de 145 milliards d'euros dans l'UE au cours de la dernière décennie. De plus, les Roumains désignent la pollution de l'air comme la cause première des maladies respiratoires.

 

Les pertes économiques liées au climat par individu au niveau de l'UE en 2020 se sont élevées en moyenne à 27 EUR, selon les données d'Eurostat. L'État membre avec la perte la plus élevée par habitant, près de trois fois la moyenne de l'UE, était la Grèce (91 EUR par habitant), suivie de la France (62 EUR) et de l'Irlande (42 EUR). Les pertes les plus faibles par habitant ont été enregistrées en Bulgarie (0,7 EUR), en Slovénie et en Slovaquie (4 EUR chacune). En Roumanie, chaque habitant perd 19 euros par an en raison du changement climatique.

En 2020, le total des pertes économiques liées au climat s'élevait à 12 milliards d'euros. La perte totale la plus élevée a été enregistrée en 2017 (27,9 milliards d'euros), soit plus du double de celle enregistrée en 2020, à la suite des vagues de chaleur enregistrées en Europe qui ont asséché les terres et provoqué des incendies de forêt. La perte totale la plus faible a été observée en 2012 (3,7 milliards d'euros).

En plus d'être financièrement touchés par le changement climatique, les Roumains sont également devenus de plus en plus conscients des effets de la pollution sur leur santé.

La plupart des Roumains pensent que les maladies respiratoires (85 % contre 89 % de moyenne de l'UE), l'asthme (84 % contre 88 % de moyenne de l'UE) et les maladies cardiovasculaires sont des problèmes graves dans leur pays causés par la pollution de l'air (88 % contre 83 % de moyenne de l'UE), selon un Eurobaromètre spécial. Les Roumains sont également préoccupés par les problèmes environnementaux causés par la pollution de l'air dans les plans d'eau, tels que l'acidification et l'eutrophisation.

Une majorité de Roumains pensent que les entreprises et les autorités devraient redoubler d'efforts pour améliorer la qualité de l'air. Plus d'un tiers pensent que la qualité de l'air s'est détériorée au cours de la dernière décennie.

 

 

 

 

 

 

 

 

source

grégory rateau
Publié le 26 octobre 2022, mis à jour le 27 octobre 2022

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024